Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Kyoto 2 - Une première étape franchie à Bonn



BONN, le 26 mai /CNW/ -- BONN, le 26 mai /CNW Telbec/ - Les pays membres du Protocole de Kyoto se sont entendus dans la nuit d'hier, à Bonn, sur un plan de travail pour les six prochains mois qui encadrera les négociations internationales sur ce qui est convenu d'appeler "Kyoto 2". L'enjeu de ces négociations est de déterminer de nouvelles cibles plus importantes de réductions des émissions de gaz à effet de serre pour l'ensemble des pays industrialisés.

"Le sort du monde n'a pas été réglé à Bonn, ce n'était pas l'enjeu ici. Ces négociations prendront quelques années et devront être conclues au plus tard en 2008-2009, de manière à permettre à tous les pays de ratifier Kyoto 2. Par contre, les pays membres de Kyoto ont franchi avec succès une première étape", a déclaré Steven Guilbeault, directeur de Greenpeace Québec. "Pour le moment, le Canada n'a pas osé bloquer le processus", a-t-il ajouté.

Le gouvernement Harper isolé

Pour Hugo Séguin, coordonnateur des communications et des changements climatiques de l'organisme Equiterre, cette conclusion heureuse montre la volonté des autres pays d'aller de l'avant, malgré la quasi-défection du Canada. D'ailleurs, "les manifestations d'appuis sans précédent en faveur du Protocole de Kyoto que l'on a vu au cours des dernières semaines, au Canada et au Québec, ont montré l'isolement du gouvernement Harper. Les Québécois et les Canadiens sont plus progressistes que leur gouvernement fédéral sur cette question."

Les deux organisations environnementales saluent par ailleurs le travail remarquable réalisé par les partis d'opposition à la Chambre des Communes du Canada, de même que l'approche non-partisane qu'ils ont adoptée sur la question. Ils saluent également l'expression unanime de l'Assemblée nationale du Québec, qui a su encore une fois faire consensus sur cette question importante pour les Québécois.

Le plan de travail adopté la nuit dernière balise les négociations jusqu'à la prochaine conférence annuelle des Nations Unies, COP/MOP2, qui regroupera quelque 6000 délégués en novembre prochain, à Nairobi, au Kenya. Les négociateurs devront évaluer les réductions des émissions de gaz à effet de serre qui seront nécessaires pour contrer les changements climatiques, ainsi que les différents scénarios envisageables pour y arriver.

"La Conférence de Nairobi sera cruciale. Plus on tarde à agir, plus les dommages que nous faisons subir à la Terre et à nos sociétés seront importants, et plus les impacts humains et financiers seront importants", affirme également Steven Guilbeault.

"Au Québec et au Canada, nos émissions devront diminuer de plus de 50% au cours des prochaines décennies. Il faudra être plus efficaces, développer de nouvelles technologies, repenser nos villes et nos modes de transport. Ceci est très emballant", concluait Hugo Séguin.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) sera de la manifestation contre le projet d'oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan qui aura lieu ce dimanche à la place des Festivals à Montréal. Par son action, la FTQ se...

26 mai 2018
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) sera de la manifestation contre le projet d'oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan qui aura lieu ce dimanche à la place des Festivals à Montréal. Par son action, la FTQ se...

26 mai 2018
Ce samedi, de 10 h à 14 h, des militantes et des militants de partout au Québec tiennent une nouvelle opération de signatures aux portes de 25 succursales de la Société des alcools du Québec. Cette action tenue le jour de la consigne s'inscrit dans...

25 mai 2018
Employeurs, investisseurs, société civile, organisations syndicales et environnementales, ainsi que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador rassemblés hier et avant-hier dans le cadre d'un sommet historique regroupant...

25 mai 2018
Lors d'une situation d'urgence, la sûreté et la sécurité de tous demeurent la principale priorité de notre gouvernement. Chaque fois que le gouvernement du Canada reçoit une demande de soutien dans une situation d'urgence, la demande est traitée de...

25 mai 2018
Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) tient à informer les citoyens et les acteurs concernés, que ses nouvelles Règles de procédure ont été récemment approuvées par le gouvernement (décret 572-2018) et qu'elles ont fait l'objet...




Communiqué envoyé le 26 mai 2006 à 06:50 et diffusé par :