Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le virus Ebola
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Affaires étrangères, Sécurité publique

Global Peace Index: Le monde est moins pacifique aujourd'hui qu'il ne l'a été à tout autre moment au cours des dix dernières années



LONDRES, June 6, 2018 /PRNewswire/ --


La 12[ème] édition du rapport Global Peace Index (GPI) annuel, produit par l'Institute for Economics and Peace (IEP), un groupe de réflexion international, a révélé que le monde est moins pacifique aujourd'hui qu'à tout autre moment au cours des dix dernières années.

     (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/700115/Institute_for_Economics_and_Peace_Logo.jpg )

Le GPI 2018 révèle un monde dans lequel les tensions, les conflits et les crises qui ont émergé au cours des dix dernières années restent non résolus, entraînant une diminution graduelle et soutenue de la paix. Les principaux contributeurs à cette détérioration au cours de l'année passée étaient les intensifications de conflits armés à la fois entre états et internes, la montée de la terreur politique et l'engagement réduit envers le maintien de la paix des Nations-Unies. La Syrie, l'Afghanistan, le Sud-Soudan, l'Irak et la Somalie sont les pays les moins pacifiques tandis que l'Islande, la Nouvelle-Zélande, l'Autriche, le Portugal et le Danemark sont les pays les plus pacifiques.

Le GPI est la mesure principale de la paix globale dans le monde. Le rapport couvre 99,7 % de la population mondiale et utilise 23 indicateurs qualitatifs et quantitatifs provenant de sources hautement respectées pour compiler l'indice. Ces indicateurs sont groupés en trois domaines clés : « conflit persistant », « sûreté et sécurité », et « militarisation ». Ces trois domaines se sont détériorés au cours de l'année passée.

Bien qu'elle ait retenu sa place en tant que région la plus pacifique du monde, l'Europe s'est détériorée pour la troisième année consécutive. Pour la première fois dans l'histoire de l'indice, un pays d'Europe de l'Ouest a enregistré l'une de cinq plus fortes détériorations, avec la chute de 10 places de l'Espagne en 30e position dans le classement en réponse aux tensions politiques internes et à l'impact accru du terrorisme. Au cours des dix dernières années, 61 % des pays d'Europe se sont détériorés en réponse à de plus hauts niveaux d'instabilité politique, un impact accru du terrorisme, et des perceptions accrues de la criminalité. Aucun pays nordique n'est plus pacifique maintenant qu'en 2008.

Steve Killelea, fondateur et président exécutif de l'IEP, a déclaré : « Nous avons fait des progrès à bien des égards au cours des dix dernières années mais la réalisation d'un monde plus pacifique reste problématique. Ce défi est corroboré dans notre recherche qui montre qu'il est beaucoup plus difficile d'instaurer la paix que de la détruire. Ceci explique en partie pourquoi les pays au bas de l'indice restent plongés dans un conflit persistant. Au cours des dix dernières années, des conflits persistants tels ceux de Syrie, du Yémen, de Libye et d'Afghanistan ont contribué à augmenter de manière significative le nombre de morts sur les champs de bataille, une explosion de la population de réfugiés et une augmentation du terrorisme.

« L'Europe, la région la plus pacifique, a également souffert ; 23 des 36 pays se sont détériorés en termes de paix au cours de l'année passée, principalement en réponse aux tensions politiques croissantes et à la détérioration des relations entre les pays. »

Curieusement, l'indicateur enregistrant la plus forte amélioration l'année dernière était les dépenses militaires en tant que pourcentage du PIB, 88 pays dépensant moins et 44 dépensant plus. Les dépenses militaires moyennes par pays en tant que pourcentage du PIB ont poursuivi leur déclin décennal, avec 102 pays dépensant moins. Trois des cinq pays scandinaves sont parmi les plus grands exportateurs d'armes en tant que pourcentage du PIB.

L'impact économique de la violence sur l'économie mondiale en 2017 se chiffrait à 14,8 billions USD en termes de parité du pouvoir d'achat (PPA). Ce chiffre est équivalent à 12,4 % de l'activité économique mondiale (produit mondial brut), soit 1 988 USD par personne. L'impact économique de la violence a augmenté de 2 % en 2017 en réponse aux augmentations du coût des conflits et des dépenses de sécurité interne, les plus fortes augmentations se situant au niveau des dépenses de sécurité de Chine, de Russie et d'Afrique du Sud.

