Le Lézard

Les étudiants trouvent inacceptable la hausse des frais de scolarité



MONTREAL, le 18 mai /CNW/ -- MONTREAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - Les représentants étudiants dénoncent la récente hausse des frais à l'Université Concordia. L'augmentation des frais pour les services étudiants, adoptée ce matin pendant une assemblée du conseil d'administration, obligera chaque étudiant à temps plein de Concordia à débourser près de 100 $ de plus à compter de septembre.

"Disons les choses clairement, cette hausse de frais ne constitue rien de plus qu'une manière détournée d'augmenter les droits de scolarité", a déclaré Margaret Carlyle, présidente de la section québécoise de la Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants. "Il s'agit tout simplement d'un autre exemple d'administrateurs universitaires qui contournent la loi provinciale garantissant le gel des frais de scolarité."

Les étudiants de Concordia paient déjà les frais afférents les plus élevés au Québec, soit 848 $. Cette nouvelle augmentation sera lourde de conséquences pour l'accessibilité financière d'un diplôme universitaire à l'Université Concordia.

"Même si nous reconnaissons l'importance d'un programme intégralement financé de services aux étudiants à Concordia, cela ne peut se faire au détriment de la capacité des étudiants à s'offrir une éducation", a ajouté Mme Carlyle. "Au contraire, l'université devrait se joindre aux étudiants pour réclamer que les gouvernements provincial et fédéral augmentent suffisamment leur financement aux universités."

La Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants, la plus importante organisation du genre au Canada, représente plus de 500 000 étudiantes et étudiants dans l'ensemble du Canada, dont 40 000 au Québec.


Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 18:11 et diffusé par :