Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujet : Bénéfices

Transat A.T. inc. - Résultats du deuxième trimestre de 2018



De meilleurs résultats pour l'hiver

Pour le deuxième trimestre :

Pour le premier semestre :

MONTRÉAL, le 14 juin 2018 /CNW Telbec/ - Transat A.T. inc., l'une des plus grandes entreprises de tourisme intégrées au monde et le chef de file de l'industrie des voyages vacances au Canada, annonce ses résultats du deuxième trimestre terminé le 30 avril 2018.

« À périmètre comparable par rapport à l'an dernier, notre résultat d'exploitation ajusté1 est en amélioration de 7,8 millions $ pour le trimestre et de 16,7 millions $ pour l'ensemble de l'hiver, malgré les conséquences des ouragans. Nous sommes satisfaits de l'amélioration de nos résultats, en particulier sur notre marché Sud, alors que la transformation de notre flotte ne commencera à prendre effet qu'à partir de l'été 2019 », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat.

« Notre projet hôtelier avance également de manière satisfaisante. Nous avons identifié les premières opportunités et nous mettons en place les structures de notre division. »

Faits saillants du deuxième trimestre

La Société a enregistré des revenus de 902,0 millions $, par rapport à 884,3 millions $ en 2017, en hausse de 17,7 millions $ ou 2,0 %. L'augmentation est due à une hausse du nombre de voyageurs de 4,8 % sur le marché des destinations soleil, le principal marché de la Société pour cette période, et de 10,7% sur le marché transatlantique. De plus, les prix de vente moyens ont légèrement augmenté sur le marché transatlantique et sont demeurés similaires sur le marché des destinations soleil. L'augmentation des revenus a été atténuée par la vente de la filiale Jonview et par l'atteinte de l'objectif de développement des vols vendus sans portion terrestre de la Société par rapport à 2017.

Les activités se sont soldées par un résultat d'exploitation ajusté1 de 6,6 millions $, comparativement à 1,5 million $ en 2017. Cette amélioration de 5,1 millions $ découle principalement de l'augmentation du nombre de voyageurs, combinée à une légère hausse des prix de vente moyens sur le marché transatlantique, ainsi qu'à l'effet de change favorable (net de la hausse des prix du carburant) qui a entraîné une diminution des charges d'exploitation de 17,1 millions $. L'amélioration du résultat d'exploitation ajusté1 a été atténuée par la baisse des coefficients d'occupation sur l'ensemble des marchés.

À périmètre comparable, en excluant les sociétés vendues récemment (Ocean Hotels et Jonview), le résultat d'exploitation ajusté1 a été amélioré de 7,8 millions $ par rapport à l'année précédente.

Le résultat net attribuable aux actionnaires s'est établi à 6,7 millions $, soit 0,18 $ par action (de base et dilué), par rapport à une perte nette de 8,4 millions $, soit 0,23 $ par action (de base et diluée) en 2017. Excluant les éléments non liés à l'exploitation, Transat affiche une perte nette ajustée3 de 4,5 millions $ (0,12 $ par action) pour le deuxième trimestre de 2018, par rapport à 8,1 millions $ (0,22 $ par action) en 2017.

Faits saillants du premier semestre

La Société a enregistré des revenus de 1,6 milliard $, en hausse de 54,1 millions $ ou 3,4 % comparativement à 2017. Pour le semestre, l'augmentation est principalement due à une hausse du nombre de voyageurs de 5,4 % sur le marché des destinations soleil, le principal marché de la Société pour cette période, accentuée par une hausse du nombre de voyageurs de 14,8 % sur le marché transatlantique. De plus, les prix de vente moyens ont légèrement augmenté sur l'ensemble de nos marchés. L'augmentation des revenus a été atténuée par la vente de la filiale Jonview et par l'atteinte de l'objectif de développement des vols vendus sans portion terrestre de la Société par rapport à 2017.

