Le Lézard

Les demandes d'admission de l'Université de Sherbrooke sont en hausse de 13,5 %



SHERBROOKE, QC, le 26 mai /CNW/ -- SHERBROOKE, QC, le 26 mai /CNW Telbec/ - L'Université de Sherbrooke poursuit sa lancée et enregistre une nouvelle hausse spectaculaire du nombre de demandes d'admission pour la rentrée d'automne 2006. Tous cycles confondus, l'augmentation est de 13,5 %, puisque 11 894 nouvelles personnes ont déposé leur demande d'admission au 15 avril 2006, contre 10 482 à pareille date l'an dernier.

Ce sont les programmes de deuxième cycle qui connaissent la plus forte augmentation avec une hausse de 20,1 % du nombre de demandes. Les programmes de troisième cycle attirent 13 % plus de demandeurs, et ceux de premier cycle, 12,1 %. La performance de l'Université est exceptionnelle, car selon des données colligées par la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CRÉPUQ), l'Université de Sherbrooke est encore la seule institution québécoise à connaître en 2006 des hausses significatives pour les trois cycles d'études.

Comme l'explique le recteur Bruno-Marie Béchard, ces statistiques reflètent le puissant leadership de l'Université de Sherbrooke : "Le rayonnement des cinq campus de l'Université contribue à rendre l'UdeS carrément irrésistible auprès des étudiantes et étudiants. Nos programmes d'études novateurs, nos recherches de pointe et nos initiatives exemplaires comme le libre accès étudiant au transport en commun nous font connaître de façon très positive et expliquent cette attraction en forte croissance. Depuis 2001(2), la hausse du nombre de demandes d'admission a ainsi connu une montée phénoménale de 53 % au premier cycle à temps complet, de 130 % au deuxième cycle à temps complet et de 404 % au troisième cycle!"

Selon la registraire France Myette, certains programmes d'études suscitent particulièrement l'intérêt cette année. C'est le cas notamment du baccalauréat en communication, rédaction et multimédia qui voit le nombre de demandes augmenter de 72 %. Le baccalauréat en économique, désormais sous l'égide de la Faculté d'administration, attire 70 % plus de candidats et le baccalauréat en informatique de gestion, 60 %. Les secteurs de la biologie, du droit, du génie biothechnologique, du génie civil ainsi que le doctorat en médecine attirent également un nombre plus élevé de demandeurs. "C'est très stimulant, dit France Myette, puisque beaucoup d'efforts sont faits chaque année pour adapter nos programmes d'études aux besoins de la société."

Pour plus d'informations concernant l'Université de Sherbrooke, visitez le site : www.USherbrooke.ca


Communiqué envoyé le 26 mai 2006 à 13:09 et diffusé par :