Le rapport de cette année montre également que les pays les plus pacifiques ont des avantages économiques considérables par rapport aux pays les moins pacifiques : les taux d'inflation sont presque trois fois supérieurs dans les économies peu pacifiques où les taux d'intérêt étaient plus de deux fois plus élevés et les investissements étrangers directs près de la moitié.  

Steve Killelea a ajouté : « Les bénéfices économiques à long terme qui découlent de la paix sont particulièrement intéressants dans le rapport de cette année. Les taux de croissance du PNB des pays où les niveaux de paix étaient les plus élevés étaient en moyenne supérieurs de deux points de pourcentage au cours des soixante dernières années comparé aux pays les moins pacifiques. Si nous passons en revue les bénéfices économiques de la paix au cours des dix dernières années, les taux de croissance du PNB des pays qui se sont améliorés en termes de paix sont presque sept fois supérieurs à ceux des pays où la paix a diminué. Ces chiffres sont vraiment remarquables et soulignent les bénéfices économiques de la paix. »

Le score des États-Unis a continué de baisser en réponse à l'instabilité politique croissante malgré des réductions de l'impact du terrorisme et de la militarisation. Les États-Unis sont aujourd'hui l'un des sept membres du G20 parmi les 50 pays les moins pacifiques du monde, avec le Mexique, l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, l'Inde, la Turquie et la Russie.

Six des neuf régions du monde se sont détériorés en termes de paix avec les quatre régions les plus pacifiques, l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Asie-pacifique et l'Amérique du Sud, qui se sont également détériorées.

Aperçu régional :   


Pour en savoir plus, consulter http://www.visionofhumanity.org .

AVIS AUX RÉDACTEURS   

Le rapport, la vidéo, et les cartes interactives du GPI sont disponibles sur : http://www.visionofhumanity.org

Twitter: https://twitter.com/GlobPeaceIndex (#GlobalPeace18)

Facebook: http://www.facebook.com/globalpeaceindex

À propos de Global Peace Index (GPI)   

C'est la 12[ème] édition du GPI : la meilleure mesure de paix mondiale produite par l'Institute for Economics and Peace (IEP). Il mesure les conflits nationaux et internationaux persistants, la sûreté et la sécurité dans la société, ainsi que le niveau de militarisation dans 163 pays et territoires en considérant 23 indicateurs.

À propos de l'Institute for Economics and Peace   

L'IEP est un groupe de réflexion international et indépendant dont la mission est de changer l'accent mis par le monde sur la paix en tant que mesure positive, réalisable et tangible du bien-être et du progrès humain. Ses bureaux sont situés à Sydney, New York, La Haye et Mexico.

Contact pour les médias internationaux
Hill+Knowlton Strategies :

Erildas Budraitis
Erildas.Budraitis@hkstrategies.com
+44-207-413-3750

Amy Naughton-Rumbo
Amy.Naughton-Rumbo@hkstrategies.com
+44-207-973-4468


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 jun 2018
92 pays se sont détériorés tandis que 71 pays se sont améliorés entre 2016 et 2017 - le pire résultat au cours des quatre dernières années. Au cours des dix dernières années, la croissance du PIB des pays qui se sont améliorés en termes de paix...

14 mai 2018
Le Bureau du secrétaire du gouverneur général est ravi d'annoncer les noms des gagnants des Prix du Gouverneur général pour l'innovation (PGGI) de 2018. Ces prix reconnaissent et célèbrent des individus, des groupes et des organismes canadiens...

3 mai 2018
Le Dr Roderick McInnes, président par intérim des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et le conseil d'administration des IRSC ont annoncé la nomination de la Dre Charu Kaushic à titre de directrice scientifique de l'Institut des...

25 mar 2018
Pour la première fois de leur histoire, les membres du Syndicat des professionnels et professionnelles du Laboratoire de santé publique du Québec (SPPLSPQ-CSQ) déclencheront une grève à compter de demain, pour une durée de trois jours, afin de...

20 mar 2018
En réponse à la flambée de fièvre hémorragique Ebola qui a fait plus de 10?000 morts en Afrique occidentale il y a quatre ans, le Canada et la Chine ont collaboré au développement d'un vaccin contre le virus Ebola. Le vaccin, mis au point par...

14 déc 2017
Merck & Co., Inc. , connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, a annoncé aujourd'hui que PREVYMIStm (létermovir), qui a été approuvé récemment, devrait être offert au Canada d'ici la fin de décembre 2017. Le produit est...




Communiqué envoyé le 6 juin 2018 à 00:00 et diffusé par :