Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

Québecor inc. annonce ses résultats consolidés pour le deuxième trimestre 2018



MONTRÉAL, le 9 août 2018 /CNW Telbec/ - Québecor inc. (« Québecor » ou la « Société ») communique aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2018. Québecor consolide les résultats financiers de sa filiale Québecor Média inc. (« Québecor Média »), qu'elle détient en propriété exclusive depuis le 22 juin 2018.

Les 11 mai et 22 juin 2018, Québecor Média a racheté 16 064 215 de ses actions ordinaires détenues par CDP Capital d'Amérique Investissements inc. (« CDP Capital »), une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, pour un prix d'achat global de 1,54 G$, payé en espèces. Le 22 juin 2018, Québecor a complété l'achat de 1 564 696 actions de Québecor Média détenues par CDP Capital, en contrepartie de l'émission de débentures convertibles de Québecor d'un montant en capital de 150,0 M$, convertibles en actions subalternes catégorie B (comportant droit de vote) (« actions catégorie B ») de Québecor. Par suite de ces transactions, la participation de la Société dans Québecor Média est passée de 81,53 % à 100,0 %. 

Faits saillants du deuxième trimestre 2018  

 




1

Voir « Définitions - BAIIA ajusté »

2

Voir « Définitions - Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies »

3

Voir « Définitions - Indicateurs clés de rendement »

 

« Une étape importante dans l'histoire de Québecor a été franchie au deuxième trimestre 2018 lorsque la Société a complété le rachat de la totalité des actions de Québecor Média détenu par CDP Capital, dans le cadre du processus amorcé en 2012. Québecor est donc devenue au cours du deuxième trimestre 2018 l'unique propriétaire de Québecor Média. En ayant accès à la totalité des flux monétaires que génère cette filiale, la Société sera désormais encore mieux outillée pour saisir les opportunités d'affaires qui se présenteront à elle, réaliser ses objectifs quant à sa politique de versement de dividendes, en plus de contrôler entièrement ses projets de développement », a commenté Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. « Au cours des 18 dernières années, CDP Capital s'est avéré un partenaire financier de premier plan qui a su accompagner avec brio la Société à toutes les étapes de son essor. Je tiens à remercier les collaborateurs et collaboratrices de la Caisse de dépôt et placement du Québec qui nous ont efficacement assistés et conseillés au fil des ans, ainsi que ses présidents Jean?Claude Scraire et Michael Sabia.

« Sur le plan financier, les revenus et le BAIIA ajusté de Québecor ont de nouveau progressé au deuxième trimestre 2018, fortement stimulé par la croissance des résultats de Vidéotron. De plus, Québecor a enregistré une augmentation de 17,6 M$, ou de 19,9 %, de son bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, reflétant la progression de sa rentabilité d'exploitation, telle qu'exprimée en termes de BAIIA ajusté, combinée à l'effet de levier favorable sur les résultats, découlant du rachat des actions qui était auparavant détenu par CDP Capital », a précisé Pierre Karl Péladeau.  

« La progression des résultats de Vidéotron provient une fois de plus de la contribution de ses produits phares, dont la téléphonie mobile et l'accès Internet », a indiqué Manon Brouillette, présidente et chef de la direction de Vidéotron. « Pour la période des 12 derniers mois terminée le 30 juin 2018, le nombre de lignes en téléphonie mobile a augmenté de 125 900, ou de 13,2 %. Soulignons que les forfaits de type « apportez votre appareil » représentent une proportion de plus de 35 % des nouvelles lignes activées en téléphonie mobile durant cette période, ce qui contribue à réduire les coûts d'acquisition de clientèle et à augmenter la rentabilité des services mobiles et ce, malgré le ralentissement de la croissance de la FMPU mobile occasionné par ces forfaits. Par ailleurs, Vidéotron a ajouté 54 300 clients (16,1 %) à son service Club illico au cours des 12 derniers mois », a précisé Manon Brouillette. « L'originalité et la qualité des séries diffusées en exclusivité sur Club illico sont reconnues par l'industrie, comme en témoignent les 16 nominations en vue de la prochaine édition du Gala des Gémeaux qui sera diffusée en septembre 2018. Quatre séries originales diffusées sur Club illico et développées en collaboration avec Québecor Contenu sont à l'honneur, soit L'Académie, Blue Moon, La Dérape et Pablo Escobar raconté par son fils. 

« Au chapitre du développement des affaires, Vidéotron a continué d'investir dans le projet de télévision sur protocole Internet, basé sur la plateforme XFINITY X1 de notre partenaire Comcast Corporation, qui permettra à nos clients de bénéficier à terme de la meilleure expérience de télévision qui soit », a indiqué Manon Brouillette. « Dans le secteur affaires, Vidéotron a lancé récemment son nouveau service Communications en Nuage, qui combine l'efficacité d'une ligne fixe à celle de la mobilité par le biais d'une offre unifiée. Nous croyons fermement que ce service complémentaire nous permettra d'accroître notre base de clientèle affaires, tout en fidélisant nos clients actuels », a conclu Manon Brouillette.

« Dans le secteur Média, malgré d'excellents résultats d'écoute sur la chaîne TVA Sports lors des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, l'absence des Canadiens de Montréal a entrainé une baisse des revenus », a commenté France Lauzière, présidente et chef de la direction de Groupe TVA inc. « Le Réseau TVA a également connu un recul de son rendement financier attribuable à la diminution de ses revenus publicitaires. Dans ce contexte, nous avons mis en place des mesures de réduction des dépenses d'exploitation qui n'ont pu encore générer tous les effets escomptés. Par ailleurs, les parts de marché du Réseau TVA sont demeurées stables à 23,8 parts (Source : Numeris - Québec franco, 1er avril au 30 juin 2018, l?d, 2h-2h, t2+), tandis que l'ensemble des chaînes spécialisées ont enregistré une progression de 0,5 part. Signalons à ce propos que la chaîne d'information en continu LCN a réalisé un gain de 1,2 part, en hausse de 26,7 % », a conclu France Lauzière.

