Le Lézard
Classé dans : L'environnement

L'industrie des produits forestiers demande une réorientation de la stratégie de la Banque du Canada : il faut stimuler davantage l'investissement et créer de l'emploi au pays



OTTAWA, le 24 mai /CNW/ -- OTTAWA, le 24 mai /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a critiqué, aujourd'hui, la Banque du Canada pour son manque de vision à long terme dans la gestion de l'appréciation du dollar canadien et il demande au gouvernement du Canada de prendre immédiatement des mesures pour améliorer le climat commercial au pays afin d'appuyer le secteur manufacturier canadien et les millions d'emplois qu'il procure.

"Alors qu'une vision étroite des données économiques nationales peut laisser croire que l'économie canadienne fonctionne à sa capacité théorique, l'expérience pratique dans le secteur manufacturier montre des signes de migration des capitaux et des emplois vers le sud", a indiqué Avrim Lazar, président et chef de la direction de l'APFC. "La Banque du Canada doit tenir compte de la nécessité d'un secteur manufacturier fort au Canada. Il faut donc voir à l'appréciation du dollar en réduisant les taux d'intérêt. En même temps, pour encourager les investissements dans le secteur manufacturier, tous les niveaux de gouvernement doivent collaborer pour réduire et restructurer le cadre fiscal actuel de l'industrie."

En seulement quatre ans, la valeur du dollar a augmenté de plus de 40 %. Cette situation a placé une énorme pression sur l'industrie canadienne des produits forestiers et sur le secteur manufacturier canadien en général. Dans l'industrie forestière uniquement, il s'est perdu quelque 11 000 emplois alors que le secteur manufacturier en a perdu plus de 100 000 au cours de la même période.

"L'industrie canadienne des produits forestiers a réagi de façon dynamique et concluante à la hausse rapide du dollar jusqu'à accroître sa productivité plus que tout autre secteur manufacturier. Toutefois, la vitesse et la constance de la montée du dollar ont eu l'effet pervers d'annuler tous les progrès de l'industrie et d'attirer les emplois vers le sud de la frontière", a conclu M. Lazar.

L'APFC est le porte-parole, au Canada et à l'étranger, des producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. L'industrie forestière canadienne représente 3 % du PIB du Canada et elle exporte pour plus de       40 milliards de dollars de bois, de pâte et de papier chaque année. Il s'agit de l'un des plus gros employeurs au pays, qui exploite des installations dans des centaines de collectivités canadiennes et procure près de 900 000 emplois directs et indirects.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

21 oct 2017
L'Ontario transfère des terres à Parcs Canada pour le premier parc urbain national; Une nouvelle application est lancée pour le parc TORONTO, le 21 oct. 2017 /CNW/ - La création du plus grand parc urbain d'Amérique du Nord a fait un grand pas en...

20 oct 2017
QUÉBEC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - L'Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) salue la décision du gouvernement du Québec d'étendre la période allouée aux commentaires sur sa nouvelle réglementation encadrant les hydrocarbures. Cette...

20 oct 2017
BAIE-COMEAU, QC, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'application efficace et rigoureuse des lois canadiennes sur la protection de l'environnement et la protection de la faune demeure, pour Environnement et Changement climatique Canada, l'une des façons de...

20 oct 2017
MONTRÉAL, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Technoparc Montréal et FPInnovations ont conclu aujourd'hui la transaction d'achats de terrains par FPInnovations en vue de sa mise en place au Technoparc de Montréal. Les terrains, totalisant une superficie...

20 oct 2017
QUÉBEC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, et le porte-parole en matière d'économie, Alain Therrien, ont...

20 oct 2017
OTTAWA, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne sur le territoire de la ville de Sherbrooke, en Estrie au Québec. Il s'agit de détections du ravageur en dehors de la...




Communiqué envoyé le 24 mai 2006 à 12:03 et diffusé par :