Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Femme, Affaires étrangères

Les marques de Bauer Media font front commun contre la taxe sur les tampons grâce à la campagne « NO GENDER SELECTIVE TAX »



SYDNEY, Australie, 16 juillet 2018 /CNW/ - Bauer Media annonce aujourd'hui le lancement de sa campagne « No Gender Selective Tax » (aucune taxe sexo-sélective), un mouvement ayant pour but de mettre un terme à une taxe qui vise essentiellement les femmes.

La campagne « No Gender Selective Tax » est une initiative majeure visant à faire tomber la taxe sur les produits et services (TPS) accolée au prix des tampons, des serviettes et autres articles hygiéniques destinés aux femmes australiennes.

Pour voir des images en haute résolution, veuillez consulter le communiqué de presse multimédia :
http://news.medianet.com.au/bauer-media/bauer-media-brands-unite-against-tampon

La campagne incite les Australiennes à manifester leur appui en signant une pétition sur le site bloodyannoying.com [http://www.bloodyannoying.com/].

Depuis l'arrivée de la TPS en 2000, les femmes doivent payer une taxe sur les tampons. En revanche, les condoms et le Viagra, eux, en sont exemptés. Le tampon est pratiquement le seul article essentiel acheté exclusivement par un sexe en particulier, ce qui signifie que la TPS qui est ajoutée à ceux-ci pénalise directement et uniquement les femmes.

Ardents défenseurs des femmes australiennes, les grands titres de Bauer se sont unis pour promouvoir la nécessité d'un changement, alors que 36 marques médiatiques, dont ELLE, The Australian Women's Weekly, Cosmopolitan, Woman's Day et Money, appuient la campagne.

Nicole Byers, rédactrice en chef à The Australian Women's Weekly, déclare : « Je suis fière de me joindre à mes pairs pour demander le retrait de la taxe sur les articles hygiéniques afin d'assurer l'égalité pour toutes les femmes australiennes. »

« Il ne s'agit pas d'une prise de position politique, mais d'une prise de position ferme pour soutenir les femmes. Nous cherchons à corriger une erreur survenue lors de l'instauration de la TPS en 2000 et encourageons toutes les formations politiques à joindre leurs forces dès maintenant pour faire ce qui est juste. »

Lorna Gray, rédactrice à Cosmopolitan, mentionne : « Je suis fière de faire partie d'une campagne et d'une société qui contribuent au changement. Cela va au-delà des femmes; c'est une question d'équité et de justice. La TPS imposée sur les tampons est effectivement une taxe sexo-sélective. Rien d'autre, pour homme ou pour femme, n'est comparable. L'imposition de la TPS sur les produits hygiéniques est unique en son genre. »

Effie Zahos, rédactrice à Money, soutient : « Les femmes dépensent environ 300 millions $* par année sur des articles hygiéniques, soit quelque 30 millions $ en TPS. C'est une charge injuste qui leur est imposée seulement parce qu'elles sont des femmes. »

« Si l'on songe aux femmes qui sont sans logement ou qui vivent dans la pauvreté, la TPS ne fait que rendre plus dispendieux un article essentiel qui est déjà cher. Il est grand temps de faire ce que la plupart des Australiens sensés estiment juste. »

Comme cet enjeu touche toutes les femmes de toutes les sphères démographiques, Bauer recrute des visages connus de tous les milieux de la vie publique, dont des athlètes professionnelles, des actrices, des vedettes de la télévision, des dirigeantes d'entreprise et des universitaires souhaitant appuyer la campagne et lutter pour un changement au féminin.

La campagne « No Gender Selective Tax » est la plus récente d'une série d'initiatives mises en branle par Bauer et ses titres afin de remplir sa mission, soit publier 10 millions de mots d'ici 2019 pour promouvoir un avenir plus équitable pour les femmes.

La campagne « No Gender Selective Tax » de Bauer Media débute aujourd'hui dans l'ensemble des canaux numériques et imprimés et des médias sociaux de la société, qui atteindra 8,5 millions** d'Australiennes et Australiens. Ces derniers sont invités à se joindre à la campagne en signant la pétition sur le site bloodyannoying.com [http://www.bloodyannoying.com/].

-FIN-

Pour obtenir plus d'information :
Philippa Giles, Thrive PR
Courriel : philippa.giles@thrivepr.com.au
Cellulaire : +61-(0)402-828-434

Source :
*Bureau parlementaire du budget, 2015
**Roy Morgan single source, mars 2018

À propos de Bauer Media :

Bauer Media est la plus importante maison d'édition multiplateforme de l'Australie, elle qui rejoint 85 % des femmes australiennes chaque année. Elle se consacre à façonner un meilleur avenir féminin. Par l'entremise de ses principales catégories de mode de vie, soit style de vie et divertissement pour femmes; mode, beauté et santé; chez soi; alimentation; véhicules motorisés et échanges, la société crée du contenu influentiel pour plus de 37 marques, dont The Australian Women's Weekly, Woman's Day, TV WEEK, ELLE, Cosmopolitan, Australian Gourmet Traveller, Australian House & Garden et Wheels. Grâce à des magazines, du contenu numérique, des médias sociaux et des expériences en direct, la société attire des auditoires de grande valeur, apportant de la clientèle à ses partenaires commerciaux. On compte parmi les réseaux de marques numériques de Bauer Media Now To Love, Homes To Love et Food To Love, de même que des sites d'évaluation et de récompenses, comme beautyheaven. Bauer Media fait partie d'un réseau mondial présent dans 17 pays répartis sur quatre continents qui exploite plus de 600 magazines, 400 produits numériques et 100 stations de radio et de télévision. Pour obtenir plus d'information, veuillez visiter le baueradvertising.com.au [http://www.bauer-media.com.au/].

SOURCE Bauer Media


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

13 aoû 2018
Callidus Capital Corporation (« Callidus » ou la « Société ») , a annoncé aujourd'hui le que le président exécutif du conseil et chef de la direction de Callidus Newton Glassman sera en congé de maladie à compter de maintenant. Des tests et des...

13 aoû 2018
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a profité de sa présence à la 42e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada (CGNA-PMEC) pour promouvoir et défendre les intérêts économiques du...

13 aoû 2018
Kaneka Corporation (siège social : Minato-ku, Tokyo; Mamoru Kadokura, président) a installé des équipements de fabrication en continu destinés à être appliqués aux produits pharmaceutiques chez Kaneka Singapore Co. (Pte.) Ltd, (siège social :...

13 aoû 2018
Kaneka Corporation (siège social : Minato-ku, Tokyo ; président : Mamoru Kadokura) a installé des équipements de fabrication continue destinés aux produits pharmaceutiques chez Kaneka Singapore Co. (Pte.) Ltd, (siège social : Singapour ; président :...

13 aoû 2018
Corporation Fiera Capital (« Fiera Capital » ou la « société »), le gestionnaire du Fonds d'obligations d'infrastructures de qualité supérieure (le « Fonds »), a annoncé aujourd'hui un changement de gestionnaire de portefeuille du Fonds. Il est...

13 aoû 2018
Ce mardi 14 août à 10 h15, le président du SCFP-Québec Denis Bolduc et le directeur québécois du SCFP, Marc Ranger tiendront un point de presse à la Place de l'Hôtel-de-Ville. Les porte-parole de la coalition syndicale seront présents afin commenter...




Communiqué envoyé le 16 juillet 2018 à 16:49 et diffusé par :