Le Lézard
Classé dans : Santé

Principales conclusions de la Conférence sur les UV, la vitamine D et la santé



TORONTO, le 25 mai /CNW/ -- TORONTO, le 25 mai /CNW/ - Des groupes nationaux de promotion de la santé ont dévoilé aujourd'hui les principales conclusions de la toute première conférence nord-américaine sur les UV, la vitamine D et la santé, qui a eu lieu à Toronto en mars. Ces groupes ont également fait part des secteurs qui nécessiteront des études plus approfondies.

A l'occasion de cette conférence, des cliniciens et des chercheurs venus des Etats-Unis, du Canada et d'Australie ont parlé des effets de la vitamine D sur la santé, des moyens d'absorber cette vitamine - par des suppléments, par le régime alimentaire et par le soleil (le soleil émet à la fois des rayons UVA et UVB; ce sont les UVB qui stimulent la production de vitamine D par la peau) - ainsi que des dangers de l'exposition au rayonnement UV pour la santé.

Au terme de la conférence, des organismes nationaux de santé se sont réunis pour élaborer, à l'intention de la population, des messages de santé cohérents sur la prévention du cancer de la peau et sur la vitamine D. Il s'agissait d'organismes oeuvrant au Canada et aux Etats-Unis dans les secteurs du cancer, de la dermatologie, de la nutrition, de la santé publique, de la santé des os et des maladies auto-immunes. Les messages clés qui suivent sont le fruit de cette initiative de collaboration et ont pour but d'aider les cliniciens, les fournisseurs de soins de santé et les personnes qui travaillent dans le domaine de la promotion de la santé à concevoir leurs propres messages en vue d'informer leurs patients et la population en général.

Ces messages clés ont été cautionnés par l'American Cancer Society, l'American College of Rheumatology, la Société canadienne du cancer, l'Association canadienne de dermatologie, les Diététistes du Canada, le National Council on Skin Cancer Prevention (US), Ostéoporose Canada et le centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la promotion de la protection solaire. Les messages clés ont aussi été élaborés grâce la collaboration et le support technique du personnel des US Centers for Disease Control and Prevention.

    Principales conclusions

    1.  De solides études démontrent de façon probante que le rayonnement
        ultraviolet provenant du soleil et d'autres sources a des effets
        nocifs; il peut notamment provoquer le cancer de la peau, le mélanome
        et certaines formes de cataracte. Les experts s'entendent pour dire
        qu'il faut se protéger du soleil lorsque l'indice UV est de 3
        (modéré) ou plus.

    2.  Plusieurs données scientifiques confirment les bienfaits d'apports
        adéquats en vitamine D sur la santé musculosquelettique et sur la
        prévention des fractures chez les personnes âgées. D'après la
        recherche, il est de plus en plus évident que la vitamine D pourrait
        avoir des effets bénéfiques sur certains types de cancer, en
        particulier le cancer colorectal. Les experts s'inquiètent de ce que
        les apports en vitamine D seraient peut-être trop bas dans l'ensemble
        de la population pour que les gens profitent de ces bienfaits.

    3.  La vitamine D s'obtient par l'exposition cutanée aux rayons UVB de
        même que par l'alimentation (grâce surtout aux aliments enrichis) et
        par la supplémentation. Afin de minimiser les dangers de l'exposition
        aux rayons UVB pour la santé tout en maximisant les bienfaits
        possibles d'un apport optimal en vitamine D, la supplémentation et de
        courtes expositions au soleil constituent les moyens recommandés pour
        absorber la vitamine D.

        Il importe de soupeser les risques connus de l'exposition aux UVB
        sans protection par rapport à ses avantages comme source de vitamine
        D. Par exemple, il est possible que quelques minutes seulement
        d'exposition au soleil sans protection augmentent l'apport en
        vitamine D, mais cela pourrait également accroître le risque de
        dommages cutanés pour certaines personnes. Des facteurs tels que
        l'âge, l'alimentation, la pigmentation de la peau, l'emplacement
        géographique et l'intensité du soleil modifieront la durée
        d'exposition solaire requise pour produire suffisamment de vitamine
        D. Il faudra mener d'autres études sur cette question avant de
        formuler toute recommandation plus précise.

