Le Lézard

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec - Vers la création d'une institution autonome



QUÉBEC, le 10 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 10 mai /CNW Telbec/ - La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, Mme Line Beauchamp, a présenté hier à l'Assemblée nationale un projet de loi modifiant la Loi sur le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec visant à en faire une institution publique autonome, relevant de la ministre de la Culture et des Communications et dotée d'un conseil d'administration.

"Créé en 1942 sous l'impulsion de M. Wilfrid Pelletier, le Conservatoire s'est acquis une réputation d'excellence, enviable notamment sur la scène internationale. À l'aube des 65 ans de l'institution, et dans le plus grand respect de ses particularités, il devient primordial de revoir sa structure organisationnelle pour lui permettre de répondre aux défis que pose la gestion moderne d'une maison de formation de haut niveau", a déclaré la ministre Line Beauchamp.

En 1994, le gouvernement a adopté la Loi sur le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec qui créait une institution autonome. Cette loi n'a toutefois jamais été mise en application, notamment en raison de certaines inquiétudes exprimées à l'époque et du changement de gouvernement. Le projet de loi présenté aujourd'hui actualise la loi de 1994 et dissipe ces inquiétudes, particulièrement en confirmant l'importance du maintien de la formation en région.

Actuellement, le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec fait partie du ministère de la Culture et des Communications et doit, par le fait même, en suivre les règles de fonctionnement, ce qui limite considérablement son autonomie sur le plan de la gestion financière et des ressources humaines.

En outre, même si la formation dispensée au Conservatoire est reconnue, la maison d'enseignement ne peut, dans sa forme actuelle, délivrer de diplômes universitaires, causant ainsi un important préjudice aux étudiants, entre autres lorsqu'ils désirent poursuivre leur formation à l'étranger. Le projet de loi vise notamment à habiliter le Conservatoire à décerner de tels diplômes.

"Nous voulons assurer la pérennité et préserver le caractère spécifique de cette institution majeure, vouée à l'enseignement de la musique et de l'art dramatique, et présente dans sept régions du Québec. Nous faisons en sorte de lui fournir les outils nécessaires pour assurer son développement et son évolution dans l'univers exigeant et complexe de l'enseignement supérieur", a conclu Mme Beauchamp.

-%SU: CLT,EDU

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 11:36 et diffusé par :