Le Lézard
Classé dans : Santé

ASCO 2006 : Lilly Oncology s'apprête à faire sensation avec ses 79 études sur le cancer du sein et autres tumeurs



INDIANAPOLIS, May 23 /PRNewswire/ --

- Onze études sur le cancer du sein, 29 sur le cancer du poumon et huit sur un agent ciblé en développement

Lilly Oncology, leader mondial dans le traitement du cancer du poumon, va présenter des données importantes issues de ses dernières recherches sur le traitement du cancer du sein lors de la 42eme rencontre annuelle de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO), qui se tiendra à Atlanta, en Géorgie, du 2 au 6 juin 2006. Sur les 79 travaux qui seront présentés par Lilly Oncology, 11 études cliniques portent sur le traitement du cancer du sein à un stade avancé. Huit de ces études renferment des données sur l'enzastaurine, agent oral expérimental ciblé, dans les tumeurs multiples.

<< Il est certain qu'avec 79 études sur trois molécules de Lilly, l'ASCO 2006 constitue pour nous un enjeu décisif >>, a déclaré Richard Gaynor, docteur en médecine, vice-président, responsable de la recherche sur le cancer et de l'unité mondiale d'oncologie chez Lilly. << Les gens retiendront entre autres que Lilly Oncology se situe véritablement à l'avant-garde de la recherche scientifique, comme le prouvent nos études innovantes, qui intègrent des biomarqueurs et la pharmacogénomique à la recherche clinique sur les agents chimiothérapeutiques, dans le but de garantir de meilleurs résultats aux patients. >>

    
    Principales études de Lilly qui seront présentées à l'ASCO 2006 :
    -- GEMZAR(R) (chlorhydrate de gemcitabine)
       - Titre : Les profils d'expression permettent d'anticiper la réponse 
         à la chimiothérapie chez les patients atteints de cancer du sein, 
         #10008
       - Date : samedi 03 juin, 16h45
    -- ALIMTA(R) (pemetrexed)
       - Titre : Étude de phase II d'Alimta dans le traitement de première
         intention du cancer du sein à un stade avancé, #3077
       - Date : dimanche 04 juin, 14h00
    -- ALIMTA
       - Titre : Prolongation de trois ans de la survie avec Alimta dans le
         traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites
         cellules, #7133 
       - Date : dimanche 04 juin, 08h00




Informations qui seront présentées à l'ASCO par Lilly Oncology

-- GEMZAR, qui fête ses 10 ans aux États-Unis, fait l'objet de plus de 155 essais. Cet agent de Lilly est à l'origine de nouveaux traitements associant chimiothérapie et agents ciblés

-- ALIMTA est un agent de chimiothérapie novateur de Lilly administré par une perfusion de 10 minutes, qui n'a entraîné presque aucune chute de cheveux lors des essais cliniques. Au centre de 27 essais, cet agent est également à l'origine de nouveaux traitements associant chimiothérapie et agents ciblés

-- Lilly Oncology s'apprête à dévoiler des données issues de recherches inédites sur ALIMTA et GEMZAR ; l'objectif est d'évaluer l'utilisation de biomarqueurs afin de prévoir la réponse à la chimiothérapie des patients atteints de cancer du sein

-- L'enzastaurine est en cours d'expérimentation dans le cadre d'un essai mondial de phase III dans le traitement du glioblatsome (cancer primaire du cerveau). Des informations relatives à un autre essai de phase III sur l'enzastaurine seront bientôt présentées.

Pour plus de détails sur ALIMTA et sur GEMZAR, veuillez consulter les informations ci-après.

À propos de Gemzar(R)

Description du produit : Gemzar(R) (chlorhydrate de gemcitabine) est un anticancéreux qui intervient dans les processus de production d'ADN ; Gemzar prévient ainsi la multiplication des cellules cancéreuses et ralentit ou stoppe par la même la croissance tumorale.