    4.  Les personnes qui risquent de ne pas avoir un apport adéquat en
        vitamine D incluent :
        -  les personnes âgées;
        -  les bébés nourris exclusivement au lait maternel;
        -  les personnes à la pigmentation foncée;
        -  les personnes qui s'exposent très peu au soleil (par exemple,
           celles qui sont confinées à la maison ou celles qui portent des
           vêtements recouvrant la majeure partie du corps pour des motifs
           culturels ou religieux);
        -  les personnes qui passent l'hiver dans des régions au nord du 37e
           parallèle (Canada et nord des Etats-Unis).

        Si vous craignez de ne pas absorber suffisamment de vitamine D,
        discutez de la pertinence de prendre des suppléments avec un
        professionnel de la santé. Au Canada et aux Etats-Unis, les autorités
        sanitaires recommandent de donner un supplément de vitamine D sous
        forme de gouttes aux bébés nourris au sein; certaines gouttes
        contiennent uniquement de la vitamine D (au Canada seulement) tandis
        que d'autres sont des multivitamines. En ce qui concerne les adultes,
        les quantités actuellement recommandées sont de 200 UI/jour jusqu'à
        l'âge de 50 ans, de 400 UI pour les 50-70 ans et de 600 UI après 70
        ans. Ces quantités sont aujourd'hui considérées par la plupart des
        experts comme trop faibles pour avoir des effets optimaux pour la
        santé. Il est fort probable que le niveau de supplémentation
        approprié soit supérieur à ces quantités tout en se situant en deçà
        de l'apport maximal tolérable, établi à 2000 UI/jour pour les
        adultes. Il faudra approfondir les recherches pour déterminer la
        quantité optimale de supplément de vitamine D nécessaire pour
        prévenir les problèmes de santé


Des études plus poussées seront nécessaires pour faire la lumière sur les aspects suivants :

    -  le taux sanguin de vitamine D optimal et l'apport quotidien en
       vitamine D requis pour demeurer en santé;
    -  la durée de l'exposition aux rayons UVB appropriée pour permettre à la
       peau de synthétiser une quantité optimale de vitamine D et, plus
       particulièrement, la recommandation qu'il convient de faire selon la
       pigmentation de la peau, l'âge et la latitude. Il semble que les
       recommandations devraient être personnalisées en fonction de l'âge, de
       la pigmentation de la peau, de l'emplacement géographique ainsi que
       d'autres facteurs;
    -  les risques à long terme, le cas échéant, de l'ingestion d'importantes
       quantités de vitamine D durant toute une vie; et
    -  l'apport en vitamine D ayant une valeur significative, sur le plan
       clinique, pour la réduction des risques de problèmes de santé tels que
       le cancer.


    /Note aux rédacteurs : La Société canadienne du cancer et les Diététistes
    du Canada ont commenté aujourd'hui les conclusions de la conférence par
    voie de communiqués diffusés sur le réseau de CNW Group/

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Mme...

à 05:57
Le commerce électronique social est un nouveau modèle d'affaires Le commerce électronique social est un mode dérivé du commerce électronique. Il est basé sur des réseaux de relations interpersonnelles et s'appuie sur une voie de propagation des...

20 mai 2018
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu'à l'échelle mondiale, une personne sur quatre subira les conséquences d'une mauvaise santé mentale ou d'une maladie mentale à un moment donné de sa vie. Les problèmes de santé mentale et la maladie...

20 mai 2018
M. Richard Hébert, député de Lac-Saint-Jean, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une somme de 12 200 dollars à la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Roberval. Il a fait cette annonce au nom de l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien....

20 mai 2018
Une traitement unique, sur prescription et sans oestrogènes, Intrarosatm, a été approuvé par la FDA (US Food and Drug Administration) et par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour la prise en charge de la dyspareunie, symptôme le plus gênant...

19 mai 2018
PROBLÈMESanté Canada avise les Canadiens que le Ministère a saisi un produit non homologué étiqueté « Botox » et d'autres produits de remplissage dermique non homologués au Salon et spa Arshia Hair (6062A, rue Yonge) à Toronto (Ontario), car ils...




Communiqué envoyé le 25 mai 2006 à 09:01 et diffusé par :