Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujets : Économie, CFG

Le gouvernement du Canada investit pour améliorer l'infrastructure de transport à First Air Operations à Iqaluit et dans cinq aéroports du Nunavut



IQALUIT, le 16 mai 2018 /CNW/ - La qualité de l'infrastructure de transport du Canada et l'efficacité de nos corridors de commerce sont des éléments clés du succès des entreprises canadiennes sur le marché mondial. Le gouvernement du Canada appuie les projets d'infrastructure qui créent des emplois de qualité pour la classe moyenne et qui stimulent la croissance économique.

Aujourd'hui, Yvonne Jones, secrétaire parlementaire de la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord et députée du Labrador, au nom de l'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé un investissement majeur de plus de 35 millions de dollars dans deux projets qui visent à améliorer le flux de marchandises vers les collectivités nordiques, à augmenter les débouchés et à faciliter les déplacements dans les collectivités éloignées en améliorant l'infrastructure aéroportuaire.

Le premier projet consiste à construire un nouvel entrepôt de fret exploité par First Air Operations à l'aéroport d'Iqaluit. La capacité supplémentaire renforcera ce corridor de transport nord-sud vital afin de maintenir une chaîne d'approvisionnement efficace et stable dans le Nord canadien.

Le nouvel entrepôt augmentera la capacité de près de 75 % tant pour les marchandises sèches climatisées que pour les produits réfrigérés, ce qui réduira le nombre de produits avariés et endommagés en raison des retards causés par les intempéries. Le nouvel ouvrage comprendra également des technologies de pointe, telles que l'identification par radiofréquence et les conteneurs de fret aérien. Les installations techniques à haut rendement réduiront l'empreinte carbone de l'exploitation. Il est attendu que le projet procure d'importantes retombées pour l'économie et l'emploi pour les résidents du Nord, notamment la création d'environ 120 emplois durant les travaux de construction.

Le deuxième projet consiste à remplacer les aérogares désuètes et sous-dimensionnées dans les cinq collectivités de Kugluktuk, Naujaat, Kimmirut, Whale Cove et Chesterfield Inlet. Le projet comprend la conception technique, la construction de nouveaux bâtiments éconergétiques qui réduiront l'empreinte carbone et la démolition des anciens bâtiments. Le projet devrait procurer d'importantes retombées pour l'économie et l'emploi grâce à la création de quelque 220 emplois pendant la construction.

Le gouvernement du Canada appuie les projets d'infrastructure qui contribuent le plus au succès continu du Canada sur le plan du commerce international. Par exemple, les projets financés permettront de réaliser ce qui suit :

Les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que les administrations municipales, les groupes autochtones, les organismes du secteur privé sans but lucratif et à but lucratif, les sociétés d'État, les administrations portuaires canadiennes et les autorités aéroportuaires du Réseau national des aéroports sont tous admissibles à un financement dans le cadre du Fonds national des corridors commerciaux.

Citation

«?Le transport et la distribution des marchandises jouent un rôle essentiel dans nos économies locale, régionale et nationale. L'investissement annoncé aujourd'hui renforce notre réseau de transport en s'attaquant aux contraintes urgentes en matière de capacité aux opérations de First Air et à cinq aéroports du Nunavut et favorise la prospérité à long terme pour notre collectivité.?»

Yvonne Jones
Secrétaire parlementaire de la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord et députée de Labrador

«?Notre gouvernement investit dans l'économie canadienne en apportant des améliorations à nos corridors de commerce et de transport. Nous appuyons des projets qui assureront la circulation efficace des marchandises vers les marchés et des personnes vers leur destination, qui stimuleront la croissance économique, qui créeront des emplois de qualité pour la classe moyenne, et qui veilleront à ce que les réseaux de transport du Canada demeurent concurrentiels et efficaces.?»

