Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Transport
Sujets : Enjeux environnementaux, Première Nation, Plaidoyer (politique), Bien-être animal, CFG

Déclaration - Célébration de la Journée mondiale des océans dans l'Arctique



OTTAWA, le 11 juill. 2018 /CNW/ - À titre de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, je suis ravi de souligner la Journée mondiale des océans dans l'Arctique de cette année, célébrée à Ulukhaktok (Territoires du Nord-Ouest), une petite collectivité inuvialuite sur la côte ouest de l'île Victoria.

L'Arctique canadien est vaste et magnifique. Il est imprégné de traditions et marqué par des changements environnementaux sans précédent ainsi qu'un intérêt international grandissant. Les habitants des régions circumpolaires se retrouvent à l'avant-scène des changements climatiques; c'est pourquoi de nombreuses collectivités de l'Arctique prennent les devants pour protéger et conserver nos océans.

Comme notre planète continue de se réchauffer, nous devons nous préparer à ce que des zones de l'océan Arctique deviennent exemptes de glace dans un avenir pas si lointain. Par exemple, en novembre dernier, le Canada a conclu avec huit autres pays et l'Union européenne une entente de principe historique, visant à prévenir la pêche commerciale non réglementée dans les secteurs hauturiers du centre de l'océan Arctique, tant que les écosystèmes en évolution de la région ne seront pas mieux compris et que des mesures de gestion et de conservation appropriées ne seront pas en place. L'entente définitive reconnaît les intérêts des peuples autochtones de l'Arctique, la valeur de leurs connaissances aux fins de prise de décisions, et la nécessité de les inclure dans le processus à l'avenir.

Notre gouvernement s'est également engagé à protéger le Haut-Arctique canadien. Cette région, où la glace de mer de plusieurs années devrait être la dernière à succomber aux changements climatiques, deviendra vraisemblablement un important refuge pour les espèces dépendantes de la glace, comme les ours polaires et les bélugas, ainsi que les collectivités qui dépendent de ces espèces pour se nourrir, se vêtir et s'abriter. Nous nous engageons, en travaillant aux côtés de nos partenaires autochtones, nordiques et internationaux, du milieu universitaire et des organisations environnementales, à préserver cette région importante et sensible pour les générations à venir. Le printemps dernier, nos scientifiques, en collaboration avec des partenaires internationaux, le milieu universitaire et d'autres ministères du gouvernement, ont réussi à réaliser une campagne de recherche sur le terrain dans le Haut-Arctique canadien. Cette campagne orientera la toute première évaluation écologique de la région. Ces connaissances sont fondamentales si l'on veut comprendre la structure, la fonction et le rôle de l'écosystème associé à la banquise dans l'océan Arctique.

Les femmes et les hommes de la Garde côtière canadienne ne ménagent pas non plus leurs efforts dans cette région. Leur travail permet de garantir la sécurité dans les eaux arctiques en protégeant le milieu marin vulnérable de la région et en offrant des services aux habitants du Nord. Dans le cadre de notre Plan de protection des océans (PPO), nous élargissons la portée de la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC), en fournissant du financement aux collectivités pour leur permettre d'acheter de nouveaux bateaux de recherche et de sauvetage et de l'équipement connexe. Nous offrons également de la formation pour aider à renforcer la capacité des collectivités côtières autochtones pour permettre à leurs habitants de participer, en tant que membres de la GCAC, aux activités de recherche et de sauvetage maritimes dans les eaux de la région.

Nous prévoyons également l'ouverture d'une station saisonnière de petites embarcations de sauvetage côtier à Rankin Inlet, au Nunavut. Son fonctionnement sera assuré par des étudiants autochtones de l'Arctique, formés pour appuyer les activités côtières de recherche et de sauvetage. De plus, les Canadiens du Nord verront plus longtemps les brise-glaces de la Garde côtière sur les eaux cette saison, une mesure qui s'ajoute aux investissements, qui accéléreront les opérations de réapprovisionnement et les rendront plus sécuritaires et efficaces pour les collectivités éloignées.

L'océan Arctique est une priorité commune qui demande des efforts continus de conservation, de protection et de gestion de la part de tous les ordres de gouvernement, des partenaires internationaux, de l'industrie, des organisations environnementales et des peuples autochtones, lesquels possèdent une riche expertise, des connaissances approfondies et des traditions, qu'il convient de mettre à contribution pour garantir l'utilisation durable de nos eaux et de la vie marine qui s'y trouve. Nous devons continuer à promouvoir la gérance de l'environnement dans tout le Nord. »

L'honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Site Web : http://www.dfo-mpo.gc.ca 

Aimez-nous sur Facebook : http://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter! http://www.twitter.com/PechesOceansCAN 

 

SOURCE Pêches et Océans Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 sep 2018
Les côtes et les voies navigables du Canada forment une composante majeure de l'identité canadienne. Nos côtes nous permettent d'exporter nos marchandises à l'étranger et d'en importer au Canada. Elles sont le siège de la pêche au pays, elles...

22 sep 2018
Le port de Victoria est un secteur apprécié des résidents et des touristes depuis plusieurs générations, de même qu'une aire d'alimentation essentielle à la survie de la faune locale. Il est donc important d'en assurer la salubrité. Aujourd'hui,...

21 sep 2018
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne à Bedford, Nouvelle-Écosse. La nouvelle détection est une première pour la Nouvelle-Écosse, qui se trouve à l'extérieur des zones actuellement...

21 sep 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) doit décider si une évaluation environnementale fédérale est requise pour le projet de forage exploratoire extracôtier au sud-est de Terre-Neuve, situé à 300 kilomètres à l'est de...

21 sep 2018
En tant que principal acheteur de biens et de services canadiens, le gouvernement du Canada utilise une nouvelle méthode d'approvisionnement pour aider les propriétaires de petite entreprise du pays à commercialiser leurs idées et à résoudre des...

21 sep 2018
Le maire de Beaconsfield, M. Georges Bourelle et les élus de la Ville sont heureux d'inviter les représentants des médias à une conférence de presse portant sur une nouvelle étape dans la protection du bois Angell, par l'acquisition de la Ville de...




Communiqué envoyé le 11 juillet 2018 à 11:37 et diffusé par :