« Alors que de nombreuses transactions se multiplient un peu partout dans le monde entre les entreprises de télécommunications et celles de médias et de contenus, témoignant ainsi de la nécessité et du succès du concept de convergence entrepris par Québecor dès le début des années 2000, la Société demeure encore extrêmement bien positionnée pour assurer sa croissance et sa rentabilité », a conclu Pierre Karl Péladeau.

 

Tableau 1

Faits saillants financiers des deuxièmes trimestres de Québecor - 2014 à 2018

(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action de base)


2018

2017

2016

2015

2014












Revenus

1 043,5

$

1 038,6

$

1 003,5

$

969,8

$

898,3

$

BAIIA ajusté

417,1


404,3


374,9


359,8


365,5


Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires

41,3


131,0


18,5


87,0


56,1


Bénéfice net (perte nette) attributable aux actionnaires

41,3


137,8


18,5


77,9


(51,7)


Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

106,2


88,6


78,6


72,3


59,0


Par action de base :












Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires

0,18


0,54


0,08


0,35


0,22



Bénéfice net (perte nette) attributable aux actionnaires

0,18


0,57


0,08


0,32


(0,22)



Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

0,45


0,37


0,32


0,29


0,24


 

Modifications de conventions comptables 

Le 1er janvier 2018, la Société a adopté sur une base rétroactive complète les nouvelles règles de l'IFRS 15 - Produits des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des clients, qui précise comment et quand une entité doit comptabiliser ses revenus. L'adoption de l'IFRS 15 a des impacts importants sur les états financiers consolidés, principalement dans le secteur Télécommunications, en ce qui a trait au moment de la comptabilisation de ses revenus, à la classification de ses revenus, ainsi qu'à la capitalisation des coûts. Entre autres impacts, l'adoption de l'IFRS 15 s'est traduit par une augmentation des revenus liés à la vente d'appareils et par une diminution des revenus du service de téléphonie mobile comptabilisés sur la durée du contrat. De plus, les coûts liés à l'obtention d'un contrat et les frais de branchement sont désormais pleinement amortis en tant que frais d'exploitation sur la durée du contrat ou la durée au cours de laquelle il est prévu que le client maintienne son service. Une description des nouvelles règles, ainsi que le détail des ajustements rétroactifs des données comparatives, sont présentées à la note 2 des états financiers consolidés résumés de Québecor du deuxième trimestre 2018 et dans la section « Modifications de conventions comptables » du rapport de gestion de Québecor pour la même période. De même, afin de faciliter la compréhension de l'impact de la nouvelle norme IFRS 15 sur les mesures non normalisées, les mesures non normalisées excluant l'impact de cette norme ont été ajoutées dans de nouvelles colonnes aux différents tableaux de calcul et de rapprochement de ces mesures non normalisées, telles que présentées dans la section « Définitions » de ce communiqué.

Les tableaux 2 et 3 ci-dessous présentent les données redressées des revenus et du BAIIA ajusté par secteur pour les huit derniers trimestres, reflétant l'application rétroactive de l'IFRS 15. 

 

Tableau 2

Revenus des secteurs de Québecor pour les huit derniers trimestres

(en millions de dollars canadiens)


 T2-2018

 T1-2018

 T4-2017

 T3-2017

 T2-2017

 T1-2017

T4-2016

 T3-2016


















Télécommunications

847,2

$

823,4

$

846,3

$

829,6

$

826,6

$

805,0

$

822,4

$

813,1

$

Média

186,5


173,2


199,5


186,8


199,5


184,1


222,2


178,9


Sports et divertissement

36,9


37,2


50,3


56,6


36,0


38,3


54,1


51,0


Siège social et intersectoriels

(27,1)


(27,1)


(32,0)


(32,4)


(23,5)


(25,9)


(31,1)


(25,3)


Total

1 043,5

$

1 006,7

$

1 064,1

$

1 040,6

$

1 038,6

$

1 001,5

$

1 067,6

$

1 017,7

$


Tableau 3

BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif) des secteurs de Québecor pour les huit derniers trimestres

(en millions de dollars canadiens)


 T2-2018

 T1-2018

 T4-2017

 T3-2017

 T2-2017

 T1-2017

 T4-2016

 T3-2016


















Télécommunications

422,6

$

410,5

$

396,9

$

390,2

$

397,8

$

383,9

$

385,9

$

388,9

$

Média

(0,7)


(1,1)


22,4


35,7


13,4


(2,2)


25,0


24,4


Sports et divertissement

(2,0)


(2,1)


2,3


8,3


(3,6)


(0,8)


(1,3)


8,8


Siège social

(2,8)


0,1


(1,6)


(2,2)


(3,3)


(9,0)


1,0


(7,0)


Total

417,1

$

407,4

$

420,0

$

432,0

$

404,3

$

371,9

$

410,6

$

415,1

$

 

Modifications aux indicateurs clés de rendement

Dans la foulée de l'adoption de l'IFRS 15, et pour tenir compte également de l'évolution de ses activités et services, dont la croissance de ses activités en téléphonie mobile, la Société a revu la nature et la définition de ses indicateurs clés de rendement. Ainsi, la mesure de revenu mensuel moyen par abonné (« RMPA »), utilisée précédemment, a été abandonnée pour être remplacée par la nouvelle mesure FMPU. Cette mesure sera dorénavant utilisée pour évaluer le rendement des activités mobiles et le rendement de toutes les activités combinées. La définition de la nouvelle mesure FMPU est présentée dans la section « Indicateurs clés de rendement » du présent communiqué. Une définition de la mesure d'unité génératrice de revenus (« UGR »), auparavant « unité de service », a également été ajoutée dans la même section, sans changement par ailleurs à la nature et au calcul de cette mesure.

