Le Lézard

Du 28 mai au 2 juin 2006, Montréal lance la semaine une chance à la paix



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 23 mai 2006) - M. Gérald Tremblay, maire de Montréal, et M. Claude Moreau, président-directeur général de l'Institut Pacifique, ont officiellement lancé aujourd'hui la Semaine Une chance à la paix. Le conseil municipal doit proclamer ce soir la semaine du 28 mai au 2 juin, Semaine Une chance à la paix - Je peux faire une différence, afin d'inciter les Montréalaises et Montréalais à apporter leur contribution à bâtir un monde meilleur. Une délégation d'enfants a d'ailleurs profité de l'occasion pour présenter au maire les voeux de paix exprimés par les étudiants de leur école.

"Plus que jamais Montréal est reconnue comme une ville solidaire, tolérante et inclusive. Une ville où les différences sont acceptées, encouragées. Je suis fier d'appartenir à cette communauté montréalaise qui favorise les valeurs de paix. Grâce, entre autres, à l'Institut Pacifique, les jeunes générations disposent de moyens qui leur permettent de construire et d'enrichir la culture de la paix à Montréal. Une culture que mon administration entend préserver", a déclaré le maire de Montréal.

"L'Institut Pacifique est fier d'être le partenaire de la Ville de Montréal pour la Semaine Une chance à la paix. Depuis plus de sept ans, notre organisme oeuvre à promouvoir les conduites pacifiques dans la communauté et, plus particulièrement, dans les écoles par l'enseignement aux jeunes de la résolution de conflits. Cette semaine de la paix est une occasion unique pour tous de faire un geste concret dans cette direction. Nous félicitons la Ville de Montréal pour cette heureuse initiative et nous sommes convaincus que tous les jeunes voudront contribuer au succès de cette semaine", a déclaré M. Claude Moreau.

Par cette proclamation, la Ville souhaite confirmer et partager son attachement aux valeurs de paix, de partage, d'entraide, de respect et de coopération, valeurs que l'on retrouve dans la Charte montréalaise des droits et responsabilités.

Je peux faire une différence !

Sous le thème Je peux faire une différence, près de 700 écoles de l'île de Montréal seront notamment invitées à mobiliser leurs étudiants en développant une programmation axée sur la paix, à titre d'exemples : détermination d'une journée spécifique où tous s'habillent en blanc, observation d'une minute de silence et organisation d'un échange de messages de paix entre les élèves.

Le 2 juin, histoire de clore la semaine en beauté, le maire de Montréal soulignera la contribution à la paix des écoliers, des responsables des écoles et des bâtisseurs de l'Institut Pacifique lors d'un événement en leur hommage.

Montréal, une ville de paix

Depuis plusieurs années, la Ville prend position pour la paix à travers diverses actions. Dès 1986, le conseil de ville proclamait Montréal, zone libre d'armements nucléaires et de toutes les composantes qui en font partie. Au début des années 1990, le conseil municipal encourageait le gouvernement du Canada dans sa campagne internationale pour l'interdiction des mines anti-personnel. Lors du Sommet de Montréal, en juin 2002, la Ville s'engageait à construire une ville solidaire, conviviale, agréable et inclusive. En 2003, l'administration municipale proclamait le Jour du Yom Hashoah, la Journée du souvenir de toutes les victimes de l'holocauste.

En 2004, la Ville adhérait à l'organisation Maires pour la Paix, joignant ainsi les rangs d'un groupe composé de plus de 1000 villes provenant de 11 pays qui exigent l'abolition totale des armes nucléaires. Plus récemment, le maire de Montréal participait à la Conférence des Maires pour la Paix de l'Organisation des Nations Unies, à New York, à l'occasion de la 7e assemblée de révision du Traité de non-prolifération nucléaire. Le maire a profité de cette tribune pour réaffirmer l'importance d'empêcher la prolifération des armes nucléaires et de démanteler les arsenaux qui ont été constitués au moment de la guerre.

Institut Pacifique

Rappelons que l'Institut Pacifique est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif de promouvoir la résolution de conflits et la médiation comme moyens efficaces pour prévenir la violence, et ce, notamment en milieux scolaires avec son programme Vers le pacifique. Lancé en 1998, ce programme touche plus de 1000 écoles à travers le Québec, il a permis la formation de 235 000 élèves à la résolution de conflits et de 6000 jeunes au processus de médiation. L'Institut Pacifique a été reconnu par l'UNESCO en 2001 pour la qualité de ses programmes et la contribution de ceux-ci à promouvoir des actions pacifiques parmi les jeunes.




Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 11:55 et diffusé par :