Le Lézard

Grand Nord québécois : la théorie de l'évolution censurée dans les écoles!



MONTRÉAL, le 18 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 18 mai /CNW Telbec/ - Des écoles du Grand Nord québécois interdisent à leurs professeurs d'enseigner la théorie de l'évolution. C'est ce que révèle la dernière édition du magazine Québec Science. Ce serait surtout la parenté entre l'homme et le chimpanzé qui choquerait certains parents inuits, influencés par des groupes pentecôtistes de plus en plus présents dans le Nunavik. Ces révélations donnent une autre dimension au débat sur le créationnisme qui ne se limite décidément plus aux États-Unis.

C'est l'appel d'un enseignant qui a mis la puce à l'oreille des journalistes de Québec Science. Les faits qui sont relatés se sont produits à Salluit, à l'extrême nord du Nunavik. "Dès que je parle d'une période antérieure à 6 000 ans avant notre ère, je suis considéré comme fautif par l'administration de l'école", explique l'enseignant. Il lui est aussi interdit de répondre aux questions des élèves sur les origines de l'homme. Il ne s'agit pas d'un fait isolé, confirme-t-on à la commission scolaire Kativik, qui dessert près de 3 000 élèves dans 14 communautés inuites.

L'article intégral est disponible dans le magazine Québec Science en kiosque actuellement ou sur le site www.cybersciences.com


Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 09:13 et diffusé par :