Le Lézard
Classé dans : L'environnement

L'industrie des produits forestiers demande une réorientation de la stratégie de la Banque du Canada : il faut stimuler davantage l'investissement et créer de l'emploi au pays



OTTAWA, le 24 mai /CNW/ -- OTTAWA, le 24 mai /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a critiqué, aujourd'hui, la Banque du Canada pour son manque de vision à long terme dans la gestion de l'appréciation du dollar canadien et il demande au gouvernement du Canada de prendre immédiatement des mesures pour améliorer le climat commercial au pays afin d'appuyer le secteur manufacturier canadien et les millions d'emplois qu'il procure.

"Alors qu'une vision étroite des données économiques nationales peut laisser croire que l'économie canadienne fonctionne à sa capacité théorique, l'expérience pratique dans le secteur manufacturier montre des signes de migration des capitaux et des emplois vers le sud", a indiqué Avrim Lazar, président et chef de la direction de l'APFC. "La Banque du Canada doit tenir compte de la nécessité d'un secteur manufacturier fort au Canada. Il faut donc voir à l'appréciation du dollar en réduisant les taux d'intérêt. En même temps, pour encourager les investissements dans le secteur manufacturier, tous les niveaux de gouvernement doivent collaborer pour réduire et restructurer le cadre fiscal actuel de l'industrie."

En seulement quatre ans, la valeur du dollar a augmenté de plus de 40 %. Cette situation a placé une énorme pression sur l'industrie canadienne des produits forestiers et sur le secteur manufacturier canadien en général. Dans l'industrie forestière uniquement, il s'est perdu quelque 11 000 emplois alors que le secteur manufacturier en a perdu plus de 100 000 au cours de la même période.

"L'industrie canadienne des produits forestiers a réagi de façon dynamique et concluante à la hausse rapide du dollar jusqu'à accroître sa productivité plus que tout autre secteur manufacturier. Toutefois, la vitesse et la constance de la montée du dollar ont eu l'effet pervers d'annuler tous les progrès de l'industrie et d'attirer les emplois vers le sud de la frontière", a conclu M. Lazar.

L'APFC est le porte-parole, au Canada et à l'étranger, des producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. L'industrie forestière canadienne représente 3 % du PIB du Canada et elle exporte pour plus de       40 milliards de dollars de bois, de pâte et de papier chaque année. Il s'agit de l'un des plus gros employeurs au pays, qui exploite des installations dans des centaines de collectivités canadiennes et procure près de 900 000 emplois directs et indirects.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 jun 2018
Le 25 juin 2018, l'honorable Scott Brison, président du Conseil du Trésor, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, fera une annonce concernant la restauration des habitats côtiers....

22 jun 2018
Le gouvernement du Québec renforce le soutien qu'il apportait déjà à la candidature de l'île d'Anticosti à titre de site figurant sur la Liste du patrimoine mondial dressée par l'UNESCO. Sa contribution permettra à la Municipalité de...

22 jun 2018
L'une des plus grandes centrales photovoltaïques au monde de l'industrie automobile se trouve dans l'usine SEAT de Martorell  Couvrant une superficie équivalant à 40 terrains de football, ses 53 000 panneaux réduisent les émissions de CO2 de près de...

21 jun 2018
UPS s'est aujourd'hui rapprochée de son objectif d'avoir un parc automobile composé à 50 % de véhicules alimentés par des carburants de remplacement d'ici la fin de 2018. En effet, sept nouveaux tracteurs routiers et 40 véhicules de livraison...

21 jun 2018
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs publie les noms des individus et des entreprises ayant agi en violation de la Loi sur les forêts et de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier ou de ses règlements afférents,...

21 jun 2018
L'entreprise Juste Investir inc. devra se conformer à une ordonnance relativement à la réhabilitation du terrain contaminé de l'ancien site de Reliance, situé au 86, boulevard Hymus, à Pointe-Claire, en vertu de la Loi sur la qualité de...




Communiqué envoyé le 24 mai 2006 à 12:03 et diffusé par :