Le Lézard
Classé dans : Santé

Synairgen plc : Une nouvelle étude laisse entrevoir une deuxième application pour le programme d'interféron bêta dans le traitement des maladies respiratoires obstructives chroniques



SOUTHAMPTON, Angleterre, le 24 mai /CNW/ -- SOUTHAMPTON, Angleterre, le 24 mai /CNW-PRN/ - Synairgen, l'entreprise de mise au point de médicaments dont les recherches sont axées sur les causes sous-jacentes de l'asthme et d'autres maladies respiratoires obstructives chroniques, a annoncé aujourd'hui qu'une nouvelle étude laisse entrevoir une deuxième application de son programme d'interféron bêta inhalé. Cette nouvelle découverte est présentée aujourd'hui à la conférence de l'American Thoracic Society, tenue à San Diego, aux Etats-Unis, la plus importante réunion internationale de médecins spécialisées dans les troubles respiratoires.

Les maladies respiratoires obstructives chroniques, surtout causées par l'usage du tabac, sont la quatrième cause de décès dans le monde et représentent un secteur de la médecine où les besoins sont loin d'être comblés. Aux Etats-Unis seulement, les coûts annuels associés à ces maladies dépassent 35 milliards de dollars, soit deux fois les coûts entraînés par l'asthme. On prévoit que le marché mondial pour les médicaments permettant de traiter les maladies respiratoires obstructives chroniques doublera et atteindra 10 milliards de dollars annuellement d'ici cinq ans. Le rhume commun (Rhinovirus) est un facteur important de l'aggravation des symptômes des maladies respiratoires obstructives chroniques et des hospitalisations subséquentes. Les données préliminaires présentées aujourd'hui par Synairgen et provenant de ses modèles in vitro de cellules aéroportées de fumeurs indiquent que ces derniers sont hautement susceptibles au virus du rhume commun et que l'ajout de IFN-bêta améliore leur système naturel de défense. Ces conclusions laissent penser que le traitement au IFN-bêta pourrait réduire le risque d'hospitalisation des gens atteints de maladies respiratoires obstructives chroniques par suite d'une infection au virus du rhume commun.

A la suite de cette découverte, Synairgen utilisera ses modèles in vitro de maladies respiratoires obstructives chroniques pour valider davantage cette possibilité. Le traitement au IFN-bêta inhalé pour l'asthme mis au point par la société en est actuellement à des essais de phase I. On s'attend à ce que des résultats concluants de ces essais permettront d'accélérer les études cliniques pour cette application additionnelle.

Richard Marsden, directeur général de Synairgen, a déclaré : "Les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques s'intéressent de plus en plus aux médicaments destinés aux patients sous-traités, et ce, pour divers types de maladies. Synairgen cible les segments mal desservis de l'asthme et de maladies respiratoires obstructives chroniques graves. Avec l'ajout des maladies respiratoires obstructives chroniques à notre programme d'interféron, nous avons maintenant deux applications différentes grâce auxquelles la vente des médicaments indiqués pourrait dépasser 1 milliard de dollars."

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 aoû 2017
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Grâce au nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), une somme de 30 millions de dollars sera disponible cette année pour soutenir des projets régionaux. Cette enveloppe sera...

17 aoû 2017
MONTRÉAL, le 17 août 2017  Lors de son allocution ce matin dans le cadre de la 5e édition du congrès Preventing Overdiagnosis, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, M. Gaétan Barrette, a reconnu l'importance de s'attaquer au...

17 aoû 2017
WEEDON, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Le président directeur général de MYM Nutraceuticals Inc. de Vancouver, Rob Gietl et le maire de la Ville de Weedon, Richard Tanguay, accompagnés de nombreux intervenants et partenaires ont rencontré la...

17 aoû 2017
QUÉBEC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Assistant à la 5e Conférence internationale sur la prévention du surdiagnostic, Diane Lamarre, porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile,...

17 aoû 2017
RICHMOND, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Richmond, madame Karine Vallières, a confirmé aujourd'hui, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, que le Gouvernement du Québec a conclu une entente...

17 aoû 2017
MAVIRET est le premier et le seul traitement pangénotypique d'une durée de huit semaines chez les patients atteints d'hépatite C qui sont exempts de cirrhose et qui reçoivent un traitement pour la première fois*1. L'approbation repose sur un taux de...




Communiqué envoyé le 24 mai 2006 à 12:13 et diffusé par :