Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Plaidoyer (politique)

Les patients bénéficient grandement des consultations de première ligne en pharmacie, qui facilitent l'accès aux soins et qui profitent à tout le système de santé



MONTRÉAL, le 12 sept. 2018 /CNW Telbec/ - Une étude indépendante commandée par l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) et réalisée conjointement par des chercheurs du CIRANO, du CRCHUM et de HEC Montréal vient maintenant documenter l'impact des consultations effectuées chaque année par les pharmaciens communautaires auprès des patients.

Logo : Association québécoise des pharmaciens propriétaires (Groupe CNW/Association québécoise des pharmaciens propriétaires)

On y apprend notamment que dans 77 % des cas, les conseils donnés par les pharmaciens ont évité l'utilisation d'au moins une autre ressource du système de santé. De plus, 26 % des patients qui ont consulté leur pharmacien ont évité de s'absenter du travail. Et avec un taux de satisfaction qui atteint 93 %, on peut dire que les patients apprécient ces bénéfices.

L'étude comporte deux volets principaux, soit une enquête populationnelle et une étude-terrain effectuée au sein de 19 pharmacies communautaires. L'étude-terrain permet à l'AQPP d'estimer que les conseils prodigués par les pharmaciens propriétaires représentent, au Québec, une valeur de près de 500 millions de dollars par année pour le système de santé.

L'étude, dont les résultats sont jugés conservateurs en raison de certaines limites méthodologiques, permet ainsi de mesurer pour la première fois la valeur des services-conseils dispensés aux patients par les pharmaciens communautaires et de chiffrer la contribution de ces derniers à l'accès aux soins de première ligne.

Selon le président de l'AQPP, Jean Thiffault, « l'étude confirme ce que nous savions implicitement, c'est-à-dire que les pharmaciens communautaires jouent un rôle de triage de premier plan. Nous estimons que, chaque année, les pharmaciens communautaires effectuent plusieurs dizaines de millions de consultations, permettant ainsi d'éviter le recours à d'autres professionnels de la santé et de libérer des ressources, ce qui réduit le temps d'attente pour d'autres patients. »

Pour Jean Bourcier, vice-président exécutif et directeur général de l'AQPP, « l'étude met en lumière deux points fondamentaux : la confiance accordée par une vaste majorité de patients à leur pharmacien à titre de première source de consultation, ainsi que l'efficacité de la consultation en pharmacie qui permet aux patients d'éviter, dans 77 % des cas relevés par l'enquête terrain, l'utilisation d'au moins une autre ressource du système de santé. » Il s'agit là d'une contribution significative à l'efficacité du système de santé québécois.

Faits saillants
À la lumière des données mises de l'avant dans l'enquête populationnelle réalisée dans le cadre de l'étude, l'AQPP estime que les pharmaciens communautaires effectuent quotidiennement plusieurs centaines de milliers de consultations auprès des patients. En moyenne, c'est donc plusieurs dizaines de millions de consultations par année pour l'ensemble du Québec. Aussi, selon l'enquête terrain, pour près de 80 % des patients ayant eu recours à une consultation auprès de leur pharmacien, la visite en pharmacie constituait la première option.

Ces résultats illustrent le rôle clé du pharmacien dans le triage et dans l'accès à la première ligne, et montrent que l'expertise du pharmacien est sollicitée au-delà du lien avec les médicaments.

Les consultations en pharmacie permettent aux patients de sauver du temps. En effet, selon l'enquête terrain, 26 % des patients ayant sollicité une consultation en pharmacie ont affirmé que cette solution leur avait permis de ne pas s'absenter du travail ou de l'école. Il s'agit d'une économie substantielle de temps et d'argent pour la société québécoise. Dans l'ensemble, toujours selon l'enquête terrain, 93 % des patients se sont dits très satisfaits ou satisfaits de leur rencontre avec le pharmacien.