Pour la saison d'hiver, les activités se sont soldés par une perte d'exploitation ajustée1 de 24,5 millions $, par rapport à 35,6 millions $ en 2017, soit une amélioration de 11,1 millions $. La diminution de la perte d'exploitation ajustée1 découle principalement de l'augmentation du nombre de voyageurs, combinée à une légère hausse des prix de vente moyens sur l'ensemble des marchés, ainsi qu'à l'effet de change favorable (net de la hausse des prix du carburant) qui a entraîné une diminution des charges d'exploitation de 30,4 millions $. La diminution de la perte d'exploitation ajustée1 a été atténuée par la baisse des coefficients d'occupation sur l'ensemble des marchés.

À périmètre comparable, en excluant les sociétés vendues récemment (Ocean Hotels et Jonview), la perte d'exploitation ajustée1 a été réduite de 16,7 millions $ par rapport à l'année précédente.

Le résultat net attribuable aux actionnaires s'est établi à 0,1 million $, soit 0,00 $ par action (de base et dilué), par rapport à une perte nette de 40,4 millions $, soit 1,10 $ par action (de base et diluée) lors du semestre correspondant de l'exercice précédent. Excluant les éléments non liés à l'exploitation, Transat affiche une perte nette ajustée3 de 38,4 millions $ (1,02 $ par action) pour le premier semestre de 2018, par rapport à 44,1 millions $ (1,20 $ par action) en 2017.

Vente de Jonview Canada Inc.

Le 30 novembre 2017, la Société a conclu la vente de sa filiale Jonview, qui exploite des activités de voyagiste réceptif au Canada, à la multinationale japonaise H.I.S. Co. Ltd., spécialisée dans la distribution de voyages. Selon les termes de l'entente, le prix de vente a été ajusté à la baisse en raison d'un ajustement de fonds de roulement de 0,6 million $, versé à H.I.S. Co. Ltd. le 29 mars 2018, et totalise ainsi 48,9 millions $, dont 47,3 millions $ a été reçu en espèces le 30 novembre. La Société a enregistré un gain sur cession d'entreprise de 31,3 millions $, net des frais de transaction de 0,5 million $ et du montant de 3,7 millions $ dû au Fonds de Solidarité des Travailleurs du Québec (le « Fonds »), à titre de complément au prix de rachat de la participation de 19,93 % du Fonds en décembre 2016.

Situation financière

Au 30 avril 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissaient à 903,3 millions $, par rapport à 566,3 millions $ à pareille date en 2017, l'augmentation de 337,0 millions $ découlant principalement du produit de la cession des entreprises Ocean Hotels et Jonview, ainsi que des flux de trésorerie positifs générés par les activités opérationnelles. Le ratio de fonds de roulement était de 1,40, par rapport à 1,14 au 30 avril 2017. Les dépôts reçus des clients pour des voyages à venir s'établissaient à 588,9 millions $, par rapport à 523,8 millions $ au 30 avril 2017.

Les ententes hors bilan, excluant les ententes avec les fournisseurs de services, représentaient 1 796,5 millions $ au 30 avril 2018, par rapport à 1 745,2 millions $ au 31 octobre 2017. L'augmentation de 51,3 millions $ s'explique par des ententes signées durant le premier trimestre pour la location de deux Airbus A321ceo et deux Airbus A330. L'augmentation a été partiellement atténuée par les remboursements effectués et par l'appréciation du dollar vis-à-vis du dollar américain.

Perspectives

Été 2018 - Le marché transatlantique, au départ du Canada et de l'Europe, représente une portion très importante de l'activité de Transat durant la saison d'été. Pour la période de mai à octobre 2018, la capacité de la Société est supérieure de 15 %. À ce jour, 64 % de cette capacité est vendue, les coefficients d'occupation sont similaires à ceux de l'été 2017 et les prix des réservations prises sont inférieurs de 1,0 % à ceux enregistrés à pareille date en 2017. L'impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation des devises, entraînera une hausse des charges opérationnelles de 7,2 % si le coût du carburant d'aéronefs et le dollar en regard du dollar américain, de l'euro et de la livre demeurent stables. Le 15 mars dernier, la hausse du carburant d'aéronefs se traduisait par une hausse des charges opérationnelles de 1,3 %. Depuis le début du mois d'avril, le prix du carburant d'aéronefs s'est apprécié de 11 %.

