Le Lézard

SOS Parc Orford dévoile que les promoteurs feront de gros profits lors de l'achat d'une partie du Mont-Orford



QUÉBEC, le 18 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 18 mai /CNW Telbec/ - La coalition SOS Parc Orford évalue que si les locataires actuels, soit Mont-Orford inc., deviennent propriétaires des terrains mis en vente par le projet de Loi 23, ils pourraient réaliser des profits de l'ordre de 67 millions $. SOS Parc Orford a utilisé les prévisions de vente de Mont-Orford inc. pour calculer la rentabilité du projet de construction de condos dans le Parc national du Mont-Orford.

Mont-Orford inc. affirme que la seule solution aux problèmes financiers du centre de ski consiste en la construction de condos au pied des pentes. L'on comprend maintenant pourquoi ce scénario constitue une mine d'or compte tenu de la localisation unique de ce site, soit à l'intérieur même d'un parc national.

    <<
    Les profits potentiels de 67 millions $ tiennent compte de :

    1.  La réalité du marché dans la région et des prix pratiqués pour des
        produits comparables (voir annexe) ;

    2.  Un prix de vente plancher de 10 millions $ annoncé par le
        gouvernement (article 13) et de l'obligation d'investir 1 million $
        par année pendant 5 ans pour la réhabilitation des pistes
        (article 18).

    Le gouvernement s'apprête donc à vendre une partie de notre patrimoine
naturel collectif afin qu'un promoteur puisse possiblement encaisser des
millions. Rappelons que seulement 18 % de la population appuie le projet de
vente partielle du Parc national du Mont-Orford et que d'autres solutions,
outre la vente au plus offrant, n'ont pas été évaluées. La Coalition SOS Parc
Orford appelle la population du Québec à se mobiliser samedi le 3 juin 2006 à
midi devant l'Assemblée nationale car le gouvernement Charest n'écoute pas. Ce
rassemblement pacifique entend démontrer à ce gouvernement que la population
québécoise désapprouve fortement la vente d'une partie du Parc national du
Mont-Orford. Comme le rappelait le BAPE, tout projet devra recevoir une large
approbation sociale.

                                   -ANNEXE-

    L'évolution des prix résidentiels dans la région de Sherbrooke

    L'évolution des prix résidentiels dans la région de Sherbrooke reflètent
une croissance de 11 % en 2004 et 10 % en 2005 selon les statistiques de la
SCHL (études de marché) ; on devrait donc ajuster les prix de 22 % pour
refléter cette hausse, plutôt que de prendre simplement le taux global de
l'Indice des prix à la consommation (IPC).

    Les prix de vente des condos dans la région

    Les prix de vente des condos dans la région, soit dans Orford ou à Magog à
la tête du lac, sont en général supérieurs à ceux identifiés ici, et ce sont
des produits probablement comparables, avec des localisations exceptionnelles
équivalentes ou inférieures, par exemple :

    Le Vivaldi :             249 000 $
    Le Littoral :            300 000 à 450 000 $
    Le Memphré :             327 000 $
    Rue du Parc, Magog :     475 000 $
    Lac Massawipi :          327 000 $
    >>


Compte tenu de ces deux observations, et en regard du prix retenu pour Orford (228 000 $), on devrait parler d'un volume de vente et d'un profit global actualisé qui pourrait se décrire dans une fourchette allant de 67 millions à 98 millions $.

Mais nous n'avons pas voulu aller dans des hypothèses trop hasardeuses et nous nous en sommes tenus aux chiffres du promoteur lui-même.

AU SUJET DE LA COALITION SOS PARC ORFORD

La coalition a été créée officiellement le 12 mars dernier afin de s'assurer du respect de la Loi sur les parcs et de mettre fin aux démarches de vente d'une partie du parc, menaçant l'intégrité écologique et territoriale du parc national du Mont-Orford, suite à une décision en ce sens du gouvernement du Québec. Elle regroupe les partenaires principaux suivants : La société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP), Nature Québec / UQCN, CREE, Regroupement Orford pour un parc sans condos à laquelle s'ajoutent en date de ce jour plus de 70 000 citoyens et citoyennes du Québec et près de 100 groupes et associations diversifiés.


Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 11:00 et diffusé par :