Enfin, grâce aux données recueillies par ce même volet de l'étude, l'AQPP peut estimer que les conseils prodigués par les pharmaciens propriétaires représentent, au Québec, une valeur de près de 500 millions de dollars par année pour le système de santé, soit 707,04 $ quotidiennement pour chacune des 1 900 pharmacies du Québec. Cette statistique est calculée sur une base conservatrice en raison des limites méthodologiques de l'étude.

Méthodologie
Nous rappelons que l'étude, réalisée conjointement par des chercheurs du CIRANO, du CRCHUM et de HEC Montréal, comportait deux volets principaux, soit une enquête populationnelle et une étude terrain au sein de pharmacies communautaires.

Plus précisément, une enquête populationnelle a été réalisée auprès d'un échantillon d'adultes québécois ayant sollicité l'avis d'un pharmacien communautaire au cours des quatre semaines précédentes. La consultation pouvait concerner un médicament d'ordonnance, un médicament de vente libre ou un conseil général sur la santé ou le traitement pharmacologique d'une maladie ou d'une condition mineure. L'échantillon final était constitué de 913 répondants et assurait la représentativité par la méthode des quotas (sexe et âge) après stratification par région.

Pour ce qui est de l'étude terrain, un échantillon de 19 pharmacies communautaires, situées dans 11 régions du Québec et totalisant 95 pharmaciens, ont pris part à l'étude. Pendant la période couverte par l'étude, un total de 7 996 consultations a été enregistré. Chacune des pharmacies participantes devait, pendant quatre semaines consécutives, procéder à la collecte de données par le biais d'une application mobile qui leur permettait de comptabiliser le nombre de consultations effectuées et le type de conseils prodigués, entre autres. Après la compilation, certains patients ayant bénéficié des conseils d'un pharmacien étaient soumis à une entrevue plus approfondie afin d'en apprendre davantage sur les suites, mais aussi sur l'apport de la consultation.

L'étude peut être consultée en ligne.

À propos de l'AQPP
L'Association québécoise des pharmaciens propriétaires est constituée en vertu de la Loi sur les syndicats professionnels et elle représente les 2 078 pharmaciens propriétaires des 1 900 pharmacies du Québec, qu'ils soient affiliés ou non à une chaîne ou à une bannière commerciale.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter.

 

SOURCE Association québécoise des pharmaciens propriétaires


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
UNICEF Canada et Ressources Teck Limitée (Teck) annoncent aujourd'hui que Teck s'est engagée à investir 2,5 millions de dollars canadiens additionnels afin de procurer des traitements à base de zinc et de sels de réhydratation orale (SRO) aux enfants...

à 14:42
48North Cannabis Corp (« 48North » ou la « Société ») , un important producteur de cannabis autorisé centré sur le marché de la santé et du bien-être des femmes, a annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord de licence avec Mother & Clone, Inc....

à 14:00
L'hydroquinone sert à éclaircir les taches foncées sur la peau, comme les taches de vieillesse ou de rousseur. Toutefois, Santé Canada recommande que les produits pour utilisation sur la peau qui contiennent des concentrations élevées en hydroquinone...

à 13:01
Aujourd'hui, AstraZeneca a présenté les données complètes d'une analyse intermédiaire planifiée de l'essai de phase III PACIFIC lors du symposium présidentiel de la...

à 13:01
Soucieux de reconnaître la riche contribution des aînés d'hier et d'aujourd'hui à nos collectivités et afin de faire la lumière sur ce que c'est que d'être âgé au Québec, Le Groupe Maurice met, chaque année, tout en oeuvre afin de célébrer la journée...

à 12:46
Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan, ainsi que la ville de Saskatoon, le Sanctum Care Group et Stewart Properties, ont inauguré Sanctum 1.5, un ensemble de 10 logements locatifs abordables où les femmes atteintes du VIH/sida ou à risque...




Communiqué envoyé le 12 septembre 2018 à 06:30 et diffusé par :