Le Lézard

Accès des personnes immigrantes aux professions réglementées - "Un autre pas dans la bonne direction" - Lise Thériault



MONTRÉAL, le 10 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 10 mai /CNW Telbec/ - La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Mme Lise Thériault, participait avec enthousiasme aujourd'hui à l'annonce de son collègue le ministre de la Justice et responsable des lois professionnelles, M. Yvon Marcoux, qui a déposé le projet de loi modifiant le Code des professions afin de permettre aux ordres professionnels d'avoir plus de souplesse pour délivrer de nouveaux permis (temporaires ou restrictifs) qui faciliteront l'intégration professionnelle des personnes formées à l'étranger. "Contrairement au gouvernement précédent qui n'a rien fait dans ce dossier pendant les neuf années où il a été au pouvoir, le présent gouvernement a décidé de reconnaître les aspirations professionnelles des personnes immigrantes qui sont, aujourd'hui, très scolarisées et diplômées" a tenu à préciser la ministre Thériault.

Cette modification, qui découle directement des recommandations de l'Équipe de travail sur la reconnaissance des compétences acquises à l'étranger, permettra également d'assurer l'indépendance des mécanismes de révision des décisions en matière d'équivalence des diplômes et des formations.

"Je me réjouis de voir une nouvelle action posée dans la bonne direction pour faire en sorte que les personnes formées à l'étranger puissent accéder à un emploi à la hauteur de leur réelle compétence et j'espère obtenir l'appui de tous les partis siégeant à l'Assemblée nationale sur ce dossier important", a déclaré la ministre Thériault qui a profité de l'occasion pour faire le point sur les améliorations apportées par son gouvernement en matière d'intégration.

Rappelons d'abord que le budget de dépenses attribué au portefeuille ministériel, incluant le Conseil des relations interculturelles, pour l'année 2006-2007, a augmenté de 5,7 % par rapport à la dépense probable de 100,1 M$ de 2005-2006. Avec ces nouvelles sommes, le Ministère injectera un budget additionnel de 4 M$ pour soutenir les projets et les activités visant à faciliter la reconnaissance des formations et des compétences acquises à l'étranger, de même que l'accès à la formation d'appoint et à l'apprentissage du français sur mesure. Cinq de ces projets seront annoncés au cours des prochains jours.

Relativement à l'insertion professionnelle, le Programme d'aide à l'intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi, PRIIME, une autre mesure importante du Plan d'action Des valeurs partagées, des intérêts communs qui vise à soutenir l'insertion en emploi et à lutter contre la discrimination, a été mis sur pied en mai 2005. Il propose des mesures d'aide à l'emploi aux petites et moyennes entreprises qui veulent développer leurs habiletés en gestion de la diversité et embaucher des personnes immigrantes nouvellement arrivées ou issues des minorités visibles.

Élaboré conjointement par le MICC et Emploi-Québec, le programme PRIIME n'est pas un programme de stages qui se termine avec la fin du financement. Les emplois admissibles sont des emplois réguliers à temps plein. Jusqu'à présent, plus de 560 participants ont pu bénéficier du soutien du programme pour intégrer le marché du travail et se maintenir en emploi.

Par ailleurs, en ce qui concerne la sensibilisation faite auprès des employeurs, le Ministère a conclu, en février dernier, une entente de partenariat avec la Fédération des chambres de commerce du Québec sur la mise en place d'un programme de sensibilisation et de mise en valeur de la main-d'?uvre immigrante auprès des entreprises du Québec. "Conjointement réalisée avec le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, la Fédération et Emploi-Québec, cette entente est au c?ur de l'avenir du Québec. En effet, il importe au premier chef de sensibiliser les entrepreneurs québécois au fait que l'immigration leur donne accès à un bassin de travailleurs qui possèdent de nombreux atouts tant sur le plan des compétences techniques que des nouvelles façons de faire ", a souligné la ministre.

Ainsi, par l'entremise du réseau des 170 chambres de commerce membres de la Fédération, et présentes sur tout le territoire du Québec, des ateliers de sensibilisation à la gestion de la diversité pluriculturelle seront donnés aux dirigeants d'entreprise.

    <<
    Source :        Marie-Hélène Paradis
                    Attachée de presse
                    Cabinet de la ministre de l'Immigration
                    et des Communautés culturelles
                    418 644-2128
                    514 873-9940
    >>


-%SU: SOC

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 18:27 et diffusé par :