Le Lézard

/R E P R I S E/ - Les détaillants d'appareils de loterie vidéo du Québec - Avis de convocation



MONTRÉAL, le 19 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 19 mai /CNW Telbec/ - Les détaillants d'appareils de loterie vidéo du Québec ci-après "Les Détaillants" invitent les journalistes à une conférence de presse qui se tiendra mardi le 23 mai 2006, à 10h00 au salon     St-Pierre de l'hôtel Hilton, situé à la Place Bonaventure, 900 rue de la Gauchetière ouest, à Montréal. Leurs procureurs profiteront de l'occasion pour rendre public la décision du conseil général du Parti Libéral du Québec, de retirer tous les appareils de loterie vidéo de tous les bars de la province de Québec, pour les concentrer dans les casinos, les hippodromes et dans les salons de jeux.

Les Détaillants dévoileront au grand public, avec preuve à l'appui, que la seule et unique motivation de transférer tous les appareils de loterie vidéo des bars, pour les concentrer dans les hippodromes et dans les salons de jeux, n'est que pour engendrer plus de profit et ce, malgré que les études démontrent, hors de tout doute, que ce soit la concentration d'appareils de loterie vidéo dans les salons de jeux ou les hippodromes, tel que l'a décidé le conseil général du Parti Libéral, qui est la principale cause de l'augmentation du jeu pathologique dans la population, études qui sont connues par le Parti Libéral. La décision du conseil général du Parti Libéral du Québec a été prise moins de 10 jours suite à la décision de la direction de la Santé Publique de Québec, d'analyser les conséquences d'un regroupement de plusieurs centaines d'appareils de loterie vidéo vers les hippodromes de Québec et de Trois-Rivières. Malgré cette décision, le conseil général du Parti Libéral du Québec ainsi que le gouvernement feront fi de cette étude en transférant quand même les appareils de loterie vidéo vers les hippodromes et/ou salons de jeux. Trois mille (3 000) bars perdront tous leurs appareils de loterie vidéo, une grande majorité de ces tenanciers feront faillite et il est à prévoir une perte de 20 000 emplois directs et indirects par cette mesure, dont la plupart de ces emplois sont occupés par des femmes, dans la majorité des cas, soutien de famille et/ou monoparentales. Les détaillants réclament qu'une commission parlementaire soit instituée de façon conjointe par le ministère de la Santé et des Services sociaux et le ministère des finances, afin que tous les intervenants soient entendus, pour que le Québec puisse se doter d'une politique du jeu, chose qui est inexistante présentement et qui fait en sorte que Loto Québec, une société d'état, développe le jeu comme elle l'entend et ce, sans balise et/ou paramètre et sans se soucier des intérêts des Québécois et des Québécoises, et plus particulièrement de ceux ayant des problèmes pathologiques de jeu.

    <<
    DATE :             Mardi, le 23 mai 2006 à 10h00

    ENDROIT :          Hôtel Hilton - Montréal        Salon St-Pierre
                       Place Bonaventure
                       900 de la Gauchetière ouest, Montréal (Québec)

    Seront présents :  Me Yves Pepin, avocat (514) 448-5905
                       M. Jean Meunier, président des Détaillants
                       (514) 448-5980
                       M. Raymond McLellan, vice-président des Détaillants
                       M. Luc Tousignant, directeur des Détaillants
    >>



Communiqué envoyé le 23 mai 2006 à 06:00 et diffusé par :