Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Baxter est reconnue par l'Association canadienne des directeurs de cliniques d'hémophilie



VANCOUVER, le 25 mai /CNW/ -- VANCOUVER, le 25 mai /CNW/ - L'engagement de Corporation Baxter (Canada) a récemment été reconnu à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de l'Association canadienne des directeurs des cliniques d'hémophilie (ACDCH). En effet, Corporation Baxter a assuré son engagement à long terme et sa collaboration continue à l'endroit de l'ACDCH en vue d'assurer l'excellence des soins par l'entremise de services cliniques continus, de recherches et de programmes de formation pour les Canadiens atteints de troubles hémorragiques congénitaux.

L'ACDCH est une organisation professionnelle de directeurs et de codirecteurs provenant de tous les programmes complets de soins en hémophilie du Canada. Plus précisément, cette association s'est engagée à améliorer le traitement de l'hémophilie et la qualité de vie des patients qui en sont atteints.

Depuis 2000, l'ACDCH supervise le laboratoire national sur les mutations responsables de l'hémophilie à l'Université Queen's de Kingston, en Ontario. Le directeur scientifique du laboratoire, le docteur David Lillicrap, est un chercheur reconnu à l'échelle internationale dans les domaines de la génétique et de l'hémostase. Le laboratoire s'est vu accorder l'important mandat de définir l'étendue des mutations génétiques responsables de l'hémophilie A et B au Canada. Cette information demeure un élément clé en vue d'améliorer la compréhension de l'hémophilie et de perfectionner le traitement de cette maladie.

En outre, le laboratoire effectue des analyses génétiques afin de donner des consultations aux familles et d'aider la prise en charge clinique des patients hémophiles de manière à déterminer les schémas thérapeutiques efficaces et à prévoir le développement d'anticorps avec les traitements.

Avant 2006, le financement du laboratoire national sur les mutations responsables de l'hémophilie était assuré par différents organismes, dont Santé Canada. A compter de 2006, Baxter sera la seule source de financement du laboratoire pour les trois prochaines années, à raison d'une subvention de 375 000 dollars. Ce soutien de Baxter permettra aux chercheurs de continuer de faire des percées dans le domaine des soins en hémophilie.

"La capacité de pouvoir offrir directement des analyses génétiques aux patients hémophiles permettra à ces derniers de prendre des décisions éclairées en matière de planification familiale et d'offrir aux cliniciens de nouveaux renseignements qui permettront d'optimiser les soins cliniques prodigués à ces patients", a expliqué le docteur David Lillicrap, Département de pathologie et de médecine moléculaire, Richardson Laboratory, Université Queen's, et directeur du laboratoire national sur les mutations responsables de l'hémophilie.

Tous les ans, les chercheurs du laboratoire national sur les mutations responsables de l'hémophilie signalent tous les génotypes identifiés à différents organismes internationaux qui tiennent à jour des banques de données sur l'hémophilie A et B. Les résultats des analyses ont aussi été intégrés dans différentes études de recherche qui ont mené à la publication de nouvelles approches thérapeutiques en hémophilie.

A PROPOS DE L'HEMOPHILIE

On estime qu'un Canadien sur 10 000 est atteint d'hémophilie A, soit environ 3 000 personnes. Les personnes atteintes d'hémophilie A - une maladie héréditaire qui touche principalement les hommes - ne produisent pas suffisamment de facteur VIII, lequel est nécessaire pour assurer la coagulation. Les patients qui présentent des quantités insuffisantes de facteur VIII dans le sang peuvent subir des saignements internes spontanés et incontrôlés, qui peuvent s'avérer débilitants et causer des douleurs et une détérioration articulaire. Sans traitement, les patients atteints d'hémophilie A grave ont une espérance de vie fortement réduite.

A PROPOS DE BAXTER

En tant que filiale de Baxter International Inc. (NYSE : BAX), Corporation Baxter (Canada) soutient les professionnels de la santé et leurs patients en offrant des traitements pour les personnes atteintes d'affections complexes, notamment le cancer, l'hémophilie, les troubles immunitaires, les néphropathies et les traumatismes. L'entreprise met à profit son expertise en équipement médical, en produits pharmaceutiques et en biotechnologie pour faire une différence importante dans la vie des patients.

Pour obtenir plus d'information, veuillez visiter le site Web de

Corporation Baxter (Canada) à l'adresse www.baxter.ca.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
EDMONTON, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Une réunion des ministres fédérale, provinciaux et territoriaux de la Santé aura lieu à Edmonton, le vendredi 20 octobre 2017. L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, et l'honorable Sarah...

à 12:37
- Inspections de son usine de Carlsbad (États-Unis), par la FDA et l'EMA, couronnées de succès - Capacités affirmées en tant que fabricant commercial de produits de thérapie virale et génique - Position dominante marquée en tant que façonnier ou...

à 11:00
L'avantage est d'accélérer l'approvisionnement clinique et la production ultérieure de molécules complexes pour les médicaments à l'échelle commerciale PARIS, le 19 octobre 2017 /PRNewswire/ -- Servier CDMO, la division de services contractuels...

à 09:03
Un sondage national inédit, sur la perspective du personnel infirmier par rapport à la sécurité des soins à domicile, est communiqué aux ministres de la Santé provinciaux et territoriaux EDMONTON, Alberta, 19 oct. 2017 (GLOBE NEWSWIRE) --...

à 09:00
SUDBURY, ON, le 19 oct. 2017 /CNW/ - France Gélinas, députée provinciale de Nickel Belt, se rendra sur les lieux du piquet de grève de la section locale 2020 ce vendredi pour afficher son soutien au personnel du Centre de counselling de Sudbury et...

à 08:50
QUÉBEC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - À la suite de l'article paru le 18 octobre dans le journal Le Devoir intitulé Comment mener la révolution numérique en santé? , l'INESSS souhaite rectifier certains propos qui ne reflètent pas l'essence du...




Communiqué envoyé le 25 mai 2006 à 06:59 et diffusé par :