Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation minière, Exploitation pétrolière
Sujets : Enjeux environnementaux, Politique environnementale

Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec - L'industrie minière, déjà engagée dans la voie de la transition énergétique selon l'association minière du Québec



QUÉBEC, le 13 juin 2018 /CNW Telbec/ - L'Association minière du Québec (AMQ) accueille favorablement le plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques déposé par le gouvernement du Québec et rappelle que, bien que du chemin reste à parcourir, l'industrie minière a déjà amorcé ce virage il y a plusieurs années.

Le plan reconnaît les efforts posés par la grande industrie pour effectuer cette nécessaire transition énergétique alors qu'on peut y lire que celle-ci « a sensiblement réduit sa consommation de produits pétroliers et amélioré son efficacité énergétique. » L'AMQ se réjouit donc de l'engagement du gouvernement à financer les projets de plus grande ampleur pour permettre d'aller encore plus loin.

« L'énergie représente plus de 30 % des coûts des sociétés minières et le diésel est souvent la seule option disponible. La transition énergétique est donc une avenue intéressante pour améliorer la compétitivité des mines québécoises. Mais encore faut-il que les sources d'énergie de remplacement soient accessibles et que les coûts de conversion soient intéressants. Lorsque l'on sait que plusieurs projets ou mines en opération sont situés en milieu très éloigné, il est illusoire de penser qu'une entreprise pourra agir seule. Le soutien du gouvernement sera essentiel au succès de cette transition », a déclaré Josée Méthot, présidente-directrice générale de l'AMQ.

Des initiatives déjà en place

Déjà, des initiatives ont été déployées par les sociétés minières pour diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et emboîter le pas de la transition et de l'innovation énergétiques. Pensons à la mine Raglan, au Nunavik, qui a procédé à la construction de la plus grande éolienne jamais installée au Québec, et qui permet de réduire la consommation de diésel de la mine de 2,3 millions de litres par année. De son côté, Stornoway Diamond Corporation a opté pour le gaz naturel plutôt que le propane pour le chauffage et la génération d'électricité de sa mine Renard, permettant de réduire de 43 % ses émissions de GES. Nouveau Monde Graphite souhaite, de son côté, exploiter la première mine à ciel ouvert 100 % électrique au Québec. Quant à ArcelorMittal, un projet pilote est actuellement en cours pour convertir une partie de ses installations du mazout vers le gaz naturel. L'électrification ou la conversion vers le gaz naturel de la machinerie sont aussi dans les cartons des sociétés minières.

« Les sociétés minières ont à coeur de mener leurs opérations en limitant leur impact sur l'environnement et les gens et en ayant recours à des sources d'énergie moins polluante, elles posent des gestes concrets en ce sens. Tout comme pour les autres secteurs industriels, plusieurs mesures ont été mises en place par les sociétés minières pour améliorer leur bilan en cette matière. Les autres initiatives à déployer pourraient demander plus de temps et d'investissements et c'est sur quoi elles travaillent.

Nous sommes heureux de constater que le gouvernement souhaite être présent pour soutenir notre industrie, alors que certains projets de conversion pourraient commander des investissements de l'ordre de 100 millions de dollars », a conclu Josée Méthot.

 À propos de l'Association minière du Québec

Fondée en 1936, l'Association minière du Québec (AMQ) agit à titre de porte-parole proactif des entreprises minières en production, en exploration et en transformation, des entrepreneurs miniers, des entreprises minières en développement, de même que des fournisseurs, d'institutions, d'organismes sans but lucratif et de divers partenaires du secteur minier. Fière des 45 450 emplois et des dépenses totales de près de six milliards de dollars que l'industrie minière a générés au Québec au cours de la dernière année, l'AMQ a pour mission de promouvoir, soutenir et développer une industrie minérale québécoise engagée, responsable et innovante.

 

SOURCE Association minière du Québec inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 jun 2018
La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, était à Londres dans le but de rencontrer des dirigeants du Royaume-Uni pour faire progresser des dossiers concernant des priorités environnementales communes,...

18 jun 2018
Les représentants des médias sont invités à assister à l'ouverture du Congrès mondial ICLEI 2018 ­ La nouvelle vision de l'ICLEI pour un développement urbain durable. Du 19 au 22 juin, des participants provenant d'une soixantaine de pays à travers le...

18 jun 2018
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, informe les représentants des médias qu'elle prononcera une allocution dans le cadre de la cérémonie d'ouverture du...

18 jun 2018
Les investissements dans les infrastructures qui renforcent les collectivités contre les effets des changements climatiques sont essentiels à la protection de la qualité de vie des Canadiens, à la promotion de la croissance économique et au...

15 jun 2018
Trois ans après le lancement à Saint-Laurent de la collecte des matières organiques (MO) dans les immeubles résidentiels de 8 logements et moins, l'administration laurentienne est heureuse de constater que 26 % de la population concernée participe à...

15 jun 2018
Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et le California Air Resources Board (CARB) annoncent la tenue d'une vente aux enchères conjointe le 14 août prochain. La...




Communiqué envoyé le 13 juin 2018 à 09:33 et diffusé par :