Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Campagnes politiques, Plaidoyer (politique)

Le réseau de la santé craque, c'est assez?! - Le personnel de la santé ne veut pas se faire barouetter



MONTRÉAL, le 24 sept. 2018 /CNW Telbec/ - Malgré diverses promesses ciblées pour le réseau de la santé et des services sociaux du Québec, plusieurs des partis politiques ne semblent pas saisir l'urgence de trouver des solutions d'envergure pour résoudre la crise qui frappe les travailleuses et les travailleurs.

D'ici l'élection, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) va exposer un problème par jour, accompagné d'une piste de solution. Le prochain gouvernement devra réagir rapidement s'il veut conserver l'attractivité des emplois en santé et services sociaux dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. « On n'est pas loin du point de rupture dans notre réseau », met en garde Josée Marcotte, vice-présidente pour le secteur public de la FSSS-CSN.

Le problème : une mobilité exagérée
Dans le cadre des négociations locales en cours, l'employeur exige une mobilité du personnel, qui travaille dans les immenses centres de santé et de services sociaux (CISSS), pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de kilomètres.

« La stabilité du lieu de travail est essentielle. Ne pas savoir où l'on travaille dans les prochaines semaines, c'est stressant et c'est un casse-tête pour la conciliation famille-travail », insiste Jeff Begley, président de la FSSS-CSN.

La solution : un port d'attache
Pour régler ce problème, la Fédération propose de lier un port d'attache à chaque poste, comme cela se fait généralement lorsque n'importe quel autre employeur affiche un poste.

« La création des mégaétablissements fait en sorte que les directions demandent au personnel de se déplacer sur de grands territoires pour aller travailler à des endroits qui changent constamment. Plusieurs employées disent vouloir aller travailler ailleurs plutôt que de répondre à cette nouvelle exigence. Cette situation ne fait que surcharger ceux qui restent. C'est un cercle vicieux duquel il faut absolument sortir », conclut Jeff Begley.

À propos de la FSSS-CSN
La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 110?000 membres dans les secteurs publics et privés, c'est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d'une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

 

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:30
L'ostéoporose, une maladie qui affaiblit et fragilise les os, est la cause d'os fracturés chez environ 1 femme sur 3 et 1 homme sur 5 âgés de plus de 50 ans à l'échelle mondiale.      (Photo:...

à 02:00
Menarini Ricerche a annoncé aujourd'hui le début de l'essai clinique B-PRECISE-01, une étude de phase Ib multicentrique qui évaluera l'innocuité et l'efficacité de MEN1611 administré en combinaison avec le trastuzumab, avec ou sans le fulvestrant....

à 02:00
Sept affiches sur le PLENVU® - une affiche démontrant l'efficacité supérieure du PLENVU® comparé au traitement recommandé Trois affiches sur le XIFAXAN® - deux affiches présentées dans les sessions Posters of Excellence et Posters Champion ...

à 00:01
QUOI : Le 11e Congrès mondial de l'AVC, qui rassemblera des experts internationaux de renom dans le domaine de l'AVC. Dans le cadre de ce programme scientifique et formateur sans pareil, l'épidémiologie, la prévention, les soins actifs, la...

18 oct 2018
Kindred va représenter les produits de CannTrust en vertu d'un accord exclusif  CannTrust Holdings Inc. (« CannTrust » ou la « Société ») , l'un des principaux producteurs agréés et l'une des marques de cannabis à usage médical les plus fiables du...

18 oct 2018
Un nouveau rapport, publié aujourd'hui par la Fondation internationale de l'ostéoporose (IOF - International Osteoporosis Foundation), examine les données socio-économiques et la prise en charge des fractures de fragilité dans six pays européens...




Communiqué envoyé le 24 septembre 2018 à 20:21 et diffusé par :