Le Lézard

Appel à l'aide de plus de 40 000 enfants après le tremblement de terre meurtrier en Indonésie



TORONTO, le 28 mai /CNW/ -- TORONTO, le 28 mai /CNW/ - Aide à l'enfance est sur place à Bantul, Indonésie, et prend part aux efforts déployés pour sauver les enfants et leurs familles ensevelis sous les décombres du séisme qui a frappé le pays hier. Aide à l'enfance est un organisme chef de file qui s'occupe des opérations d'aide d'urgence aux enfants et répond depuis plusieurs dizaines d'années aux besoins uniques des enfants en situation de crise.

Selon les estimations, plus de 40 000 enfants ont été directement affectés. Des milliers d'entre eux sont blessés, des milliers d'autres se retrouvent sans abri et plus de 200 000 personnes ont perdu leur logement.

Des édifices de toutes tailles se sont effondrés; les blessés sont dans les rues et refusent de se rendre dans les établissements hospitaliers par peur que leur structure n'ait été endommagée et qu'ils ne soient plus sûrs. Plus de 450 répliques ont eu lieu depuis dans la région, soumise à une forte activité sismique.

Dans l'immédiat, le plus urgent est de soigner les blessés graves. D'après les premières évaluations de l'équipe d'Aide à l'enfance, sur place l'on manque de place dans les hôpitaux, de personnel médical et de médicaments.

Aide à l'enfance réunit les dons destinés à répondre aux besoins les plus urgents des familles: abris, couvertures, trousses familiales (nattes, ustensiles de cuisine, savons, lampes de poche, cuisinières fonctionnant au kérosène et autres produits de première nécessité), trousses d'éducation, et eau. Trente boîtes de jeux et de jouets ainsi que des articles de sports sont en route pour le district de Bantul, afin de venir en aide aux enfants.

Kevin Byrne, directeur de la filiale indonésienne d'Aide à l'enfance, s'inquiète du bien-être des enfants rescapés. "Sachant que les enfants de ces villes ont été avertis de l'éventuelle éruption du volcan Merapi, situé non loin de là, et que bon nombre d'entre eux ont encore en mémoire les images et les récits sur le tsunami à Aceh, nous nous attendons à devoir soigner de nombreux cas de traumatismes dans les semaines à venir. Il est primordial d'aider ces enfants à reprendre leurs activités normales dès que possible afin d'accélérer leur rétablissement, d'où l'importance que nous accordons aux jeux et à l'éducation, ainsi qu'aux biens de première nécessité tels que les abris."

Aide à l'enfance compte plus de 600 membres du personnel établis en Indonésie. D'autres experts d'urgence dépêchés par Aide à l'enfance (spécialistes en gestion de projets, en logistique, en soins de santé et en télécommunications) sont arrivés dans la zone sinistrée. Ils procèdent à l'évaluation des besoins sur le terrain et sont en liaison avec les autorités locales chargées de superviser les mesures d'urgence.

Rita S. Karakas, chef de la direction d'Aide à l'enfance Canada, sollicite des dons pour financer l'aide canadienne aux enfants de Java qui, à la suite du tremblement de terre, sont devenus désespérément vulnérables. "Nous pouvons aider les enfants, mais nous devons agir rapidement si nous voulons sauver des vies dans le peu de temps qu'il nous reste après cette catastrophe. Les Canadiens ont toujours répondu si généreusement aux urgences, que nous espérons pouvoir compter à nouveau sur leur appui aujourd'hui."

    Suggestions pour vos dons:
      -  ravitaillement en vivres - 50,00 $;
      -  trousses de jouets et de jeux pour une vingtaine d'enfants destinées
         à des "terrains de jeu sûrs - 100,00 $;
      -  trousses familiales - 150,00.


Des dons peuvent être faits à partir de notre site Internet à l'adresse www.savethechildren.ca ou par téléphone en composant le 1 (800) 668-5036.

Membre de l'Alliance "International Save the Children", Aide à l'enfance Canada oeuvre dans plus de 110 pays et est présente en Indonésie depuis 1976. L'organisme a mis sur pied un important programme de relance sur cinq ans destiné aux enfants affectés par le tsunami de décembre 2004 (santé, nutrition, éducation, protection de l'enfance et abri).


Communiqué envoyé le 28 mai 2006 à 15:44 et diffusé par :