Le tableau 4 présente la nouvelle mesure FMPU des activités mobiles et de toutes les activités combinées pour les huit derniers trimestres

 

Tableau 4

FMPU de Vidéotron pour les huit derniers trimestres

(en dollars canadiens)


 T2-2018

 T1-2018

 T4-2017

 T3-2017

 T2-2017

 T1-2017

 T4-2016

 T3-2016


















FMPU mobile

53,70

$

53,25

$

53,56

$

53,34

$

53,32

$

52,64

$

51,96

$

52,61

$

FMPU totale

49,68

$

48,82

$

48,90

$

48,50

$

48,12

$

47,41

$

47,49

$

47,03

$

 

Comparaison des deuxièmes trimestres 2018 et 2017

Revenus de 1,04 G$, en hausse de 4,9 M$ (0,5 %).

BAIIA ajusté de 417,1 M$, en hausse de 12,8 M$ (3,2 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 41,3 M$ au deuxième trimestre 2018 (0,18 $ par action de base), contre 137,8 M$ (0,57 $ par action de base) à la même période de 2017, soit un écart défavorable de 96,5 M$ (0,39 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 106,2 M$ (0,45 $ par action de base) au deuxième trimestre 2018, contre 88,6 M$ (0,37 $ par action de base) à la même période de 2017, soit une hausse de 17,6 M$ (0,08 $ par action de base), ou de 19,9 %.

Comparaison des premiers semestres 2018 et 2017  

Revenus de 2,05 G$, en hausse de 10,1 M$ (0,5 %).

BAIIA ajusté de 824,5 M$, en hausse de 48,3 M$ (6,2 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 98,0 M$ (0,42 $ par action de base) au premier semestre 2018, contre 141,7 M$ (0,58 $ par action de base) à la même période de 2017, soit une baisse de 43,7 M$ (0,16 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 195,8 M$ (0,83 $ par action de base) au premier semestre 2018, contre 163,5 M$ (0,68 $ par action de base) à la même période de 2017, soit une hausse de 32,3 M$ (0,15 $ par action de base), ou de 19,8 %.

Opérations financières

Programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Le 8 août 2018, le conseil d'administration de Québecor a autorisé le renouvellement du programme de rachat dans le cours normal des activités pour un maximum de 1 000 000 actions catégorie A (droits de vote multiples) (« actions catégorie A ») représentant environ 1,3 % des actions catégorie A émises et en circulation, et pour un maximum de 7 800 000 actions catégorie B représentant environ 5,0 % des actions catégorie B émises et en circulation au 1er août 2018. Les rachats peuvent être effectués entre les 15 août 2018 et 14 août 2019, au cours du marché en vigueur sur le marché libre par l'entremise de la Bourse de Toronto ou d'autres systèmes de négociation parallèles. Toutes les actions ainsi rachetées seront annulées. En date du 1er août 2018, 77 289 444 actions catégorie A et 156 117 684 actions catégorie B étaient émises et en circulation.

La moyenne quotidienne des opérations sur les actions catégorie A et les actions catégorie B de la Société entre le 1er février 2018 et le 31 juillet 2018 sur la Bourse de Toronto a été de 776 actions catégorie A et de 401 419 actions catégorie B. Par conséquent, la Société pourra racheter un maximum de 1 000 actions catégorie A et de 100 354 actions catégorie B au cours d'un même jour de bourse aux termes de son programme de rachat.

La Société est d'avis que le rachat des actions en vertu de cette offre publique de rachat dans le cours normal des activités est dans le meilleur intérêt de la Société et de ses actionnaires.

Entre le 15 août 2017 et le 31 juillet 2018, des 1 000 000 d'actions catégorie A et 8 400 000 actions catégorie B qu'elle était autorisée à racheter dans le cadre du précédant programme de rachat dans le cours normal des activités, la Société n'a racheté aucune action catégorie A, et a racheté 8 400 000 actions catégorie B au prix moyen pondéré de 24,02452 $ par action au moyen de transactions sur le marché libre, par l'entremise de la Bourse de Toronto ou d'autres systèmes de négociations parallèles.

Le 9 août 2018, la Société annonce, dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal des activités, qu'elle conclura le ou vers le 10 août 2018 un régime d'achat de titres automatique (le « régime ») avec un courtier désigné en vue de permettre le rachat d'actions aux termes du régime à des moments où il lui serait interdit de le faire en raison de restrictions réglementaires ou de périodes volontaires d'interdiction des opérations. Le régime a été préalablement autorisé par la Bourse de Toronto. Il entrera en vigueur le 15 août 2018 et se terminera en même temps que le programme de rachat dans le cours normal des activités.

Aux termes du régime, avant d'entrer dans une période volontaire d'interdiction d'opérations, la Société peut demander, sans y être tenue, au courtier désigné de faire des achats dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal des activités. Ces achats seront établis à la discrétion du courtier désigné selon des paramètres établis par la Société avant les périodes d'interdiction. En dehors de ces périodes, les rachats seront effectués à la discrétion de la direction de la Société.

Au cours du premier semestre 2018, la Société a racheté et annulé 4 909 900 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 118,0 M$ (1 441 600 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 29,3 M$ au premier semestre 2017). L'excédent de 108,6 M$ du prix de rachat sur la valeur comptable des actions catégorie B rachetées a été comptabilisé en réduction des bénéfices non répartis (26,6 M$ au premier semestre 2017).

Au cours du deuxième trimestre 2018, 100 000 actions catégorie B ont été émises à la suite de l'exercice d'options d'achat d'actions pour une contrepartie en espèces de 1,3 M$. À la suite de cette transaction, le surplus d'apport a augmenté de 1,2 M$ et le passif lié aux régimes d'options d'achat d'actions a diminué du même montant.

