Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Lois fédérales et d'états, Économie, Affaires étrangères

25 ans plus tard : il faut désacraliser l'ALÉNA



MONTRÉAL, le 13 juin 2018 /CNW Telbec/ - Dans une note socio-économique publiée aujourd'hui, l'IRIS remet en doute les bénéfices généralement associés à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) pour les populations des trois pays signataires. Alors que les promoteurs de l'Accord promettaient une augmentation substantielle du taux de croissance du PIB avant son entrée en vigueur en 1994, il est passé de 2,14 % entre 1961 et 1993 à 1,51 % au cours des 25 dernières années.

« On fait grand cas du libre-échange en général et de l'ALÉNA en particulier, mais on s'aperçoit qu'il n'est pas lié à augmentation de la croissance ou à une hausse de la productivité. En revanche, l'Accord a permis aux dirigeants d'entreprises d'évoquer de possibles délocalisations afin de soutirer des concessions salariales aux travailleuses et aux travailleurs. Plutôt que de défendre bec et ongles l'accord existant, on devrait profiter de la négociation actuelle pour relancer le commerce sur de nouvelles bases », affirme Mathieu Dufour, économiste à l'IRIS et co-auteur de la note socioéconomique.

La note souligne également que certaines clauses de l'ALÉNA qui n'ont rien à voir avec les tarifs douaniers ont l'effet d'une camisole de force sur les gouvernements. C'est le cas par exemple des garanties d'exportation de pétrole aux États-Unis qui obligent le Canada à maintenir un certain niveau de production et fait obstacle à l'adoption d'une nouvelle politique industrielle qui viserait à amorcer une véritable transition écologique, par exemple.

« Un éventuel abandon de l'ALÉNA ne signifie pas que le Canada s'enfermerait dans un protectionnisme à tout crin. Après tout, le Canada est membre de l'Organisation mondiale du commerce », explique Olivier Viger Beaudin, chercheur-associé à l'IRIS et co-auteur de la note. « Faire un bilan des vingt-cinq dernières années est toutefois une démarche pertinente qui nous permettra après coup d'adopter des objectifs plus réalistes que ceux qu'on avait associés à l'ALÉNA, tout en laissant de côté ce qui va à l'encontre de l'intérêt des peuples ».

À propos 
Institut de recherche à but non lucratif, indépendant et progressiste, l'IRIS a été fondé en 2000. L'Institut produit des recherches sur les grands enjeux de l'heure (partenariats public-privé, fiscalité, éducation, santé, environnement, etc.) et diffuse un contre-discours aux perspectives que défendent les élites économiques.

Pour lire la note : https://iris-recherche.qc.ca/publications/alena

 

SOURCE Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 08:04
Les conciliateurs du ministère du Travail ont présenté au Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal-Laval-CSN et à l'Association patronale nationale des CPE, représentant 61 CPE, une recommandation de règlement de leur convention...

à 06:00
Des professionnels de Revenu Québec, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la fonction publique -- membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) -- manifesteront à Chicoutimi dès midi, le...

16 jun 2018
Réunis en assemblée générale ce samedi en milieu de journée, les chauffeurs d'autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) ont entériné leur nouvelle convention collective. Ils se sont prononcés par scrutin secret à 79 % en faveur de l'entente...

16 jun 2018
Avec l'évolution constante de l'économie canadienne et les investissements dans les infrastructures, la formation axée sur les compétences est d'une importance cruciale pour notre avenir. La formation axée sur les compétences en milieu syndical est...

16 jun 2018
À quelques jours de la fête des Pères, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés souhaite sensibiliser le Québec à l'importance pour les pères de pouvoir profiter des congés qui leur sont offerts à l'occasion de la naissance d'un enfant,...

16 jun 2018
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) tient à souligner, en ce 16 juin, la Journée internationale des travailleuses et travailleurs domestiques, dont près de 80 % sont des femmes. Les travailleuses domestiques sont des...




Communiqué envoyé le 13 juin 2018 à 07:15 et diffusé par :