Historique : Découvert et élaboré par des scientifiques d'Eli Lilly and Company, Gemzar a fait l'objet de trois autorisations réglementaires aux États-Unis ; son utilisation est également autorisée dans plus de 90 pays.

-- Aux États-Unis, Gemzar est autorisé dans le traitement du cancer du pancréas à un stade avancé depuis 1996 et, en association avec le cisplatine, dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules à un stade avancé depuis 1998. En 2004, Gemzar a été autorisé en association avec Taxol(R) (paclitaxel), dans le traitement de première intention du cancer du sein métastatique.

-- Dans la plupart des pays européens, Gemzar est autorisé en monothérapie ou en association avec du cisplatine dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules à un stade avancé depuis 1996. Gemzar est également autorisé en monothérapie dans le traitement du cancer du pancréas à un stade avancé dans la plupart des pays européens depuis le milieu des années 1990. Par ailleurs, Gemzar est autorisé, en association avec Taxol, dans le traitement du cancer du sein métastatique dans plus de 60 pays.

- En août 2004, les autorités réglementaires de plusieurs pays européens, dont l'Allemagne, la Suède, le Danemark, la Finlande, la Belgique, la Hongrie, le Portugal et la Roumanie, ont autorisé Gemzar en association avec du carboplatine dans le traitement du cancer épithélial de l'ovaire récidivant.

-- Gemzar, en association avec du cisplatine, a été autorisé récemment au Mexique dans le traitement de première intention du cancer du col de l'utérus à un stade localement avancé ou métastatique, soit la première cause de décès dus au cancer chez les femmes des pays en développement. Par ailleurs, une association Gemzar-cisplatine-rayonnements a été autorisée par l'agence réglementaire mexicaine chez les patients atteints d'un cancer du col de l'utérus à un stade localement avancé qui ne peut pas être éliminé par chirurgie. Cette autorisation a été la première dans une telle indication et la sixième au total depuis le premier lancement de Gemzar en 1996 aux États-Unis dans le traitement du cancer du pancréas.

-- Gemzar est autorisé dans différents pays dans le traitement du cancer de la vessie.

Principales données statistiques : Près de neuf patients sur 10 chez qui l'on a diagnostiqué un cancer du pancréas aux États-Unis et dans l'Union européenne reçoivent un traitement par Gemzar. Environ un patient sur quatre chez qui l'on a décelé un cancer du poumon non à petites cellules aux États-Unis est aujourd'hui traité par un traitement à base de Gemzar. Les ventes mondiales de Gemzar ont atteint 1,3 milliard de dollars américains en 2005.

Mode d'administration de Gemzar : Le schéma thérapeutique utilisé dépend de l'état physique général du patient, du type de cancer et du stade auquel il a été diagnostiqué. Généralement, les patients reçoivent une perfusion de Gemzar en ambulatoire, une fois par semaine pendant deux ou trois semaines consécutives, suivies d'une semaine sans traitement.

Autres recherches cliniques : Gemzar est au coeur de recherches cliniques dans de nombreux types de cancers, y compris le cancer gastrique et les lymphomes.

    
    Pour plus d'informations sur Gemzar, consultez le site Gemzar.com
    Gemzar(R) (chlorhydrate de gemcitabine), Lilly. 
    Taxol(R) (paclitaxel), Bristol-Myers Squibb
    Mise à jour : mars 2006


À propos d'Alimta(R)

Description du produit : Alimta(R) (pemetrexed) est un antifolate qui bloque simultanément trois différentes cibles enzymatiques essentielles à la formation d'éléments permettant la croissance et la division des cellules cancéreuses.

Autorisations :

-- En août 2004, la FDA a, au terme d'une procédure accélérée, autorisé Alimta dans le traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules à un stade localement avancé ou métastatique.

-- En février 2004, Alimta, en association avec le cisplatine, a été autorisé par la FDA dans le traitement de première intention du mésothéliome pleural malin, cancer de la plèvre souvent associé à une exposition à l'amiante.