Dividendes

Le 8 août 2018, le conseil d'administration de Québecor a déclaré un dividende trimestriel de 0,055 $ par action sur les actions catégorie A et sur les actions catégorie B. Ce dividende sera versé le 18 septembre 2018 aux actionnaires inscrits à la date de clôture des registres le 24 août 2018. Ce dividende est désigné à titre de dividende déterminé conformément au paragraphe 89(14) de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada et à son équivalent provincial.

Information financière détaillée

Pour une analyse détaillée des résultats du deuxième trimestre 2018 de Québecor, le lecteur peut consulter le rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés de Québecor disponibles sur son site à l'adresse www.quebecor.com/fr/rapports_trimestriels_quebecor_inc ou par l'intermédiaire des services de dépôt SEDAR à www.sedar.com.

Téléconférence des investisseurs et diffusion sur Internet

Le 9 août 2018, à 9 h 30 (HAE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Québecor pour le deuxième trimestre 2018, avec une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1 877 293?8052, code d'accès pour les participants 48006#. Une version enregistrée, en anglais seulement, sera disponible par la suite en composant le 1 877 293?8133, numéro de conférence 1229124 et code d'accès pour les participants 48006#, entre les 9 août 2018 et 9 novembre 2018. De plus, la téléconférence sera diffusée en direct sur le site Internet de Québecor à l'adresse www.quebecor.com/fr/content/conference-telephonique. Il y a lieu de s'assurer de disposer d'un logiciel adéquat avant d'écouter la téléconférence. L'adresse Internet indiquée ci?dessus comprend des directives ainsi qu'un lien direct pour le téléchargement gratuit du logiciel choisi.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importants connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de Québecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, d'expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d'exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Québecor et les mesures relatives à l'établissement des prix instaurés par des concurrents), les nouveaux concurrents et la capacité à conserver les clients actuels de Québecor et à en attirer de nouveaux, les risques liés à la fragmentation du marché de la publicité, les risques liés aux couvertures d'assurances, les risques associés à l'investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques liés à la cybersécurité et au maintien de la protection des renseignements personnels, les risques associés aux conventions collectives, le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l'endettement, les risques de fluctuation de taux d'intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci?dessus qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Québecor et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par Québecor et qui sont disponibles à www.sedar.com et à www.quebecor.com, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Québecor pour l'exercice terminé le 31 décembre 2017.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Québecor au 9 août 2018 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Québecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d'information et de la culture, Québecor est l'une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l'industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents.

Québecor (TSX: QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, emploie plus de 10 000 personnes au Canada. 

Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à coeur de s'impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s'investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l'éducation, l'environnement et l'entrepreneuriat. 

Visitez notre site Internet : www.quebecor.com

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/Quebecor

DÉFINITIONS

À des fins de transition et pour faciliter la compréhension des impacts de l'adoption sur une base rétroactive de la nouvelle norme IFRS 15, telle que décrite dans la section « Modifications de conventions comptables », des colonnes ont été ajoutées aux tableaux de calcul et de rapprochement des mesures non normalisées selon les Normes internationales d'information financière (« IFRS »). Ainsi, ces tableaux fournissent également un calcul et un rapprochement des mesures non normalisées de 2018 et de 2017, en fonction des anciennes conventions comptables relativement à la comptabilisation des revenus, c'est-à-dire en excluant les ajustements liés à l'adoption de l'IFRS 15.

BAIIA ajusté (auparavant « Bénéfice d'exploitation ajusté »)

Dans son analyse des résultats d'exploitation, la Société définit le BAIIA ajusté, tel que concilié avec le bénéfice net conformément aux IFRS, comme le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, la perte sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments, le gain sur vente de licences de spectre, la perte sur refinancement de dettes, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées. Le BAIIA ajusté, tel que décrit ci?dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Ce n'est pas non plus une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société se sert du BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de ses investissements dans Québecor Média. La direction et le conseil d'administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d'exploitation qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d'amortissement des actifs corporels et incorporels et n'est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d'investissement de la Société et de ses secteurs d'activité. En outre, le BAIIA ajusté est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Toutefois, cette mesure est limitée puisqu'elle ne tient pas compte du coût périodique des actifs corporels et incorporels nécessaires pour générer les revenus des secteurs de la Société. D'autres mesures qui tiennent compte de ces coûts, telles que les flux de trésorerie d'exploitation des secteurs et les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies de la filiale Québecor Média, sont également utilisées par la Société. La définition du BAIIA ajusté de la Société peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Le tableau 5 présente le rapprochement du BAIIA ajusté avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

 

Tableau 5

Rapprochement du BAIIA ajusté présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés

(en millions de dollars canadiens)

Avec l'adoption de l'IFRS151

Excluant l'IFRS152


Trois mois terminés le
30 juin

Six mois terminés le
30 juin

Trois mois terminés le
30 juin

Six mois terminés le
30 juin



2018


2017


2018


2017


2018


2017


2018


2017


















BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif) :


















Télécommunications

$

422,6

$

397,8

$

833,1

$

781,7

$

419,7

$

388,8

$

837,6

$

765,9


Média


(0,7)


13,4


(1,8)


11,2


(0,7)


13,4


(1,8)


11,2


Sports et divertissement


(2,0)


(3,6)


(4,1)


(4,4)


(2,0)


(3,6)


(4,1)


(4,4)


Siège social


(2,8)


(3,3)


(2,7)


(12,3)


(2,8)


(3,3)


(2,7)


(12,3)



417,1


404,3


824,5


776,2


414,2


395,3


829,0


760,4

Amortissement


(180,2)


(173,3)


(360,1)


(343,1)


(180,2)


(173,3)


(360,1)


(343,1)

Frais financiers


(78,1)


(78,9)


(154,7)


(156,0)


(78,1)


(78,9)


(154,7)


(156,0)

Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers


(75,6)


(39,1)


(105,2)


(111,5)


(75,6)


(39,1)


(105,2)


(111,5)

Restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments


(2,0)


(11,8)


(8,5)


(0,9)


(2,0)


(11,8)


(8,5)


(0,9)

Gain sur vente de licences de spectre


?


