Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Plaidoyer (politique)

/R E P R I S E -- Encore du chemin à parcourir en matière de perception quant à la prise de congés de paternité.../



Selon un sondage CROP-CRHA, la moitié des Québécois sont d'avis que le congé de paternité peut nuire aux pères dans le cadre de leur travail

MONTRÉAL, le 13 juin 2018 /CNW Telbec/ - À quelques jours de la fête des Pères, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés souhaite sensibiliser le Québec à l'importance pour les pères de pouvoir profiter des congés qui leur sont offerts à l'occasion de la naissance d'un enfant, sans subir de pression négative de leur milieu de travail. Malgré une légère amélioration à cet égard, la prise de congé de paternité ou parental par le père ne semble pas être toujours bien accepté.

Selon un sondage CROP-CRHA, la moitié des Québécois sont d’avis que le congé de paternité peut nuire aux pères dans le cadre de leur travail. (Groupe CNW/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés)

« En 2018, un père ou une mère devrait pouvoir profiter de son congé parental sans contrainte. Il est vrai qu'il peut être parfois demandant pour les employeurs de jongler avec la gestion de ces congés. Toutefois et globalement, la société est aujourd'hui gagnante d'avoir adopté une telle mesure en 2006. Ainsi, tous devraient pouvoir s'en prévaloir sans peur du jugement de leur milieu de travail » note Chantal Lamoureux, CRHA, porte-parole de l'Ordre.

Encore taboue selon plusieurs Québécois...

50 % des répondants d'un sondage CROP-CRHA, réalisé auprès de 633 travailleurs âgés de 18 ans et plus, croient que la prise du congé de paternité (congé exclusif pour le père variant de 3 à 5 semaines) peut nuire aux pères québécois dans le cadre de leur travail.

La perception du congé parental (congé partageable entre les parents), que ce soit de la direction ou des collègues, est plus favorable lorsque c'est la mère qui s'en prévaut plutôt que le père. En effet, 46 % des répondants estiment qu'il est encouragé par la direction et 62 % qu'il est appuyé par les collègues lorsque c'est la mère qui le prend, alors que ces données chutent respectivement à 31 % et 47 % lorsqu'il est question du père. 

Dans la bonne direction

Bien qu'à pas de tortue, les perceptions tendent à évoluer positivement. « Il reste encore du chemin à parcourir dans certains milieux de travail, notamment ceux à prédominance masculine. Toutefois, on se réjouit d'une légère amélioration qui confirme que nous allons dans la bonne direction », ajoute Mme Lamoureux.

Ayant pour objectif d'attirer de jeunes travailleurs et d'offrir une meilleure conciliation travail-vie personnelle, certaines organisations bonifient même le régime d'assurance parentale du Québec (RQAP) en offrant des prestations complémentaires et en mettant en place des mesures facilitant le retour au travail après un congé parental, telles que le retour progressif, les horaires de travail réduits et le télétravail.

Un régime qui se classe parmi les meilleurs au monde

De manière générale, le régime d'assurance parentale du Québec fait très bonne figure dans le monde en matière de congés rémunérés. L'Ordre est d'avis qu'il n'est pas nécessaire de le modifier, comme le proposait il y a quelques semaines le gouvernement provincial. La possibilité d'étalement du congé sur deux ans risquerait d'engendrer des conflits et de donner des maux de tête aux employeurs, qui verront la gestion des congés se complexifier, comme aux travailleurs qui devront évaluer diverses formules. « Plutôt que de modifier ce régime qui fonctionne bien, il serait préférable de déployer nos efforts pour s'assurer qu'il soit accepté dans tous les milieux et que tous les parents qui le souhaitent puissent en profiter la conscience tranquille. », conclut Mme Lamoureux.

Pour consulter le sondage : https://crha.li/2HLQY3z 
Pour télécharger l'infographie : https://crha.li/2JReDEE

À propos de l'Ordre 
Regroupant 10 000 membres, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés est la référence en matière de pratiques de gestion des employés. Il assure la protection du public et contribue à l'avancement de ses membres CRHA et CRIA. Par ses interventions publiques, il exerce un rôle d'influence majeur dans le monde du travail au Québec. L'Ordre participe ainsi activement au maintien de l'équilibre entre la réussite des organisations et le bien-être des employés. Pour en savoir plus, visitez www.ordrecrha.org

 

SOURCE Ordre des conseillers en ressources humaines agréés


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:15
Morneau Shepell inc. (« MSI ») a annoncé aujourd'hui un dividende en espèces de 0,065$ l'action pour le mois d'octobre 2018.  Cette somme sera versée le 15 novembre 2018 aux détenteurs d'actions inscrits au registre de MSI le 31 octobre 2018. MSI...

à 10:12
Heidrick & Struggles , un fournisseur mondial de premier rang de services de recrutement de cadres, d'évaluation et de développement du leadership, d'organisation et d'efficacité du travail en équipe et de services d'adaptation culturelle, a recruté...

à 10:10
Pour les entreprises de toutes tailles qui communiquent et transigent avec leur clientèle en utilisant le service postal, la menace d'une grève imminente à Postes Canada cause des casse-têtes et des inquiétudes, constate la Fédération des chambres de...

à 10:00
Des Responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE), affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), manifesteront le dimanche 21 octobre devant l'Assemblée nationale pour interpeller le nouveau...

à 09:50
Reprise des négociations pour : Société : exactEarth Ltd. Symbole TSX : XCT (toutes les émissions) Reprise : 09 h 45 (HE) L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une société...

à 09:42
Reprise des négociations pour: Société : Callitas Health Inc. Symbole CSE : LILY Reprise (HE) : 10 h 00 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une société cotée en bourse....




Communiqué envoyé le 16 juin 2018 à 08:20 et diffusé par :