Sur le marché des destinations soleil au départ du Canada, où l'été représente la basse saison, la capacité de Transat est supérieure de 5 % à celle déployée à la même date l'an passé. À ce jour, 53 % de cette capacité est vendue et les coefficients d'occupation sont en avance de 1% par rapport à 2017. L'impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation du dollar canadien, entraînera une hausse des charges opérationnelles de 2,3 % si le coût du carburant d'aéronefs et le dollar en regard du dollar américain, demeurent stables. Les marges unitaires sont actuellement légèrement inférieures à celles enregistrées à pareille date l'année dernière.

Dans la mesure où ces tendances se maintiennent, et compte tenu de la hausse récente et significative du coût du carburant d'aéronef, la Société prévoit au deuxième semestre des résultats globaux inférieurs à ceux de l'an dernier.

Informations supplémentaires

Les résultats ont subi l'incidence d'éléments non liés à l'exploitation résumés dans le tableau suivant : 

 

Faits saillants et impacts des éléments non liés à l'exploitation sur les résultats

(En milliers de CAD)





Deuxième trimestre

Premier semestre

2018

2017

2018

2017

Revenus

901 981

884 310

1 627 763

1 573 642

Résultat d'exploitation

(8 747)

(15 061)

(54 542)

(65 732)


Amortissement

15 310

17 152

30 079

31 358


Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

--

(583)

--

(1 197)

Résultat d'exploitation ajusté1

6 563

1 508

(24 463)

(35 571)






Résultat avant charge d'impôts

11 602

(11 616)

(5 867)

(56 727)


Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(14 800)

930

(10 581)

(3 874)


Gain sur cession d'entreprises

(368)

--

(31 064)

--


Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

--

(583)

--

(1 197)

Résultat ajusté avant charge d'impôts2

(3 566)

(11 269)

(47 512)

(61 798)






Résultat net attribuable aux actionnaires

6 683

(8 354)

95

(40 427)


Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(10 863)

681

(7 775)

(2 836)


Gain sur cession d'entreprises

(368)

--

(30 736)

--


Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

--

(427)

--

(876)

Résultat net ajusté3

(4 548)

(8 100)

(38 416)

(44 139)






Résultat dilué par action

0,18

(0,23)

--

(1,10)


Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(0,29)

0,02

(0,21)

(0,08)


Gain sur cession d'entreprises

(0,01)

--

(0,82)

--


Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

--

(0,01)

--

(0,02)

Résultat net ajusté par action3

(0,12)

(0,22)

(1,02)

(1,20)

 

Comptabilité de couverture - La Société enregistre à l'état des résultats les gains ou les pertes résultant de l'évaluation à la juste valeur des instruments financiers dérivés qu'elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations du prix du carburant d'aéronefs, ainsi que les gains ou les pertes résultant de l'évaluation à la juste valeur de certains instruments financiers dérivés qu'elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations de taux de change. Au deuxième trimestre de 2018, ceci s'est traduit par un gain hors trésorerie de 14,8 millions $ (10,9 millions $ après impôts), par rapport à une perte de 0,9 million $ (0,7 million $ après impôts) en 2017. Pour le semestre, ceci s'est traduit par un gain hors trésorerie de 10,6 millions $ (7,8 millions $ après impôts), par rapport à 3,9 millions $ (2,8 millions $ après impôts) en 2017.

