Le Lézard
Classé dans : Santé

Pour une industrie québécoise des technologies de la santé en santé !



MONTRÉAL, le 18 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - Monsieur Louis Larouche, président du conseil d'administration de l'Association de l'industrie des technologie de la santé (AITS) et président de New IT Santé accompagné de messieurs Philippe Aliabadi, président sortant de l'AITS et président de DenPlus et de Jean Rousseau, membre de l'exécutif de l'AITS et directeur exécutif aux affaires stratégiques, de Produits médicaux Johnson & Johnson, dévoilent aujourd'hui les résultats d'une étude menée par Tréma Gestion Conseil sur les enjeux stratégiques et les politiques d'actions pour l'industrie des technologies de la santé au Québec. Les conclusions et les pistes d'actions de cette étude sont issues d'une vaste consultation faite en début d'année auprès des chefs d'entreprises de l'industrie et des acteurs qui la soutiennent dans son développement.

Les technologies de la santé représentent tous les supports technologiques et d'informations utilisés en santé, sauf les médicaments et les biotechnologies. Cette filière économique compte au Québec plus de 600 entreprises et quelques 15 000 emplois, soit un niveau d'emploi comparable au secteur biopharmaceutique du Québec. L'industrie québécoise des technologies de la santé est principalement composée de petites entreprises.

Le marché québécois des technologies de la santé ne représente que 0,5 % de la demande mondiale. Il ressort que la croissance des entreprises repose sur leur capacité d'amener de plus en plus rapidement sur les marchés mondiaux des portefeuilles constamment renouvelés de produits et de services. Il s'agit d'un enjeu stratégique fondamental que les entreprises doivent saisir si elles veulent bénéficier de la croissance prévue d'ici cinq ans.

Agir sur l'offre

Il est clair que le premier facteur de réussite de l'industrie repose sur les épaules des entreprises elles-mêmes. D'ailleurs, la filière technologique de la santé recèle déjà un certain nombre de champs thérapeutiques forts et dynamiques. Nous pouvons penser ici aux domaines de la cardiologie, de la musculo-squelettique, de l'immuno-asepsie, de l'imagerie, des technologies de l'information et des communications (TIC) en santé, etc.

Par ailleurs, il ressort de la consultation que la simple présence d'une masse critique n'est pas suffisante et qu'il est primordial d'appuyer les entreprises dans leurs efforts de croissance en privilégiant :

    <<
    - La pénétration des marchés locaux, nationaux et internationaux ;
    - Le développement de solutions intégrées innovatrices en terme d'offre
      de produits et de services ;
    - Le renforcement d'une culture d'entreprise et d'un modèle de croissance
      ouvert via des alliances, fusions/ acquisitions et un partage
      d'information ainsi que de ressources et de services.
    >>


Agir sur la demande

Le document propose également de positionner l'industrie des technologies de la santé comme une importante filière économique et technologique. Dans un contexte où le Québec importe près de 80% de ce qu'il consomme en matière de technologies de la santé, il appert que la demande à ce chapitre pourrait être plus apte à recevoir les produits conçus ou développés au Québec.

À titre d'exemple, on peut penser à certains réaménagements des règles d'achat afin de permettre l'acquisition des produits novateurs destinés à des besoins uniques du réseau québécois. La demande locale est d'autant plus importante pour les entreprises qu'elle sert de tremplin vers les marchés mondiaux.

Il ressort donc du document que la transformation des comportements d'achats locaux; la cohérence des acteurs et l'appui aux leaders ainsi que l'organisation durable de la filière sont les fronts d'actions à privilégier en ce qui concerne la demande des technologies de la santé. Cet enjeu est d'autant plus important que le Québec s'apprête à connaître un record d'investissement public dans ce secteur. Nous pensons ici aux deux grands projets d'hôpitaux à Montréal et aux investissements d'Inforoute Santé du Canada pour informatiser le réseau de santé au pays.

Mise en ?uvre de la stratégie et rôle de l'AITS

Les politiques d'actions identifiées dans le document sont assorties d'objectifs spécifiques. Il reste maintenant à définir des indicateurs de performance mesurables en fonction desquels la progression des actions retenues devra être régulièrement évaluée et ce, à partir de 2007. Dans ce contexte, l'AITS est déterminée à jouer un rôle clé en tant que regroupement associatif d'entreprises du secteur des technologies de la santé. Sa représentativité lui permettra d'agir en tant que facilitateur, de consolidateur et de porte-parole auprès de l'ensemble des intervenants gouvernementaux et privés.

L'AITS entend s'assurer de positionner l'industrie des technologies de la santé comme un secteur d'innovation dont la croissance élevée est entre autre génératrice d'emplois, d'exportations et de brevets. La mise en ?uvre des présentes politiques ira dans ce sens et permettra en outre d'affermir le maillage entre les entreprises du secteur et le réseautage avec celles des secteurs connexes. Bref, les politiques d'actions rendues publiques aujourd'hui visent à structurer et à financer un véritable système d'innovation regroupant les entreprises, les pouvoirs publiques, les financiers et les centres de recherche et développement.

Organismes subventionnaires de l'étude

Cette étude a été réalisée grâce à la participation des organismes canadiens et québécois suivants :

    <<
    - Association de l'industrie des technologies de la santé (AITS);
    - Ministère des Affaires municipales et des Régions;
    - Développement économique Canada;
    - Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de
      l'Exportation;
    - Ministère de la Santé et des Services sociaux;
    - Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de
      recherches Canada  (PARI-CNRC);
    - Montréal International;
    - Ville de Montréal;
    - Développement économique Longueuil.
    >>


À propos de l'AITS (www.aits.ca)

Porte-parole de l'industrie des technologies de la santé au Québec, l'AITS regroupe plus de 125 compagnies membres et a pour mission de stimuler le développement de l'industrie destinée au marché de la santé et de promouvoir sa valeur économique et sociale. L'AITS sert de carrefour à l'établissement de liens d'affaires sur les marchés local, national et international.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

21 sep 2017
- Il s'agit du premier centre de bout en bout de la société hors d'Europe - Il accélère le développement clinique, de la molécule à la production commerciale DARMSTADT, Allemagne, le 22 septembre 2017 /PRNewswire/ -- Merck, société leader dans le...

21 sep 2017
- Ce centre est le premier centre de développement intégré de la société à l'extérieur de l'Europe - Le développement clinique, de la production de molécules à la production commerciale, s'en trouve accéléré DARMSTADT, Allemagne, le 21 septembre...

21 sep 2017
MONTRÉAL, le 21 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Le président de l'Association des radiologistes du Québec (ARQ), le Dr Vincent Oliva, a reconnu en entrevue aujourd'hui que jusqu'à 30 % des examens d'imagerie ne sont pas pertinents. Cette déclaration...

21 sep 2017
Le gouvernement du Canada réitère son engagement envers la collaboration internationale en matière de santé OTTAWA, le 21 sept. 2017 /CNW/ - Établir et entretenir des relations étroites avec des partenaires étrangers est essentiel pour promouvoir...

21 sep 2017
OTTAWA, le 21 sept. 2017 /CNW/ - Le système de santé du Canada est confronté au vieillissement de la population et à une hausse du nombre de personnes âgées atteintes de problèmes de santé chroniques, dont les besoins en soins de santé sont plus...

21 sep 2017
Mirella Di Blasio chante pour l'Alzheimer ! MONTRÉAL, le 21 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Pour une deuxième année consécutive, la fondatrice de Lulu Evénements, Mirella Di Blasio, sera l'hôte d'un concert de jazz à l'appui de Baluchon Alzheimer....




Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 12:00 et diffusé par :