Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Le marché obligataire canadien a pris de l'essor depuis l'élimination du plafond pour les investissements étrangers



TORONTO et NEW YORK, le 23 mai /CNW/ -- TORONTO et NEW YORK, le 23 mai /CNW/ - Les émetteurs d'obligations canadiens et américains ont redécouvert le marché obligataire canadien après l'élimination du plafond de 30 pour cent d'investissements étrangers dans les caisses de retraite et les régimes d'épargne-retraite canadiens. Entre le début de 2006 et le 17 mai, 12,5 milliards de dollars d'obligations ont été émises au Canada, trois fois plus que pendant la même période l'an dernier, où elles avaient atteint 3,7 milliards de dollars, selon RBC Marchés des Capitaux. La valeur des nouvelles émissions a déjà dépassé les 9,4 milliards de dollars réalisés pour l'ensemble de 2005.

Avant la suppression du plafond en juillet 2005, les caisses de retraite et les régimes d'épargne-retraite canadiens devaient investir 70 % de leurs actifs au Canada.

"C'est une croissance phénoménale, dit Larry Bates, chef de la division des obligations de RBC Marchés des Capitaux. Pour la première fois en plus de 30 ans, d'importants fonds canadiens peuvent rechercher des occasions d'investissement outremer, tandis que des sociétés et des organismes gouvernementaux étrangers qui cherchent de nouvelles sources de capitaux peuvent se tourner vers le Canada. Les émetteurs étrangers profitent d'un nouveau bassin d'investisseurs et de nouvelles sources pour se diversifier - à un coût comparable à ce qu'ils peuvent obtenir sur d'autres marchés. C'est ce que permet l'ouverture du marché obligataire canadien au reste du monde."

M. Bates souligne que les émetteurs d'obligations étrangères en dollars canadiens ont souvent très bonne réputation, et que les taux favorables sur les swaps et d'autres conditions avantageuses font qu'il est plus intéressant pour les étrangers d'émettre des obligations en dollars canadiens. "La diversification est très avantageuse pour tout le monde", dit-il.

RBC Marchés des Capitaux - Titres internationaux à revenu fixe

RBC Marché des Capitaux est la division des services à la grande entreprise et de banque d'investissement de RBC Groupe Financier. Onzième plus grand preneur ferme de titres de créances dans le monde, la division des titres internationaux à revenu fixe de RBC Marchés des Capitaux a 50 bureaux dans neuf pays qui servent plus de 6 000 investisseurs et émetteurs actifs. Il est un chef de file sur le marché de la livre sterling et les marchés périphériques en dollars et joue un rôle croissant sur les marchés de l'euro et du dollar US ainsi que des obligations municipales américaines. Les grands centres de négociation de Londres, New York, Sydney, Tokyo, Chicago et Toronto cotent les titres 24 heures sur 24. RBC Marchés des Capitaux donne des conseils financiers et assure la prise ferme d'obligations municipales américaines par l'intermédiaire de RBC Dain Rauscher Inc.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:45
« Le gouvernement nous a fait un beau show de boucane pour lancer le troisième plan de lutte à la pauvreté. Malheureusement, nous sommes obligés de conclure qu'il s'agit en fait d'un plan d'intégration en emploi », s'indigne le porte-parole du...

à 19:28
La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'oeuvre (COCDMO) accueille avec satisfaction la présentation du Plan gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale. Nous approuvons particulièrement...

à 19:00
L'année 2017 est en voie de devenir une année record en ce qui concerne la valeur des permis de bâtir délivrés par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). La valeur de ces permis devrait atteindre 9 milliards de...

à 16:42
Si on en croit le Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale dévoilé aujourd'hui, des dizaines de milliers d'enfants, pourtant parmi les plus pauvres au Québec, continueront d'être privés leur pension...

à 16:17
Selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), les mesures prévues au Plan d'action gouvernementale pour l'inclusion économique et la participation sociale visent juste. Le gouvernement rehausse de manière substantielle le filet...

à 14:30
La Centrale des syndicats du Québec soutient que le troisième plan dévoilé ce matin par le gouvernement Couillard pour lutter contre la pauvreté représente un « effort significatif » mais qui demeure malheureusement encore nettement insuffisant pour...




Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 09:00 et diffusé par :