Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Campagnes politiques, Enjeux environnementaux, CPG

Élection 2018 : l'UPA demande au prochain gouvernement un plan vert agricole



LONGUEUIL, QC, le 30 août 2018 /CNW Telbec/ - L'Union des producteurs agricoles (UPA) demande au prochain gouvernement québécois de bâtir et mettre en oeuvre un plan vert agricole, en concertation avec les agriculteurs, les ministères concernés et les intervenants du milieu.

La demande alimentaire est en forte croissance tant au niveau local qu'international en raison de la croissance démographique. Les producteurs agricoles du Québec peuvent saisir les opportunités qui se présentent ici et ailleurs tout en répondant aux attentes des citoyens.

« La protection de l'environnement et de la qualité des eaux est très importante pour les citoyens comme pour les producteurs. Pour répondre à ces attentes sociétales, les pratiques agricoles et forestières ont beaucoup évolué au fil des années. Cette évolution n'est toutefois pas reconnue à sa juste valeur », a déclaré le président général de l'UPA, Marcel Groleau.

Au cours des dernières décennies, les risques associés aux activités agricoles et forestières ont été considérablement réduits grâce à l'adoption de nouvelles pratiques et l'entrée en vigueur de nombreuses restrictions :

Aujourd'hui, la réglementation québécoise, l'une des plus sévères au monde, pourrait devenir complètement invivable pour les entreprises agricoles et forestières en raison du maintien de certaines normes désuètes ou de nouvelles exigences parfois déraisonnables :

Les lois et les règlements ont toutefois leur limite et l'expérience sur le terrain démontre que les plus grandes avancées dans le domaine de la protection de l'environnement s'obtiennent lorsque les producteurs peuvent s'impliquer dans la recherche de solutions, dans leur milieu.

« Pour continuer le travail en agroenvironnement, le Québec doit se doter d'un réel plan vert. C'est grâce à une réglementation plus raisonnée et un accompagnement accru des entreprises que nous pourrons continuer de faire des gains environnementaux », a continué le président général de l'UPA.

Le plan vert agricole proposé par l'UPA prévoit :

Une bonification importante des budgets consentis à l'agroenvironnement, plus particulièrement au regard de la recherche, est nécessaire pour répondre aux attentes sociétales : mise à niveau de nos centres de recherche, développement de nouvelles pratiques, recherche d'alternatives efficaces aux pesticides, découverte de nouveaux cultivars, meilleure gestion de l'eau, etc.

Le plan vert agricole proposé par l'UPA représente un investissement de 100 M$/an. Son financement serait assuré en augmentant les budgets actuellement dévolus au Programme Prime-Vert (de 25 à 65 M$/an), au Programme services-conseils - volet agroenvironnement (de 10 à 20 M$/an) et à l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (de 7,5 à 15 M$/an).

Les demandes de l'UPA dans le cadre de la campagne électorale sont disponibles ici.

 

SOURCE Union des producteurs agricoles


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:30
Les côtes et les voies navigables du Canada forment une composante majeure de l'identité canadienne. Nos côtes nous permettent d'exporter nos marchandises à l'étranger et d'en importer au Canada. Elles sont le siège de la pêche au pays, elles...

à 13:30
Le port de Victoria est un secteur apprécié des résidents et des touristes depuis plusieurs générations, de même qu'une aire d'alimentation essentielle à la survie de la faune locale. Il est donc important d'en assurer la salubrité. Aujourd'hui,...

21 sep 2018
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne à Bedford, Nouvelle-Écosse. La nouvelle détection est une première pour la Nouvelle-Écosse, qui se trouve à l'extérieur des zones actuellement...

21 sep 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) doit décider si une évaluation environnementale fédérale est requise pour le projet de forage exploratoire extracôtier au sud-est de Terre-Neuve, situé à 300 kilomètres à l'est de...

21 sep 2018
En tant que principal acheteur de biens et de services canadiens, le gouvernement du Canada utilise une nouvelle méthode d'approvisionnement pour aider les propriétaires de petite entreprise du pays à commercialiser leurs idées et à résoudre des...

21 sep 2018
Le maire de Beaconsfield, M. Georges Bourelle et les élus de la Ville sont heureux d'inviter les représentants des médias à une conférence de presse portant sur une nouvelle étape dans la protection du bois Angell, par l'acquisition de la Ville de...




Communiqué envoyé le 30 août 2018 à 13:32 et diffusé par :