87,8


?


87,8


?


87,8


?


87,8

Perte sur refinancement de dettes


?


?


?


(15,6)


?


?


?


(15,6)

Impôts sur le bénéfice


(28,4)


(15,1)


(67,6)


(42,3)


(28,4)


(15,1)


(67,6)


(42,3)

Bénéfice lié aux activités abandonnées


?


8,4


?


8,4


?


8,4


?


8,4

Impact de l'IFRS 15


?


?


?


?


2,9


9,0


(4,5)


15,8

Bénéfice net

$

52,8

$

182,3

$

128,4

$

203,0

$

52,8

$

182,3

$

128,4

$

203,0



1

Les mesures non normalisées présentées dans ces colonnes sont calculées en fonction des nouvelles règles de l'IFRS 15 adoptées par la Société sur une base rétroactive et décrites dans la section « Modifications de conventions comptables ».

2

Les mesures non normalisées présentées dans ces colonnes sont calculées en suivant les anciennes conventions comptables de la Société relativement à la comptabilisation des revenus, c'est-à-dire en excluant les impacts liés à l'adoption de l'IFRS 15.

 

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

La Société définit le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que concilié avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires conformément aux IFRS, comme le bénéfice net attribuable aux actionnaires avant la perte sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments, le gain sur vente de licences de spectre, la perte sur refinancement de dettes, déduction faite des impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements et du bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements et avant le bénéfice lié aux activités abandonnées attribuable aux actionnaires. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que décrit ci?dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société utilise le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies pour analyser les tendances en matière de rendement de ses activités. Les éléments énumérés ci?dessus sont exclus du calcul de cette mesure puisqu'ils nuisent à la comparabilité des résultats financiers. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies est plus représentatif aux fins d'évaluer le bénéfice prévisible. La définition du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises. 

Le tableau 6 présente le rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

 

Tableau 6

Rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés

(en millions de dollars canadiens)

Avec l'adoption de l'IFRS151

Excluant l'IFRS152


Trois mois terminés le
30 juin

Six mois terminés le
30 juin

Trois mois terminés le
30 juin

Six mois terminés le
30 juin



2018


2017


2018


2017


2018


2017


2018


2017


















Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

$

106,2

$

88,6

$

195,8

$

163,5

$

104,3

$

83,2

$

198,3

$

154,0

Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers


(75,6)


(39,1)


(105,2)


(111,5)


(75,6)


(39,1)


(105,2)


(111,5)

Restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments


(2,0)


(11,8)


(8,5)


(0,9)


(2,0)


(11,8)


(8,5)


(0,9)

Gain sur vente de licences de spectre


?


87,8


?


87,8


?


87,8


?


87,8

Perte sur refinancement de dettes


?


?


?


(15,6)


?


?


?


(15,6)

Impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements3


12,4


26,3


14,5


32,4


12,4


26,3


14,5


32,4

Bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements


0,3


(20,8)


1,4


(20,8)


0,3


(20,8)


1,4


(20,8)

Activités abandonnées


?


6,8


?


6,8


?


6,8


?


6,8

Impact de l'IFRS 15


?


?


?


?


1,9


5,4


(2,5)


9,5

Bénéfice net attribuable aux actionnaires

$

41,3

$

137,8

$

98,0

$

141,7

$

41,3

$

137,8

$

98,0

$

141,7



1

Les mesures non normalisées présentées dans ces colonnes sont calculées en fonction des nouvelles règles de l'IFRS 15 adoptées par la Société sur une base rétroactive et décrites dans la section « Modifications de conventions comptables ».

2

Les mesures non normalisées présentées dans ces colonnes sont calculées en suivant les anciennes conventions comptables de la Société relativement à la comptabilisation des revenus, c'est-à-dire en excluant les impacts liés à l'adoption de l'IFRS 15.

3

Y compris l'impact de la fluctuation de l'impôt sur le bénéfice, applicable sur les éléments ajustés, pour des raisons statutaires ou dans le cadre de transactions fiscales.

 

INDICATEURS CLÉS DE RENDEMENT

Unité génératrice de revenus

La Société se sert d'un indicateur clé de rendement utilisé dans l'industrie, soit l'UGR. Une UGR représente, le cas échéant, le nombre de clients aux services d'Internet par câble, de télédistribution et de Club illico, et le nombre de lignes aux services de téléphonie mobile et de téléphonie par câble. L'UGR n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul de l'UGR utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

Facturation moyenne par unité

La Société se sert d'un indicateur clé de rendement utilisé dans l'industrie, soit la FMPU. Cet indicateur sert à mesurer la facturation moyenne d'abonnement par UGR. La FMPU n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul de la FMPU utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La FMPU mobile se calcule en divisant la facturation moyenne d'abonnement du service de téléphonie mobile par le nombre moyen d'UGR de ce service durant la période visée, puis en divisant ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

La FMPU totale se calcule en divisant la facturation moyenne combinée d'abonnement des services d'Internet par câble, de télédistribution, de Club illico, de téléphonie mobile et de téléphonie par câble, par le nombre total moyen d'UGR des services d'Internet par câble, de télédistribution, de téléphonie mobile et de téléphonie par câble durant la période visée, puis en divisant ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

 

QUÉBECOR INC. 

ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS 


(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action) 

Trois mois terminés les

30 juin



Six mois terminés les

30 juin


(non audités) 


2018


2017



2018


2017



  (retraités) 



  (retraités)






Revenus 

1 043,5

$

1 038,6

$


2 050,2

$

2 040,1

$











Coûts liés au personnel 

182,4


182,0



362,4


369,1


Achats de biens et services

444,0


452,3



863,3


894,8


Amortissement 

180,2


173,3



360,1


343,1


Frais financiers 

78,1


78,9



154,7


156,0


Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers 

75,6


39,1



105,2


111,5


Restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments

2,0


11,8



8,5


0,9


Gain sur vente de licences de spectre

-


(87,8)



-


(87,8)


Perte sur refinancement de dettes 

-


-



-


15,6












Bénéfice avant impôts sur le bénéfice 

81,2


189,0



196,0


236,9












Impôts sur le bénéfice (recouvrement) : 











Exigibles 

42,9


8,7



102,7


12,1



Différés

(14,5)


6,4



(35,1)


30,2



28,4


15,1



67,6


42,3






















Bénéfice lié aux activités poursuivies

52,8


173,9



128,4


194,6












Bénéfice lié aux activités abandonnées

-


8,4



-


8,4












Bénéfice net

52,8

$

182,3

$


128,4

$

203,0

$











Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires

41,3

$

131,0

$


98,0

$

134,9

$


Participations ne donnant pas le contrôle

11,5


42,9



30,4


59,7












Bénéfice net attribuable aux 










Actionnaires

41,3

$

137,8

$


98,0

$

141,7

$

Participations ne donnant pas le contrôle

11,5


44,5



30,4


61,3












Résultat par action attribuable aux actionnaires











De base :












Tiré des activités poursuivies 

0,18

$

0,54

$


0,42

$

0,55

$



Tiré des activités abandonnées

-


0,03



-


0,03




Bénéfice net 

0,18


0,57



0,42


0,58



Dilué :












Tiré des activités poursuivies

0,18

$

0,54

$


0,41

$

0,55

$



Tiré des activités abandonnées

-


0,03



-


0,03




Bénéfice net 

0,18


0,57



0,41


0,58












Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (en millions) 

233,5


242,8



234,7


243,0


Nombre moyen pondéré d'actions diluées (en millions) 

239,4


243,2



240,6


243,4




QUÉBECOR INC. 

ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL


(en millions de dollars canadiens) 

(non audités) 

Trois mois terminés les

30 juin



Six mois terminés les

30 juin



2018


2017



2018


2017



  (retraités)



  (retraités)




























Bénéfice lié aux activités poursuivies

52,8

$

173,9

$


128,4

$

194,6

$











Autres éléments du résultat global liés aux activités poursuivies :




















Éléments pouvant être reclassés aux résultats :












Couvertures de flux de trésorerie :













(Perte) gain sur évaluation des instruments financiers dérivés

(1,3)


40,3



(44,4)


28,0





Impôts différés

(1,7)


21,2



2,1


25,0



(3,0)


61,5



(42,3)


53,0












Résultat global lié aux activités poursuivies

49,8


235,4



86,1


247,6












Bénéfice lié aux activités abandonnées

-


8,4



-


8,4












Résultat global

49,8

$

243,8

$


86,1

$

256,0

$











Résultat global lié aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires

38,6

$

181,0

$


63,3

$

178,0

$


Participations ne donnant pas le contrôle

11,2


54,4



22,8


69,6












Résultat global attribuable aux 











Actionnaires

38,6

$

187,8

$


63,3

$

184,8

$


Participations ne donnant pas le contrôle

11,2


56,0



22,8


71,2



 

QUÉBECOR INC.

INFORMATION SECTORIELLE 












(en millions de dollars canadiens) 


(non auditée) 

















Trois mois terminés le 30 juin 2018    



















Siège









Sports et


social et





Télécommu-




divertis-


inter-





nications


Média


sement


sectoriels


Total













Revenus

847,2

$

186,5

$

36,9

$

(27,1)

$

1 043,5

$












Coûts liés au personnel

97,6


62,9


9,7


12,2


182,4


Achats de biens et services

327,0


124,3


29,2


(36,5)


444,0


BAIIA ajusté1

422,6


(0,7)


(2,0)


(2,8)


417,1













Amortissement









180,2


Frais financiers









78,1


Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers 









75,6


Restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments









2,0


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









81,2

$























Acquisitions d'immobilisations

122,7

$

5,6

$

0,3

$

5,0

$

133,6

$












Acquisitions d'actifs incorporels

36,6


1,0


0,8


0,2


38,6

























Trois mois terminés le 30 juin 2017    


(retraités)   



















Siège









Sports et


social et





Télécommu-




divertis-


inter-





nications


Média


sement


sectoriels


Total













Revenus

826,6

$

199,5

$

36,0

$

(23,5)

$

1 038,6

$












Coûts liés au personnel

98,3


63,0


9,5


11,2


182,0


Achats de biens et services

330,5


123,1


30,1


(31,4)


452,3


BAIIA ajusté1

397,8


13,4


(3,6)


(3,3)


404,3













Amortissement









173,3


Frais financiers









78,9


Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers 









39,1


Restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments









11,8


Gain sur vente de licences de spectre









(87,8)


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









189,0

$























Acquisitions d'immobilisations

147,2

$

6,7

$

0,5

$

-

$

154,4

$












Acquisitions d'actifs incorporels

24,8


1,4


1,2


0,6


28,0
















Six mois terminés le 30 juin 2018    



















Siège









Sports et


social et





Télécommu-




divertis-


inter-





nications


Média


sement


sectoriels


Total













Revenus

1 670,6

$

359,7

$

74,1

$

(54,2)

$

2 050,2

$












Coûts liés au personnel

199,8


122,2


19,4


21,0


362,4


Achats de biens et services

637,7


239,3


58,8


(72,5)


863,3


BAIIA ajusté1

833,1


(1,8)


(4,1)


(2,7)


824,5













Amortissement









360,1


Frais financiers









154,7


Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers









105,2


Restructuration des activités d'exploitation,

litiges et autres éléments









8,5


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









196,0

$























Acquisitions d'immobilisations

262,5

$

10,6

$

0,5

$

5,4

$

279,0

$












Acquisitions d'actifs incorporels

91,6


2,5


1,8


(0,4)


