Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Négociations à la Société de transport de Montréal - Pendant que la STM piétine, les employé-es d'entretien sont prêts pour la grève



MONTRÉAL, le 27 mai 2018 /CNW Telbec/ - Deux semaines après avoir exercé une première grève des heures supplémentaires, le Syndicat du transport de Montréal est forcé de constater que l'employeur continue de faire piétiner les négociations. Devant faire face à un employeur borné qui cherche à faire reculer les conditions de travail sur tous les plans, les employé-es n'ont eu d'autre choix que de se réunir aujourd'hui en assemblée générale pour voter à 98 % un mandat de grève générale illimitée à exercer au moment jugé opportun.

« Depuis le début, la STM dit ne pas vouloir négocier sur la place publique, lance Gleason Frenette, président du Syndicat du transport de Montréal. Mais on voit bien que depuis près de deux mois, elle ne se gêne pas pour étaler ses positions et ses petits malheurs dans les médias. Elle répète à qui veut l'entendre que ça n'avance pas. C'est sûr que ça n'avance pas, la STM est arrivée à la table avec un cahier de demandes surchargé, dont la majeure partie porte sur des reculs. Le syndicat aurait fait la même chose et on se serait fait demander de retourner faire nos devoirs. Aujourd'hui, c'est ce que nos membres lancent comme message : "retournez faire vos devoirs" ».

Le syndicat rappelle que le coeur du problème reste les heures supplémentaires et la privatisation de certaines activités présentement réalisées à l'interne. Or, pendant que la STM cherche à « assouplir » les horaires en demandant de déplacer des travailleurs sur des horaires de travail atypiques et de privatiser les emplois, le syndicat continue de revendiquer plus que jamais qu'il faut garder le travail à l'interne et embaucher, car il y a un manque criant d'effectifs.

« On est déjà surchargés, poursuit Gleason Frenette. Et même si les heures supplémentaires peuvent être intéressantes pour certains, le message qu'on entend de nos membres, surtout des jeunes, c'est qu'il faut plus de conciliation famille-travail. Bien que plusieurs de nos salarié-es assurent déjà une couverture 24/7 dans plusieurs secteurs de l'entreprise, la STM mise beaucoup trop sur les heures supplémentaires. À preuve, on arrête d'en faire une semaine et, selon elle, ça aura des impacts jusqu'à l'automne. Elle peut essayer de nous faire porter le blâme, mais ce n'est pas nous qui nous attribuons ces heures, ce n'est pas nous qui décidons que 10 % à 15 % du travail se fait en heures supplémentaires. La STM veut régler le problème? La solution est simple, qu'elle ouvre les embauches. »

« Ce qu'on a voté aujourd'hui, c'est un message. On a l'appui de nos membres, on est prêts à partir en grève générale illimitée. On souhaite toujours en arriver à une entente négociée de bonne foi, mais l'employeur devra définitivement mettre de l'eau dans son vin si on veut que ça avance », conclut Gleason Frenette.

À propos

Le Syndicat du Transport de Montréal-CSN compte plus de 2400 membres. Il est affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) qui regroupe 425 syndicats représentant plus de 56?000 syndiqué-es travaillant dans les secteurs public et parapublic. Quant à la CSN, elle compte plus de 300?000 membres venant de tous les secteurs d'activité.

 

SOURCE Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 aoû 2018
- Le multisegment phare de Mazda ajoute des sièges ventilés, l'Apple CarPlaytm et l'Android Autotm à la liste des options -- Le Mazda CX-9 2019 arrivera chez les concessionnaires de tout le pays au début de septembre avec un PDSF de départ1 de 36...

17 aoû 2018
Après avoir entendu les observations du Syndicat et celles de l'Employeur lors d'une audience tenue le 16 août 2018, le Tribunal administratif du travail déclare insuffisants les services essentiels contenus à la liste du Syndicat et recommande à ce...

17 aoû 2018
17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, les...

17 aoû 2018
Une aide financière de 4 millions de dollars est accordée à 29 promoteurs, soit des clubs ou des organismes du domaine du véhicule tout-terrain (VTT) ou de la motoneige, pour la réalisation de 35 projets d'infrastructures. La ministre déléguée aux...

17 aoû 2018
En réaction à l'annonce du Programme de soutien à la modernisation de l'industrie du taxi par le gouvernement du Québec, l'entreprise E-Taxi tient à souligner que les divers incitatifs mis en place aujourd'hui sont de nature à faciliter l'atteinte...

17 aoû 2018
Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent l'importance d'investir dans l'électrification des transports en commun pour la croissance économique, la réduction de la pollution atmosphérique et la création de collectivités inclusives où...




Communiqué envoyé le 27 mai 2018 à 11:59 et diffusé par :