Le Lézard

NOTE TECHNIQUE - L'INCAPACITÉ ET LES LIMITATIONS D'ACTIVITÉS AU QUÉBEC, UN PORTRAIT STATISTIQUE À PARTIR DES DONNÉES DE L'ENQUÊTE SUR LA PARTICIPATION ET LES LIMITATIONS D'ACTIVITÉS 2001 (EPLA)



MONTRÉAL, le 18 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - L'étude est basée sur les données québécoises de l'Enquête sur la participation et les limitations d'activités (EPLA) menée à l'automne 2001, à l'échelle canadienne, par Statistique Canada.

L'EPLA a fait appel au recensement du printemps 2001 comme base de sondage pour l'identification de sa population cible. Celle-ci est constituée des individus vivant dans les ménages privés et certains ménages collectifs non institutionnels, et qui ont répondu positivement à deux questions du recensement de 2001 servant à identifier les personnes avec incapacité. On entend par ménage collectif non institutionnel une personne ou un groupe de personnes occupant un logement collectif non institutionnel (soit les auberges, les hôtels, les motels, les terrains de camping, les YM/YWCA et les bases militaires) et n'ayant pas de domicile habituel ailleurs au Canada. Les personnes qui vivaient en institution ainsi que celles vivant sur les réserves des Premières Nations ont été exclues de l'enquête pour des raisons opérationnelles.

Les entrevues pour l'EPLA débutaient par les mêmes questions filtres que celles qui figuraient sur le questionnaire du recensement de 2001, suivies d'une série de questions détaillées ayant pour but le dépistage des incapacités. Les questions filtres et de dépistage des incapacités devaient être posées à tous les répondants. Les questions filtres utilisées étaient les suivantes :

    <<
    - Cette personne a-t-elle de la difficulté à entendre, à voir, à
      communiquer, à marcher, à monter un escalier, à se pencher, à apprendre
      ou à faire d'autres activités semblables?

    - Est-ce qu'un état physique ou un état mental ou un problème de santé
      réduit la quantité ou le genre d'activités que cette personne peut
      faire soit à la maison, soit au travail ou à l'école, soit dans
      d'autres activités, par exemple dans les déplacements ou les loisirs?
    >>


Les gens interviewés qui ont répondu OUI à au moins une des questions filtres ou de dépistage des incapacités ont été inclus dans la population des personnes avec incapacité. Ces répondants poursuivaient l'entrevue jusqu'à la fin. Les personnes qui ont répondu NON aux questions filtres et de dépistage des incapacités s'arrêtaient après ces dernières questions et n'étaient pas incluses dans la population des personnes avec incapacité de l'enquête. Cette stratégie d'échantillonnage a permis à l'EPLA d'identifier efficacement la population ayant des incapacités, tous degrés de gravité des incapacités confondus, y compris les personnes gravement handicapées.

Le taux de réponse global pour le Québec a été de 82,3 % et les taux de réponse pour les adultes et pour les enfants ont atteint respectivement 81,5 % et 86,4 %. Le nombre de répondants québécois avec incapacité est de 2 750, soit 2 330 adultes et 420 enfants. À des fins d'analyse comparative, un échantillon aléatoire a également été sélectionné, à partir de la base du recensement, parmi les individus n'ayant déclaré aucune incapacité ou limitation d'activités lors du recensement.

L'EPLA était une enquête à déclaration volontaire. La collecte des données s'est faite directement auprès des répondants adultes et s'est déroulée de septembre 2001 à janvier 2002. Les renseignements sur les enfants avec incapacité ont été recueillis par le biais d'entrevues avec leurs parents ou leurs tuteurs. Pour les adultes, les entrevues par personne interposée étaient autorisées. Les entrevues ont été effectuées par téléphone; des entrevues en face-à-face ont été réalisées dans certains cas. Les répondants ont été interviewés dans la langue officielle de leur choix.

L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les ministères et organismes du gouvernement, et il est responsable de toutes les enquêtes d'intérêt général.

    <<
    Sources : Michel Durand, responsable des communications
              Tél. : (514) 864-8686, poste 6021; cellulaire : (514) 293-0068
              Institut de la statistique du Québec

              Mikaël Berthelot, chargé de projet
              Tél. : (514) 873-4749, poste 6120
              Institut de la statistique du Québec

              Centre d'information et de documentation (ISQ)
              Tél. : (418) 691-2401 ou
              1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
    >>


-%SU: SOC

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 09:29 et diffusé par :