Le Lézard

Jour de la Terre 2006 - Les agriculteurs du Québec plantent des arbres!



SAINTE-MARTINE, le 25 mai /CNW/ -- SAINTE-MARTINE, le 25 mai /CNW Telbec/ - MM. Jacques Languirand,     porte-parole du Jour de la Terre, et Laurent Pellerin, président de l'Union des producteurs agricoles (UPA), étaient heureux de participer ce matin à une plantation d'arbres sur une ferme de la région de Saint-Jean-Valleyfield. "Je peux vous assurer que ce geste est loin d'être isolé et a été posé de nombreuses fois ces dernières années", de déclarer M. Pellerin. "À tous les printemps et à tous les automnes, les agricultrices et les agriculteurs du Québec plantent des milliers d'arbres sur leurs terres agricoles, soit pour aménager des haies brise-vent ou pour protéger les rives des cours d'eau."

Cette année, l'UPA participe activement aux activités du Jour de la Terre 2006 en se joignant à l'événement Sommet des Arbres. Ainsi, 2500 arbres seront plantés sur environ une vingtaine d'entreprises agricoles de différentes régions du Québec dans le cadre de cette opération. Pour les organisateurs du Jour de la Terre, ces 2500 arbres représentent chacun des délégués ayant participé à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques : Montréal 2005 afin de compenser les gaz à effet de serre émis par leur passage.

Le reboisement fait partie intégrante de la stratégie agroenvironnementale de l'UPA. À titre indicatif, en 2003, on estimait que plus de 4600 kilomètres de haies brise-vent avaient été aménagés au Québec, soit l'équivalent de deux millions d'arbres. "Cela est un exemple", d'expliquer M. Pellerin. "Nous sensibilisons aussi les producteurs agricoles à la conservation et à l'aménagement de boisés. Par ces actions, les agriculteurs participent notamment à la réduction des émissions de gaz à effet de serre."

Dans le même ordre d'idées, le président de l'UPA a parlé avec enthousiasme du Programme de mise en valeur des cours d'eau en milieu agricole mis en oeuvre conjointement avec la Fondation de la faune du Québec. "Ce programme, lancé au début de 2005, comporte déjà 10 projets dans toutes les régions du Québec. Ces derniers impliquent plus de 500 agriculteurs qui, d'ici cinq ans, auront aménagé des kilomètres de bandes riveraines pour la protection de l'eau, de la flore et de la faune. Du concret qui, outre le monde agricole, met à contribution des dizaines de partenaires financiers et techniques, et ce, tant sur les plans provincial et régional. Une première dont nous sommes fiers."

"Les agricultrices et agriculteurs sont heureux de participer au Sommet des Arbres car cette activité vient renforcer leur action sur le terrain et, parallèlement, sensibiliser la société aux gestes environnementaux qu'ils posent déjà dans leur quotidien." M. Pellerin a rappelé que plusieurs interventions étaient mises de l'avant depuis plus de quinze ans, fournissant des résultats tangibles et mesurables pour protéger l'eau, l'air et le sol.


Communiqué envoyé le 25 mai 2006 à 10:00 et diffusé par :