95,5

























Six mois terminés le 30 juin 2017    


(retraités)   



















Siège









Sports et


social et





Télécommu-




divertis-


inter-





nications


Média


sement


sectoriels


Total













Revenus

1 631,6

$

383,6

$

74,3

$

(49,4)

$

2 040,1

$












Coûts liés au personnel

198,9


120,8


18,7


30,7


369,1


Achats de biens et services

651,0


251,6


60,0


(67,8)


894,8


BAIIA ajusté1

781,7


11,2


(4,4)


(12,3)


776,2













Amortissement









343,1


Frais financiers









156,0


Perte sur évaluation et conversion

des instruments financiers 









 

111,5


Restructuration des activités d'exploitation,

litiges et autres éléments









 

0,9


Gain sur vente de licences de spectre









 

(87,8)


Perte sur refinancement de dettes









15,6


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice









236,9

$























Acquisitions d'immobilisations

309,0

$

12,7

$

0,6

$

0,4

$

322,7

$












Acquisitions d'actifs incorporels

58,4


2,1


1,6


1,0


63,1




1

Le chef de la direction utilise le BAIIA ajusté comme mesure du profit pour évaluer le rendement de chaque secteur. Le BAIIA ajusté est une mesure non normalisée selon les IFRS et est définie comme étant le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, la perte sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation, litiges et autres éléments, le gain sur vente de licences de spectre, la perte sur refinancement de dettes, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées.

 

QUÉBECOR INC. 








ÉTATS CONSOLIDÉS DES CAPITAUX PROPRES




















(en millions de dollars canadiens) 







(non audités) 






















Capitaux propres attribuables aux actionnaires


  Capitaux propres
attribuables aux
participations
ne donnant pas
le contrôle





Capital-
actions

Surplus
d'apport


Bénéfices
non répartis
(déficit)


Cumul des
autres
éléments du
résultat global



Total
des capitaux
propres









































Solde au 31 décembre 2016, tel que présenté précédemment

323,3

$

2,3

$

235,7

$

(106,1)

$

392,0

$

847,2

$

Modifications de conventions comptables

-


-


143,7


-


33,6


177,3


Solde au 31 décembre 2016, retraité

323,3


2,3


379,4


(106,1)


425,6


1 024,5


Bénéfice net

-


-


141,7


-


61,3


203,0


Autres éléments du résultat global

-


-


-


43,1


9,9


53,0


Dividendes ou distributions

-


-


(12,1)


-


(9,5)


(21,6)


Rachat d'actions catégorie B 

(2,7)


-


(26,6)


-


-


(29,3)


Acquisition de participations ne donnant pas le contrôle

-


-


(25,7)


(0,4)


(17,8)


(43,9)


Solde au 30 juin 2017

320,6


2,3


456,7


(63,4)


469,5


1 185,7


Bénéfice net

-


-


248,8


-


76,9


325,7


Autres éléments du résultat global

-


-


-


12,7


3,2


15,9


Émission d'actions catégorie B

1,1


1,2


-


-


-


2,3


Dividendes ou distributions

-


-


(13,2)


-


(9,2)


(22,4)


Rachat d'actions catégorie B 

(7,8)


-


(90,4)


-


-


(98,2)


Solde au 31 décembre 2017

313,9


3,5


601,9


(50,7)


540,4


1 409,0


Bénéfice net

-


-


98,0


-


30,4


128,4


Autres éléments du résultat global

-


-


-


(34,7)


(7,6)


(42,3)


Émission d'actions catégorie B

1,3


1,2


-


-


-


2,5


Dividendes ou distributions

-


-


(19,3)


-


(9,4)


(28,7)


Rachat d'actions catégorie B 

(9,4)


-


(108,6)


-


-


(118,0)


Acquisition de participations ne donnant pas le contrôle

-


-


(1 198,2)


(19,2)


(472,6)


(1 690,0)


Solde au 30 juin 2018

305,8

$

4,7

$

(626,2)

$

(104,6)

$

81,2

$

(339,1)

$

 

QUÉBECOR INC. 










ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE 











(en millions de dollars canadiens) 

Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 

30 juin



30 juin



2018


2017



2018


2017



  (retraités)



  (retraités)






















Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation











Bénéfice lié aux activités poursuivies

52,8

$

173,9

$


128,4

$

194,6

$


Ajustements pour : 












Amortissement des immobilisations 

154,7


147,4



308,2


292,0




Amortissement des actifs incorporels 

25,5


25,9



51,9


51,1




Perte sur évaluation et conversion des instruments financiers 

75,6


39,1



105,2


111,5




Gain sur vente de licences de spectre

-


(87,8)



-


(87,8)




Perte sur refinancement de dettes 

-


-



-


15,6




Amortissement des frais de financement et de l'escompte sur la dette à long terme 

1,7


1,7



3,5


3,5




Impôts différés

(14,5)


6,4



(35,1)


30,2




Autres 

(1,1)


1,9



(1,6)


3,2



294,7


308,5



560,5


613,9



Variation nette hors caisse liée aux activités d'exploitation

33,0


24,4



61,9


(133,7)


Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies

327,7


332,9



622,4


480,2


Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement











Acquisition de participations ne donnant pas le contrôle

(1 540,0)


-



(1 540,0)


-



Acquisitions d'entreprises 

1,3


(0,2)



(1,4)


(5,8)



Acquisitions d'immobilisations 

(133,6)


(154,4)



(279,0)


(322,7)



Acquisitions d'actifs incorporels

(38,6)


(28,0)



(95,5)


(63,1)



Produit de l'aliénation d'éléments d'actif

1,3


184,9



1,7


185,3



Autres 

(0,4)


(0,2)



(1,0)


(0,2)


Flux de trésorerie (utilisés pour) générés par les activités d'investissement poursuivies

(1 710,0)


2,1



(1 915,2)