La Société utilise au besoin des instruments financiers dérivés pour se protéger des fluctuations du taux de change sur ses charges et/ou ses revenus en devises étrangères. À cet égard, sur la base des normes comptables applicables, les fluctuations résultant de la portion efficace de l'évaluation à la juste valeur de ces instruments qui sont désignés comme instruments de couverture sont comptabilisées à l'état de la situation financière consolidé et à l'état du résultat global consolidé, et non à l'état des résultats consolidé. Au deuxième trimestre de 2018, Transat enregistre un gain de 16,0 millions $ (11,7 millions $ après impôts) sur ces dérivés de change, par rapport à 11,4 millions $ (8,3 millions $ après impôts) en 2017. Pour le semestre, Transat enregistre une perte de 1,1 million $ (0,8 million $ après impôts) sur ces dérivés de change, par rapport à un gain de 5,7 millions $ (4,1 millions $ après impôts) en 2017.

À propos de Transat
Transat A.T. inc. est une grande entreprise de tourisme international intégrée spécialisée dans le voyage vacances. Proposant des forfaits vacances, des séjours hôteliers et des liaisons aériennes sous les marques Transat et Air Transat, l'entreprise est présente dans une soixantaine de destinations dans 26 pays en Amérique, en Europe et au Proche-Orient. Elle compte 5 000 employés, et son siège social est situé à Montréal. Très engagée dans le développement durable de l'industrie touristique, Transat multiplie les initiatives en matière de responsabilité d'entreprise depuis 10 ans et a obtenu le statut de Partenaire Travelife en 2016 (TSX : TRZ).

NOTES

Les éléments suivants sont des mesures financières non normalisées selon les IFRS, utilisées par la direction comme indicateurs pour évaluer la performance opérationnelle continue et la performance opérationnelle récurrente.

  1. Résultat d'exploitation ajusté (perte d'exploitation ajustée): Résultat d'exploitation (perte d'exploitation) avant charge d'amortissement, charge de restructuration, et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement opérationnel de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d'assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers.
  2. Résultat ajusté (perte ajustée) avant charge d'impôts : Résultat avant charge d'impôt (perte avant charge d'impôts) avant variation de la juste valeur des dérivés liés au carburant et autres dérivés, gain (perte) à la cession d'entreprises, charge de restructuration, dépréciation d'actifs et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement financier de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d'assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers.
  3. Résultat net ajusté (perte nette ajustée): Résultat net (perte nette) attribuable aux actionnaires avant résultat net lié aux activités abandonnées, variation de la juste valeur des dérivés liés au carburant et autres dérivés, gain (perte) à la cession d'entreprises, charge de restructuration, dépréciation d'actifs et autres éléments inhabituels importants et incluant les primes relatives aux dérivés liés au carburant et autres dérivés arrivés à échéance au cours de la période, net des impôts afférents. La Société utilise cette mesure pour évaluer le rendement financier de ses activités avant les facteurs mentionnés précédemment, afin d'assurer une meilleure comparabilité des résultats financiers. Le résultat net ajusté est également utilisé dans le calcul de la rémunération variable des employés et des membres de la haute direction.

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique pour le deuxième trimestre de 2018 : le jeudi 14 juin à 10h00. Composez le 1-800-926-9801. Nom de la conférence : Transat. Diffusion Web sur www.transat.com. L'appel sera disponible pour réécoute jusqu'au 13 juillet 2018 au 1-800-558-5253, code d'accès 21881420.

Mesures financières non normalisées selon les IFRS

Les états financiers sont dressés conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS »). Dans le communiqué de presse, la Société présente parfois des mesures financières non normalisées selon les IFRS. Ces mesures n'ont pas de sens prescrit par les IFRS, et il est donc peu probable que l'on puisse les comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres émetteurs. Elles ont pour objet d'apporter de l'information supplémentaire et ne devraient pas remplacer d'autres mesures du rendement préparées en vertu des IFRS. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.

