Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujets : Nouveaux produits et services, Salon commercial

D-ID lance officiellement un produit de protection contre la reconnaissance faciale dans le cadre de TechCrunch Disrupt 2018



TEL AVIV, Israël, September 12, 2018 /PRNewswire/ --

D-ID a annoncé officiellement le lancement produit initial sur la scène de TechCrunch Disrupt San Francisco 2018. La société a développé une solution qui protège les photos et les vidéos des organisations à l'égard de la reconnaissance faciale, tout en les gardant intactes pour l'oeil humain.

     (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/742272/Gil_Perry_D_ID.jpg )

     (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/742271/D_ID_Launch.jpg )

La technologie de D-ID est commercialisée aussi bien en tant que solution SaaS que sur site. La société sert des organisations qui stockent des photos et des vidéos de leurs salariés, de leurs clients ou des citoyens. Presque toutes les organisations stockent ces types de données. Parmi les clients d'origine de D-ID on peut citer les fournisseurs de services de stockage, les réseaux sociaux, les institutions financières, les organisations de gestion sanitaires et les gouvernements désireux de protéger leurs bases de données biométriques.

Le premier client de D-ID est Cloudinary, une solution de gestion des images et des vidéos qui aide plus de 350 000 sociétés à gérer, optimiser et fournir plus de 22 milliards de contenus audiovisuels. La société a conclu également des accords importants avec des clients des secteurs des services financiers et de l'industrie automobile.

Le marché de la reconnaissance faciale grandit de façon exponentielle et a fait de nos visages nos identifiants. Cette technique est de plus en plus utilisée à l'échelle mondiale : pour analyser le comportement d'achat, pour authentifier les paiements, pour accéder aux smartphones et même pour classer les citoyens ou retracer les gens lors des manifestations. « Nos photos comportent des données biométriques. En les utilisant avec la reconnaissance faciale, n'importe qui peut vous retracer, pirater vos dispositifs et s'emparer de votre identité. C'est pour cette raison que nos photos doivent être protégées », affirme Gil Perry, PDG et cofondateur de D-ID. « Nous somme allés trop vite avec la reconnaissance faciale, et celle-ci constitue désormais une menace pour notre droit fondamental, en tant qu'êtres humains, la vie privée ».

Les règlementations relatives à confidentialité des données, comme le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union européenne, lequel est entré en vigueur en mai 2018, considèrent les images faciales en tant que données personnelles à caractère sensible et imposent aux entreprises de protéger ces données sous peine de lourdes amendes et d'introduction d'actions en justice à leur encontre.

D-ID permet aux entreprises de respecter les règlementations, d'éviter des amendes dévastatrices, de renforcer la confiance de leurs clients et avant tout, de garantir la confidentialité et la protection des données. « Les gens sont au courant et préoccupés des risques de sécurité liés à la reconnaissance faciales. Le moment est venu de protéger ces données, et nous sommes là pour nous assurer qu'il en sera ainsi», affirme M. Perry.

L'approche de manipulation numérique des images de la société rend ces dernières illisibles pour les outils d'apprentissage machine utilisés pour identifier les personnes physiques, mais de façon imperceptible pour l'oeil humain. « Nous utilisons un traitement avancé des images et l'apprentissage profond (deep learning) pour traiter les photos et les vidéos afin que celles-ci semblent similaires pour l'oeil humain, mais les machines, l'IA et les classificateurs de reconnaissance faciale ne seront pas en mesure de reconnaître l'individu », indique M. Perry.

D-ID a été constituée en 2017 par son PDG Gil Perry, son Directeur financier, Sella Blondheim, et sa Directrice technique, Elira Kuta. Les fondateurs ont servi par le passé dans les Forces spéciales israéliennes et dans l'Unité de renseignements 8200. Ils ont été confrontés, de première main, aux risques pour la vie privée lorsqu'en raison de la nature sensible de leurs rôles, il se sont vus interdire de partager des photos sur les médias sociaux. La société fait partie des anciens membres des prestigieux accélérateurs EISP 8200 et Y Combinator. Elle s'est vue décerner la reconnaissance Gartner's Cool Vendor 2018. Son équipe est constituée d'experts de premier plan de l'apprentissage profond, de la vision par ordinateur et du traitement de l'image, avec cinq titulaires d'un doctorat et étudiants en doctorat. D-ID a levé un montant de 4 millions USD sous la direction de Pitango Venture Capital, avec la participation de Y Combinator, Maverick Ventures, Foundation Capital et Fenox Venture Capital.

Lien vers la vidéo sur la présentation sur scène :

https://techcrunch.com/video/startup-battlefield-competition-d-id-disrupt-sf-2018/

http://www.d-id.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:00
Anthropocène, la nouvelle exposition...

à 10:30
Lancé en 2016 par Vidéotron, Ericsson, l'École de technologie supérieure (ÉTS) et le Quartier de l'innovation (QI), le Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI) est en réelle ébullition. Trois nouveaux partenaires bonifient maintenant...

à 09:00
Sept cégeps ont annoncé aujourd'hui le lancement de nouvelles applications mobiles conçues pour améliorer la communication et relier les étudiants avec les ressources essentielles. Depuis que le Cégep de Chicoutimi est devenu le premier cégep à...

à 09:00
Comau, le leader mondial des solutions d'automatisation industrielle avancées, lance MATE, son premier exosquelette portatif innovant. MATE a été conçu pour améliorer la qualité du travail de manière efficace et hautement ergonomique, en fournissant...

à 08:25
WorkFusion, le grand fournisseur d'automatisation des processus fondée sur l'IA, a reçu les plus grandes récompenses pour l'automatisation des processus robotiques (RPA) et l'intelligence artificielle (IA) de deux jurys indépendants réunissant des...

à 08:03
Faits saillants Les revenus s'élèvent à 99,7 M $ pour l'année financière 2018, représentant une croissance de 16,9 M $ ou 20,4 %, comparativement à 82,8 M $ pour l'année financière précédente;Revenus de nature récurrente, provenant des piliers...




Communiqué envoyé le 12 septembre 2018 à 06:27 et diffusé par :