-- Alimta est également autorisé, en association avec le cisplatine, dans le traitement du mésothéliome pleural malin au Canada, en Israël, en Argentine, en Nouvelle-Zélande et en Australie. En Australie, Alimta est également autorisé en monothérapie dans le traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules.

-- En septembre 2004, la Commission européenne a autorisé l'association Alimta/cisplatine dans le mésothéliome pleural malin et Alimta en monothérapie dans le traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules. L'autorisation dans ces deux indications représente une première sur le plan réglementaire pour Eli Lilly and Company. Alimta est aujourd'hui autorisé dans plusieurs pays dans le traitement du mésothéliome pleural malin et dans le traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules.

Données cliniques :

Mésothéliome : Dans le plus grand essai de phase III mené dans le mésothéliome pleural malin, l'association Alimta/cisplatine a prolongé la survie moyenne des patients jusqu'à 12,1 mois, soit plus longtemps que tous les autres traitements à ce jour. Au total, 50,3 % des patients traités par l'association Alimta/cisplatine ont survécu une année de plus, contre 38 % avec le cisplatine seul.

Traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules : Lors du plus grand essai comparatif direct de phase III mené à ce jour dans le traitement de deuxième intention du cancer du poumon non à petites cellules, Alimta a obtenu les résultats suivants par rapport à Taxotere, qui était le principal traitement dans cette indication au moment de l'essai :

-- Taux de réponse d'Alimta (réduction de la tumeur) de 9,1 %.

-- Alimta a présenté une durée de survie médiane de 8,3 mois et une durée de survie sans progression de 2,9 mois. La survie sans progression représente le nombre de mois pendant lesquels la maladie d'un patient reste en rémission après un traitement sans présenter d'aggravation.

-- Chez les patients traités par Alimta, on a constaté une diminution des cas de neutropénie de grade 3 ou 4 (diminution des granulocytes neutrophiles dans le sang à l'origine d'infections et de fièvre nécessitant une hospitalisation), des cas de neutropénie accompagnés de fièvre, des hospitalisations dues à des événements indésirables, de la chute de cheveux et du recours à des soins complémentaires. Comme avec la plupart des agents chimiothérapeutiques, les patients traités par Alimta et Taxotere ont présenté des numérations globulaires faibles. Les patients traités par Alimta ont présenté des taux d'alanine transaminase (ALAT) de grade 3 ou 4 (paramètre biologique permettant d'évaluer la fonction hépatique) supérieurs par rapport à Taxotere.

Autres recherches cliniques : Alimta fait actuellement l'objet de recherches cliniques dans le traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules et des cancers du côlon et du sein.

Mode d'administration d'Alimta : Les patients reçoivent une perfusion de 10 minutes (500 mg/m2) d'Alimta toutes les trois semaines en ambulatoire. Tous les patients traités par Alimta reçoivent des compléments d'acide folique et de vitamine B12. Les chercheurs ont découvert que ces compléments nutritionnels réduisaient de façon significative les effets secondaires d'Alimta sans affecter son action destructrice sur les cellules cancéreuses.

Pour plus d'informations sur Alimta, consultez le site Alimta.com ; Alimta(R) (pemetrexed), Lilly

Taxotere(R) (docetaxel, Sanofi-Aventis)

(Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20031219/LLYLOGO)

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:36
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la porte?parole de l'opposition officielle en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, sera présente à la 5e...

à 15:19
CLEVELAND, QC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette, accompagné du...

à 14:19
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame...

à 13:46
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Le 8 août 2017, le Tribunal administratif du travail a reçu un avis du Syndicat des paramédics de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec - division Saguenay pour l'établissement de Jonquière....

à 13:43
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Le 8 août 2017, le Tribunal administratif du travail reçoit 11 avis de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) annonçant une grève d'une durée indéterminée qui débutera le 18 août 2017 à...

à 11:30
QUÉBEC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Dans le cadre des démarches visant à recruter de nouveaux membres pour le conseil d'administration (CA) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur...




Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 14:00 et diffusé par :