L'honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

Faits en bref

Document connexe

Fonds national des corridors commerciaux

Le Fonds national des corridors commerciaux de 2 G$ constitue un volet du Plan Investir dans le Canada de 180 G$, la stratégie adoptée par le gouvernement du Canada pour répondre à ses besoins à long terme en matière d'infrastructure et favoriser la croissance de la classe moyenne et la création d'emplois bien rémunérés. La qualité des infrastructures de transport du Canada et l'efficacité de ses corridors commerciaux sont essentielles au succès des sociétés canadiennes sur le marché mondial.

Le gouvernement du Canada appuie des corridors commerciaux fonctionnels qui permettent aux Canadiens d'être concurrentiels sur les principaux marchés mondiaux et d'être plus efficaces dans leurs échanges commerciaux auprès des partenaires internationaux. Il s'agit d'un engagement à long terme du gouvernement de travailler avec les intervenants sur des projets d'infrastructure stratégique qui permettront de réduire les goulots d'étranglement, les vulnérabilités et la congestion le long des corridors commerciaux du Canada.  

Le FNCC est aussi un élément clé de l'initiative Transports 2030, le plan stratégique du ministre des Transports pour l'avenir des transports. Le développement de cette vision, y compris le FNCC, est fondé sur de vastes consultations tenues auprès des Canadiens d'un océan à l'autre, ainsi que sur les observations contenues dans le rapport d'examen de la Loi sur les transports au Canada de 2015.

Le FNCC est un programme fondé sur le mérite qui a été conçu pour aider les propriétaires et les utilisateurs d'infrastructures à investir dans les biens d'infrastructure essentiels qui appuient l'activité économique et le transport des marchandises commerciales et des personnes au Canada.

Au total, 2 G$ ont été versés dans le FNCC sur une période de 11 ans, dont 400 M$ étaient destinés au financement des infrastructures dans les territoires du Nord.

Les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, les groupes autochtones, les organismes sans but lucratif et à but lucratif du secteur privé, les sociétés d'État fédérales, les administrations portuaires canadiennes et les administrations aéroportuaires du Réseau national des aéroports étaient invités à présenter des propositions à Transports Canada, qui a évalué ces dernières par rapport aux critères d'admissibilité du programme.

Les types de projets qui respectent les critères d'admissibilité comprennent, notamment, les projets visant les ports, les aéroports, les routes, les chemins de fer, les installations intermodales, les ponts internationaux et les passages frontaliers - ces infrastructures constituent les principaux maillons des chaînes d'approvisionnement qui permettent les échanges de biens dans le monde et qui appuient les déplacements essentiels des personnes et des marchandises dans les territoires du Nord canadien.

En plus des 2 G$ investis dans le FNCC, la Banque de l'infrastructure du Canada investira au moins 5 G$ additionnels dans des projets commerciaux et de transport.

Liens connexes

 

SOURCE Transports Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:30
La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) publiera ses résultats financiers du premier trimestre de 2018, le mardi 29 mai à 13h00 (heure de l'Est). Le Rapport financier trimestriel comprendra: les états...

à 11:22
China Venus Medtech (Hangzhou) Inc. annonce une entente de partenariat pour réaliser un investissement stratégique dans Keystone Heart et obtenir l'autorisation requise. Cette entente donnera à Venus Medtech le droit de concevoir, fabriquer et vendre...

à 11:18
L'Agence du Revenu du Canada (ARC) comprend que les catastrophes naturelles causent de très grandes difficultés aux Canadiens qui en sont victimes, dont les principales préoccupations en pareilles circonstances sont leur famille, leur foyer et leur...

à 11:15
L'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a chaudement accueilli aujourd'hui le cadre proposé par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) en vue de rendre obligatoire la déclaration des...

à 11:15
Dans le cadre des efforts pour améliorer l'accessibilité et la qualité des soins et des services en centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que le...

à 11:00
Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont publié aujourd'hui l'Avis de consultation 21-323 du personnel des ACVM, Projet de règles de transparence de l'information après les opérations sur les titres de créance publics, et...




Communiqué envoyé le 16 mai 2018 à 10:45 et diffusé par :