(206,5)


Flux de trésorerie liés aux activités de financement











Variation nette des emprunts bancaires 

27,3


(60,0)



26,5


(11,4)



Variation nette des facilités de crédit renouvelable

557,7


(380,9)



640,5


(183,5)



Émission de la dette à long terme, déduction faite des frais de financement 

-


794,5



-


794,5



Remboursement de la dette à long terme 

(9,1)


(470,1)



(12,8)


(653,8)



Remboursement des débentures convertibles

(71,9)


-



(71,9)


-



Règlement de contrats de couverture 

(0,8)


(3,1)



(0,8)


(3,2)



Émission d'actions catégorie B

1,3


-



1,3


-



Rachat d'actions catégorie B

(19,3)


(16,5)



(118,0)


(29,3)



Dividendes 

(19,3)


(12,1)



(19,3)


(12,1)



Dividendes ou distributions payés à des participations ne donnant pas le contrôle

(4,7)


(4,8)



(9,4)


(9,5)


Flux de trésorerie générés par (utilisés pour) les activités de financement poursuivies

461,2


(153,0)



436,1


(108,3)












Variation nette des espèces et quasi-espèces provenant des activités poursuivies

(921,1)


182,0



(856,7)


165,4












Flux de trésorerie utilisés pour les activités abandonnées

-


(0,3)



-


(0,3)












Espèces et quasi-espèces au début de la période

929,3


5,7



864,9


22,3


Espèces et quasi-espèces à la fin de la période

8,2

$

187,4

$


8,2

$

187,4

$











Les espèces et quasi-espèces se composent comme suit











Espèces

7,8

$

186,0

$


7,8

$

186,0

$


Quasi-espèces

0,4


1,4



0,4


1,4



8,2

$

187,4

$


8,2

$

187,4

$











Intérêts et impôts présentés dans les activités d'exploitation











Intérêts payés en espèces

110,4

$

100,9

$


152,5

$

143,2

$


Impôts payés en espèces (déduction faite des remboursements) 

2,8


5,2



17,0


56,4


 

QUÉBECOR INC. 







BILANS CONSOLIDÉS 









(en millions de dollars canadiens)







(non audités)

30 juin


31 décembre


31 décembre



2018


2017


2016





(retraités)


(retraités)
















Actif














Actif à court terme








Espèces et quasi-espèces 

8,2

$

864,9

$

22,3

$


Débiteurs 

536,2


543,4


525,4



Actifs liés à des contrats 

131,8


132,8


106,6



Impôts sur le bénéfice 

10,8


29,3


6,9



Stocks 

160,2


188,1


183,3



Autres éléments d'actif à court terme

136,4


119,8


102,4



983,6


1 878,3


946,9









Actif à long terme








Immobilisations 

3 530,6


3 594,6


3 605,1



Actifs incorporels

1 012,4


983,1


1 224,0



Écart d'acquisition 

2 695,1


2 695,8


2 725,4



Instruments financiers dérivés

698,6


591,8


809,0



Impôts différés

37,1


33,2


16,0



Autres éléments d'actif 

185,1


185,1


177,1



8 158,9


8 083,6


8 556,6


Total de l'actif

9 142,5

$

9 961,9

$

9 503,5

$








Passif et capitaux propres














Passif à court terme








Emprunts bancaires 

27,3

$

0,8

$

18,9

$


Créditeurs et charges à payer

627,0


738,7


705,9



Provisions

27,8


25,4


69,3



Revenus différés

354,3


346,8


339,7



Impôts sur le bénéfice

83,8


13,3


35,2



Débentures convertibles

412,5


450,0


-



Dérivés incorporés liés aux débentures convertibles

511,5


442,2


-



Tranche à court terme de la dette à long terme 

15,7


20,4


51,8



2 059,9


2 037,6


1 220,8









Passif à long terme








Dette à long terme 

6 320,8


5 516,2


5 616,9



Instruments financiers dérivés 

17,1


34,1


0,3



Débentures convertibles

150,0


-


500,0



Autres éléments de passif 

217,9


215,8


516,2



Impôts différés

715,9


749,2


624,8



7 421,7


6 515,3


7 258,2


Capitaux propres








Capital-actions 

305,8


313,9


323,3



Surplus d'apport

4,7


3,5


2,3



Bénéfices non répartis 

(626,2)


601,9


379,4



Cumul des autres éléments du résultat global

(104,6)


(50,7)


(106,1)



Capitaux propres attribuables aux actionnaires

(420,3)


868,6


598,9



Participations ne donnant pas le contrôle

81,2


540,4


425,6



(339,1)


1 409,0


1 024,5









Total du passif et des capitaux propres

9 142,5

$

9 961,9

$

9 503,5

$

 

SOURCE Québecor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Pierre Moreau, invite les représentants des médias à une conférence de presse pour...

16 aoû 2018
Du stock supplémentaire sera disponible à la vente à partir de la mi-septembre   Après un lancement très réussi et une fantastique réaction de la communauté lors de la GenCon la semaine dernière, la plupart des distributeurs ont épuisé leurs stocks...

16 aoû 2018
nChain, le chef de file mondial de la recherche et du développement de technologies à chaîne de blocs, annonce la création de Bitcoin SV, une nouvelle implantation complète du noeud du protocole Bitcoin d'origine désormais rétabli sous la forme du...

16 aoû 2018
Bell Canada (Bell) a annoncé aujourd'hui l'émission publique de 1.0 milliard de dollars canadiens de débentures MTN dans le cadre de son programme de débentures à moyen terme (MTN). Les débentures MTN...

16 aoû 2018
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, les...

16 aoû 2018
The Stars Group Inc. a présenté aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2018. Il a mis à jour ses prévisions financières pour l'ensemble de l'exercice 2018 et a présenté certains points marquants et mises à...




Communiqué envoyé le 9 août 2018 à 06:00 et diffusé par :