Le Lézard

AAC et l'Université de la Saskatchewan forment un nouveau partenariat pour préserver la diversité génétique des animaux d'élevage



SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 25 mai 2006) - Les scientifiques aideront à préserver les races canadiennes d'animaux d'élevage dignes d'intérêt grâce à l'initiative des ressources génétiques des animaux et de volaille du Canada. Il s'agit d'un nouveau programme élaboré par l'Université de la Saskatchewan et Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), qui investit un peu plus d'un million de dollars dans l'équipement et d'autres coûts de démarrage.

"Cet exemple illustre parfaitement comment le gouvernement, l'industrie et le milieu universitaire peuvent collaborer pour assurer un avenir concurrentiel et rentable au secteur canadien de l'agriculture et de l'agroalimentaire, a déclaré M. Chuck Strahl, ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé. Il s'agit d'un autre exemple de l'engagement de ce gouvernement envers les producteurs."

Le programme combinera la recherche et une banque de gènes pour les bovins, les porcs, les volailles et d'autres animaux d'élevage. Il permettra d'acquérir et de préserver des ressources génétiques et de l'information sur les races et le matériel génétique, et de les distribuer aux chercheurs de toutes les régions du Canada. Les scientifiques caractériseront, évalueront et analyseront la diversité génétique actuelle et en surveilleront les changements. Ils élaboreront également de nouvelles techniques pour recueillir et préserver le matériel génétique.

"Avec l'établissement du centre d'activités et la concentration d'expertise de l'Université de la Saskatchewan, et en misant sur les forces du Collège d'agriculture et du Collège de médecine vétérinaire de l'Ouest, nous élaborerons conjointement un programme d'études supérieures nouveau et unique en Amérique du Nord en matière de préservation des ressources génétiques animales", a déclaré le doyen associé de la Faculté d'agriculture, Graham Scoles.

Le Collège d'agriculture et le Collège de médecine vétérinaire de l'Ouest de l'Université de la Saskatchewan serviront de "centre d'activités" pour cette initiative. Bova Can Laboratories (projet conjoint entre le Saskatchewan Research Council et Bova Can Parentage Testing Inc.), Ressources phytogénétiques du Canada d'AAC et la Vaccine and Infectious Disease Organization participent au programme.


"En préservant nos ressources génétiques animales, nous sommes en mesure de relever les défis liés à la santé et à la commercialisation des animaux, a indiqué Charles Rhodes, doyen du Collège de médecine vétérinaire de l'Ouest à l'Université de la Saskatchewan. Ce nouveau programme offrira également aux éleveurs canadiens une ressource pour développer des animaux qui répondront aux besoins des marchés à créneaux, ici et à l'étranger."

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture reconnaît que la perte de la diversité génétique animale est une préoccupation croissante dans le monde entier, et elle a élaboré la Stratégie mondiale pour la gestion des ressources génétiques des animaux domestiques.

"A l'échelle internationale, les pays déploient des efforts croissants pour préserver la diversité génétique des races traditionnelles, a affirmé Donald Shaver, ancien président de la Fondation canadienne des ressources génétiques des animaux de ferme. Il nous incombe de préserver les ressources génétiques animales irremplaçables du Canada."




Communiqué envoyé le 25 mai 2006 à 13:20 et diffusé par :