Le Lézard
Classé dans : Santé

Synairgen plc : Une nouvelle étude laisse entrevoir une deuxième application pour le programme d'interféron bêta dans le traitement des maladies respiratoires obstructives chroniques



SOUTHAMPTON, Angleterre, le 24 mai /CNW/ -- SOUTHAMPTON, Angleterre, le 24 mai /CNW-PRN/ - Synairgen, l'entreprise de mise au point de médicaments dont les recherches sont axées sur les causes sous-jacentes de l'asthme et d'autres maladies respiratoires obstructives chroniques, a annoncé aujourd'hui qu'une nouvelle étude laisse entrevoir une deuxième application de son programme d'interféron bêta inhalé. Cette nouvelle découverte est présentée aujourd'hui à la conférence de l'American Thoracic Society, tenue à San Diego, aux Etats-Unis, la plus importante réunion internationale de médecins spécialisées dans les troubles respiratoires.

Les maladies respiratoires obstructives chroniques, surtout causées par l'usage du tabac, sont la quatrième cause de décès dans le monde et représentent un secteur de la médecine où les besoins sont loin d'être comblés. Aux Etats-Unis seulement, les coûts annuels associés à ces maladies dépassent 35 milliards de dollars, soit deux fois les coûts entraînés par l'asthme. On prévoit que le marché mondial pour les médicaments permettant de traiter les maladies respiratoires obstructives chroniques doublera et atteindra 10 milliards de dollars annuellement d'ici cinq ans. Le rhume commun (Rhinovirus) est un facteur important de l'aggravation des symptômes des maladies respiratoires obstructives chroniques et des hospitalisations subséquentes. Les données préliminaires présentées aujourd'hui par Synairgen et provenant de ses modèles in vitro de cellules aéroportées de fumeurs indiquent que ces derniers sont hautement susceptibles au virus du rhume commun et que l'ajout de IFN-bêta améliore leur système naturel de défense. Ces conclusions laissent penser que le traitement au IFN-bêta pourrait réduire le risque d'hospitalisation des gens atteints de maladies respiratoires obstructives chroniques par suite d'une infection au virus du rhume commun.

A la suite de cette découverte, Synairgen utilisera ses modèles in vitro de maladies respiratoires obstructives chroniques pour valider davantage cette possibilité. Le traitement au IFN-bêta inhalé pour l'asthme mis au point par la société en est actuellement à des essais de phase I. On s'attend à ce que des résultats concluants de ces essais permettront d'accélérer les études cliniques pour cette application additionnelle.

Richard Marsden, directeur général de Synairgen, a déclaré : "Les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques s'intéressent de plus en plus aux médicaments destinés aux patients sous-traités, et ce, pour divers types de maladies. Synairgen cible les segments mal desservis de l'asthme et de maladies respiratoires obstructives chroniques graves. Avec l'ajout des maladies respiratoires obstructives chroniques à notre programme d'interféron, nous avons maintenant deux applications différentes grâce auxquelles la vente des médicaments indiqués pourrait dépasser 1 milliard de dollars."

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:55
Action Autonomie, le collectif de défense de droits en santé mentale de Montréal constate, à la lecture du rapport de la coroner Karine Spénard sur la mort d'André Benjamin, que plusieurs questions sur le travail des policiers resteront...

à 11:51
« Il y a maintenant 30 ans que nous sommes entrés dans l'ère moderne de l'histoire des services préhospitaliers d'urgence au Québec et les membres de la CSAQ ont travaillé sans relâche à les rendre toujours plus efficaces. Tellement que nous avons...

à 11:40
GENÈVE, Suisse, [11 décembre 2017] – Genomic Health a annoncé aujourd'hui la présentation de nouvelles données relatives au test Oncotype DX Breast Recurrence Score® lors de l'édition 2017...

à 11:06
Le gouvernement du Québec verse une aide financière de 187 040 $ à GESMUS, l'entreprise de gestion de la Société des médecins de l'Université de Sherbrooke (SMUS). Ce montant appuiera la réalisation, en partenariat avec Omnimed et le Centre intégré...

à 10:47
Un fournisseur de technologies pour les sciences de la vie, récompensé par des prix, acquiert une start-up brillante de gestion sémantique des données   SciBite, une entreprise dont la technologie révolutionne la R & D des sociétés pharmaceutiques...

à 10:03
Les plus de 300 000 Canadiens et leur famille qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1) au pays se réjouissent de l'annonce faite aujourd'hui du gouvernement du Canada et de l'Agence du revenu du Canada (ARC) d'annuler les nouvelles lettres...




Communiqué envoyé le 24 mai 2006 à 12:13 et diffusé par :