Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Nouveau mandat de grève du syndicat de l'entretien : la STM invite le syndicat à concentrer ses efforts sur les négociations



MONTRÉAL, le 27 mai 2018 /CNW Telbec/ - La Société de transport de Montréal (STM) a pris acte de la décision de ses employés d'entretien d'autoriser à nouveau leur syndicat à déclencher cette fois un mouvement de grève générale illimitée, au moment qu'ils choisiront, dans le cadre des négociations actuelles de leur convention collective.

À cet égard, la STM est surprise de voir le syndicat opter pour de nouveaux moyens de pression, alors que c'est seulement à la table de négociation que les enjeux pourront être dénoués. D'ailleurs, la Société invite le président du syndicat à commencer à participer de façon constructive aux discussions, en venant enfin s'asseoir à la table de négociation.

Consciente que les embauches contribueront à aider à atteindre l'objectif commun de réduire le temps supplémentaire, la STM rappelle, comme elle l'a amplement expliqué au courant des derniers mois, que la livraison du service au quotidien passe également par une révision des heures de travail alors que pour le moment plus de 60 % des quarts de travail d'entretien sont effectués alors que les bus sont en service, par exemple.  

Par ailleurs, afin de solutionner l'impasse qui s'installe dans la démarche de négociation, la STM a récemment annoncé qu'elle demandera officiellement le 6 juin l'intervention d'un médiateur gouvernemental, afin de parvenir à une entente dans les meilleurs délais et les meilleures conditions. Ceci pour assurer la pérennité du service aux clients et les préserver de conséquences potentielles de moyens de pression à répétition. Le tout fait suite à une première démarche volontaire de médiation proposée par la STM plus tôt au mois de mai et déclinée par le syndicat.

La STM réitère qu'elle souhaite tout mettre en oeuvre pour ratifier une nouvelle entente, pour autant que le syndicat soit aussi disposé à mettre ses efforts aux bons endroits.

Rappelons qu'une grève n'est pas enclenchée par le mandat obtenu aujourd'hui. Une grève illimitée aurait cependant beaucoup plus de conséquences pour les clients, à la fois du métro et des bus, que ce qui a été vécu lors du mouvement du début du mois.

Le transport collectif étant un service public où des services essentiels doivent être maintenus, le syndicat a l'obligation d'informer de son intention 7 jours ouvrables avant le déclenchement d'une grève qui viendrait perturber le service.

 

SOURCE Société de transport de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:36
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, les...

à 14:51
L'InnoTrans 2018, la plus importante foire commerciale internationale au monde vouée au transport, à la technologie et à l'orientation industrielle du développement urbain de l'avenir, a assisté hier au dévoilement des solutions de transport et des...

à 13:00
Mobilité Montréal informe les usagers de la route que des fermetures majeures seront mises en place durant la fin de semaine du 21 septembre 2018, notamment dans les secteurs de l'échangeur Turcot, du corridor du pont Champlain et de l'autoroute...

à 12:22
Le PDG et Dr. Thomas Sedran présente des solutions pour la mobilité durable   Des solutions logistiques et de transport pour tous les emplois    Le Cargo e-bike (vélo cargo électrique) ouvre de nouvelles voies pour le trafic de livraison et de...

à 12:19
La Société de transport de Montréal (STM) est heureuse d'annoncer qu'au terme d'une période constructive de négociations de huit mois avec le Syndicat des chauffeurs, opérateurs et employés des services connexes, les deux parties en sont venues à une...

à 12:18
Un Canadien sur cinq, vit dans une collectivité le long de nos côtes, et plus de 300 000 emplois au Canada dépendent directement du secteur maritime. Notre gouvernement reconnaît qu'une économie prospère dépend de la santé et du caractère durable des...




Communiqué envoyé le 27 mai 2018 à 13:42 et diffusé par :