Le Lézard
Classé dans : Santé

C'est l'âge, ou l'Alzheimer? Différencier le vieillissement normal des signes de l'Alzheimer - L'Hôpital Royal Ottawa amorce une série de conférences publiques sur la santé mentale



OTTAWA, le 24 mai /CNW/ -- OTTAWA, le 24 mai /CNW Telbec/ - Une psychiatre gériatrique de premier plan se spécialisant dans le traitement de la maladie d'Alzheimer et autres troubles de démence affirme qu'un diagnostic et un traitement précoce sont essentiels au maintien d'une bonne qualité de vie.

"Si les traitements d'aujourd'hui ne peuvent toujours pas guérir la maladie, ils peuvent toutefois aider les gens à bien fonctionner pendant plus longtemps", explique Dre Marie-France Rivard, directrice clinique du programme régional intégré de psychiatrie gériatrique des Services de santé Royal Ottawa (SSRO). "Le fait de diagnostiquer la maladie rapidement permet aussi aux gens et à leur famille de mieux se préparer, comme nommer un fondé de pouvoir et prévoir un plan d'intervention approprié."

Dre Rivard sera conférencière, ce jeudi soir à l'Hôpital Royal Ottawa, à la première d'une série de conférences d'information sur la santé mentale. Elle y expliquera la différence entre les signes normaux du vieillissement et les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer ou d'autre troubles de démence.

"Le fonctionnement du cerveau change avec l'âge. Par exemple, le processus de mémorisation ralentit, et il devient plus difficile de se remémorer certaines choses. Mais lorsqu'une personne se met à oublier des connaissances pourtant bien acquises, comme cuisiner ou le nom de son conjoint, cela peut indiquer un problème plus grave ou le début de la démence."

Dre Rivard discutera également des changements qu'entraîne l'Alzheimer sur le comportement (hygiène négligée ou oubli de se nourrir) et sur l'état émotif (sentiments de crainte ou de colère), et mettra l'accent sur l'importance pour les soignants de bien en comprendre les raisons, de manière à être mieux outillés pour y faire face. Il sera également question de la façon d'obtenir un diagnostic ainsi que des traitements qui sont présentement offerts.

L'Hôpital Royal Ottawa ouvre ses portes à la population en animant une série de conférences hebdomadaires données pendant deux mois à partir du 25 mai, qui porteront sur une variété de sujets liés à la santé et à la maladie mentales. En offrant ces séances d'information, les organisateurs souhaitent présenter au public les progrès réalisés dans le domaine de la santé mentale et ainsi changer l'image de l'Hôpital Royal Ottawa, et de la maladie mentale elle-même.

Toutes les conférences auront lieu à l'auditorium de l'Hôpital Royal Ottawa, dès 19 heures, et seront animées par des experts cliniciens et des chercheurs réputés. Les autres sujets qui seront traités comprennent notamment la maladie mentale chez les adolescents, le deuil, le traitement de la dépression, le stress chez les femmes, l'obsession du jeu et autres dépendances, et l'anxiété.

Toute la population est invitée; l'entrée est gratuite. Cliquez ici pour voir le calendrier complet.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:36
Malgré le fait que la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et le ministère de la Famille s'activent depuis des mois à négocier une entente concernant l'adhésion au guichet unique, on apprend ce matin que le ministère entend...

à 16:25
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, inaugurera la salle de tomographie par émission de...

à 14:45
Afin de mieux répondre aux besoins d'hébergement des aînés en Estrie et tout particulièrement dans la région de Lac-Mégantic, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que le député de Mégantic, monsieur...

à 09:17
Quelque 3,6 millions de Canadiens sont atteints d'affections neurologiques. De nouvelles recherches novatrices sont essentielles à l'amélioration de la vie des personnes qui vivent avec des troubles et des maladies du cerveau. Aujourd'hui, le...

à 08:00
GenePOC Inc., membre de Debiopharm Grouptm, est fier d'annoncer le lancement de son test GenePOCtm GBS LB, utilisable avec l'instrument revogene. À propos du Streptocoque de groupe B (GBS) au Canada  Le GBS reste la principale cause d'infection...

à 07:00
Le nombre de morts par surdose ne cesse d'augmenter. Pourtant, nos gouvernements ne semblent pas saisir l'ampleur du phénomène, ni comprendre les raisons qui font que les mesures prises jusqu'à maintenant n'ont peu ou pas d'impact. C'est désormais...




Communiqué envoyé le 24 mai 2006 à 19:58 et diffusé par :