Le Lézard

Déploiement d'une technologie de pointe en imagerie médicale - LE MINISTRE PHILIPPE COUILLARD INAUGURE LE TOMOGRAPHE PAR ÉMISSION DE POSITRONS DE L'HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC



QUÉBEC, le 10 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 10 mai /CNW Telbec/ - La population de Québec, ainsi que celle de tout le bassin de desserte du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), peut maintenant compter sur des services renforcés en imagerie médicale, avec la mise en service du nouveau tomographe par émission de positrons (TEP) de l'Hôtel-Dieu de Québec. Cet appareil de pointe a été inauguré aujourd'hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a consacré 3 millions de dollars à l'acquisition et à l'installation de cette caméra TEP. En outre, le budget de fonctionnement annuel du Centre hospitalier universitaire de Québec a été rehaussé de 2 380 000 $, ce qui correspond à un volume de 3 400 examens.

Comme l'a expliqué le ministre, "cette technologie d'avant-garde est principalement utilisée en oncologie, puisqu'elle permet une détection extrêmement précise des tumeurs. C'est d'ailleurs en raison de son expertise dans ce domaine et de la présence d'un centre de radiothéraphie que l'Hôtel-Dieu a été choisi pour accueillir le nouvel équipement. La tomographie par émission de positrons a également des applications dans les champs de la cardiologie et de la neurologie. Par ailleurs, cet équipement sera mis à la disposition des médecins de l'Hôpital Laval et de l'Hôtel-Dieu de Lévis, des établissements affiliés à la faculté de médecine de l'Université Laval." Le ministre a également souligné que l'Hôpital Laval a soumis un projet afin d'obtenir un appareil en lien avec ses travaux de recherche. Ce projet est toujours sous analyse au Ministère et une décision sera prise dans les prochains mois.

Le déploiement s'accélère

Monsieur Couillard a rappelé que le Québec est actuellement en phase de déploiement accéléré de la tomographie par émission de positrons. Une première phase a permis d'assurer la disponibilité de cette technologie dans les centres hospitaliers universitaires du Québec, dont le CHUQ. La deuxième phase de déploiement, qui est actuellement en cours, prévoit l'ouverture de centres de tomographie par émission de positrons dans trois hôpitaux de Montréal, soit le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, l'Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis et l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

"J'annonce aujourd'hui les détails de la troisième phase de déploiement, qui permettra d'étendre la tomographie par émission de positrons au-delà des régions universitaires. Des caméras TEP seront ainsi installées dans quatre établissements régionaux, soit le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau, le Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi et le Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette", a déclaré monsieur Couillard. Les coûts liés à l'achat et à l'installation de cet équipement s'élèvent à 12 millions de dollars. Un budget annuel de 2 240 000 $ est également prévu pour couvrir le coût des 3 200 examens qui seront réalisés par ces quatre établissements.

"Le Québec est déjà la province canadienne offrant le plus de services cliniques en tomographie par émission de positrons. Ce rôle de chef de file ne pourra que s'accentuer à la faveur des investissements prévus au cours des prochaines années. Ces derniers permettront d'assurer environ 21 000 examens par année, soit le volume clinique recommandé par les experts", a conclu le ministre.

-%SU: SAN

-%RE: 37


Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 15:30 et diffusé par :