Avertissement en ce qui concerne les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations prospectives à l'égard de la Société à l'effet que les réservations se poursuivront selon les tendances indiquées. En faisant ces déclarations, la Société a supposé que les tendances des réservations et des prix de vente se maintiendront, et que les coûts, les prix du carburant et la valeur du dollar par rapport aux devises étrangères demeureront stables. Si ces hypothèses se révèlent incorrectes, les résultats réels et les faits nouveaux pourront différer considérablement de ceux envisagés dans les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse. Les résultats qui y sont présentés peuvent donc différer sensiblement des résultats réels pour diverses raisons comprenant, sans toutefois s'y limiter, la conjoncture économique, l'évolution de la demande compte tenu de la saisonnalité des opérations, les conditions météorologiques extrêmes, les désastres climatiques ou géologiques, la guerre, l'instabilité politique, le terrorisme réel ou appréhendé, l'éclosion d'épidémies ou de maladies, les préférences des consommateurs et leurs habitudes de consommation, la perception des consommateurs à l'égard de la sécurité des services à destination et de la sécurité aérienne, les tendances démographiques, les perturbations du système de contrôle de la circulation aérienne, le coût des mesures portant sur la protection, la sécurité et l'environnement, la concurrence, la capacité de la Société de préserver et de faire croître sa réputation et sa marque, la disponibilité du financement dans le futur, les fluctuations des prix du carburant et des taux de change et d'intérêt, la dépendance de la Société envers des fournisseurs clés, la disponibilité et la fluctuation des coûts liés à nos aéronefs, les technologies de l'information et les télécommunications, l'évolution de la législation, des développements ou procédures réglementaires défavorables, les litiges en cours et les poursuites intentées par des tiers, la capacité de réduire les coûts d'exploitation, la capacité de la Société d'attirer et de conserver des ressources compétentes, les relations de travail, les négociations des conventions collectives et les conflits de travail, les questions de retraite, le maintien d'une couverture d'assurance à des niveaux et conditions favorables et à un coût acceptable, ainsi que d'autres risques expliqués en détail de temps à autre dans les documents d'information de la société.

En soi, ces déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent grandement de ceux envisagés dans ces déclarations prospectives. La Société considère que les hypothèses sur lesquelles s'appuient ces déclarations prospectives sont raisonnables, mais le lecteur doit se rappeler que ces hypothèses à l'égard d'événements futurs, dont bon nombre sont indépendants de sa volonté, pourraient se révéler incorrectes, puisqu'elles sont soumises à des risques et à des incertitudes qui touchent ses activités. Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et d'autres éléments, voir le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017 déposé auprès des commissions de valeurs mobilières canadiennes. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toutes déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement, à l'exception de ce qui est exigé par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

www.transat.com

 

SOURCE Transat A.T. Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 jun 2018
Réunis en assemblée générale ce samedi en milieu de journée, les chauffeurs d'autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) ont entériné leur nouvelle convention collective. Ils se sont prononcés par scrutin secret à 79 % en faveur de l'entente...

16 jun 2018
Les Canadiens peuvent exprimer leur point de vue sur la protection des passagers aériens avant l'élaboration d'un nouveau règlement par l'Office des transports du Canada . L'OTC souhaite entendre les commentaires du public dans le cadre d'une...

16 jun 2018
Les contrôleurs routiers de la Société de l'assurance automobile du Québec invitent les représentants des médias ainsi que la population à participer à une activité de sensibilisation interactive qui porte sur le partage de la route avec les...

15 jun 2018
Le gouvernement du Canada réitère son engagement envers la communauté de La Romaine et l'approvisionnement sécuritaire des marchandises au quai de la Romaine. Pour faire suite aux résultats d'une inspection menée par Services publics et...

15 jun 2018
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, les...

15 jun 2018
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs informe la population qu'il ferme un pont à toute circulation sur un chemin multiusages situé dans le secteur de la municipalité régionale de comté de Témiscamingue. Une inspection de la capacité...




Communiqué envoyé le 14 juin 2018 à 07:00 et diffusé par :