Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Conservation / Recyclage, Responsabilité sociale des entreprises, Enjeux environnementaux

McDonald's devient la première chaîne de restaurants à fixer une cible fondée sur la science visant la réduction notable de ses émissions de gaz à effet de serre



L'entreprise prévoit réduire ses émissions de 150 millions de tonnes métriques d'ici 2030.

OAK BROOK, IL, le 20 mars 2018 /CNW/ - Aujourd'hui, McDonald's annonce qu'en partenariat avec ses franchisés et ses fournisseurs, elle entend réduire de 36 % d'ici 2030 ses émissions de gaz à effet de serre liées à ses restaurants et ses bureaux comparativement à l'année de base 2015 dans le cadre d'une nouvelle stratégie de lutte aux changements climatiques autour du globe. McDonald's s'engage en outre à réduire de 31% l'intensité de ses émissions (par tonne métrique d'aliments et d'emballages) au sein de sa chaîne d'approvisionnement d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2015. Cette cible combinée a été approuvée par l'initiative Science Based Targets (SBTi).

McDonald's Canada (Groupe CNW/McDonald's Canada)

Par ces mesures, McDonald's prévoit empêcher la libération de 150 millions de tonnes métriques d'émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère d'ici 2030. C'est l'équivalent de retirer de la route 32 millions d'automobiles une année entière ou de planter 3,8 milliards d'arbres et les cultiver pendant 10 ans. Cette cible permettra à McDonald's de progresser comme entreprise sans faire progresser ses émissions.

« Pour bâtir un meilleur avenir pour notre planète, nous avons tous un rôle à jouer. McDonald's fait sa part en se fixant ce but ambitieux de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans la lutte contre les changements climatiques mondiaux, déclarait Steve Easterbrook, président et chef de la direction de McDonald's, qui annonçait le plan dans une vidéo présentée par l'entreprise. Pour atteindre ce but, nous nous approvisionnerons de façon responsable, ferons la promotion de l'énergie renouvelable et de la consommation énergétique efficace, réduirons les déchets et accroîtrons le recyclage. »

 Pour atteindre sa cible, McDonald's veillera à être plus novatrice et efficace dans sa chaîne d'approvisionnement, ses bureaux et ses restaurants en apportant des améliorations telles l'éclairage à DEL, de l'équipement de cuisine écoénergétique, des emballages durables, le recyclage en restaurant et en rehaussant et soutenant les pratiques agricoles issues du développement durable. En collaboration avec des milliers de franchisés, de fournisseurs et de producteurs, McDonald's privilégiera les mesures portant sur les segments les plus marqués de son empreinte carbone : la production de boeuf, la consommation énergétique en restaurant, l'approvisionnement, les emballages et les déchets. Ces segments combinés représentent près de 64 % des émissions mondiales de McDonald's.

Dans la foulée des programmes actuels touchant les forêts, l'agriculture et l'efficacité énergétique, McDonald's et ses partenaires continueront de trouver des solutions pratiques en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre, solutions qu'elle entend étendre à toute l'entreprise. Dans le cadre de son engagement envers la transparence, McDonald's étendra ses systèmes de mesure et communiquera une fois l'an ses progrès, ses défis et les jalons franchis.

« Les progrès environnementaux ne sont pas le fruit du hasard. Il faut en chacun une bonne dose de leadership, déclarait Fred Krupp, président du Fonds de défense environnemental.  À titre de l'une des marques les plus réputées dans le monde, McDonald's est en tête de peleton et sa nouvelle cible climat ambitieuse inspirera l'innovation, la collaboration et surtout les réductions des gaz à effet de serre dans l'exploitation et la chaîne d'approvisionnement mondiales de l'entreprise. »

Le souci de McDonald's pour la planète et les collectivités remonte à près de trois décennies, notamment la création d'un partenariat novateur avec le Fonds de défense de l'environnement sur la réduction des emballages et des déchets. Plus récemment, en 2014, McDonald's dévoilait son énoncé sur sa position en matière d'énergie et de climat, établissant le point de vue de l'entreprise sur la prise de mesures efficaces et de collaboration pour lutter contre les changements climatiques. De plus, en 2015, McDonald's a élaboré un engagement sur les forêts qui s'attaque aux effets de la chaîne d'approvisionnement sur la déforestation. Cette démarche a consolidé la base de la stratégie de l'entreprise en matière de lutte aux changements climatiques puisque la déforestation représente près de 15 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales.

« L'empreinte de McDonald's touche toutes les parties du monde. Son annonce est importante parce qu'elle engage l'une des entreprises les plus importantes au monde à atteindre, dans l'étendue complète de sa chaîne d'approvisionnement, des réductions d'émissions notables fondées sur la science. Elle coïncide aussi avec sa décision de se joindre à la coalition « We Are Still In » aux côtés de milliers d'autres entreprises aux États-Unis, déclarait Carter Roberts, président et chef de la direction du World Wildlife Fund (WWF) aux États-Unis. Bien que les mesures mises de l'avant par le secteur privé ne puissent, à elles seules, résoudre la crise du climat que vit notre planète, des annonces de taille comme celle-ci et les coalitions comme celles luttant ensemble contre les changements climatiques, créent un élan et un mouvement vers des pistes de solution dont nous avons ultimement besoin. »

L'annonce de cette cible fondée sur la science est la dernière étape du parcours entrepris par McDonald's pour induire un changement notable et miser sur son envergure comme levier de responsabilité sociale.

« McDonald's fait une solide déclaration en devenant la première chaîne de restaurants à se fixer une cible d'émissions de gaz à effet de serre fondée sur la science. Les dirigeants de McDonald's comprennent qu'il n'est pas nécessaire d'augmenter ses émissions pour progresser comme entreprise, précisait Andrew Steer, président et chef de la direction du World Resource Institute, l'un des partenaires de l'initiative Science Based Targets. En collaborant avec des fournisseurs pour élaborer et mettre en place des pratiques d'élevage plus durables et en réduisant les déchets, McDonald's tracera une voie meilleure pour ses franchisés, ses clients et l'environnement. Le WRI incite McDonald's à rechercher d'autres possibilités d'arrimer son modèle d'affaires et sa chaîne aux réalités d'un monde dont les ressources sont limitées. Nous sommes prêts à soutenir l'entreprise dans la poursuite de stratégies menant à une plus grande santé chez les consommateurs et une planète plus durable. »

L'initiative Science Based Targets (SBTi) est une collaboration entre le World Resource Institute (WRI), le WWF, le CDP (anciennement Carbon Disclosure Project) et le Pacte mondial des Nations unies, qui aide les entreprises à déterminer dans quelle mesure elles doivent réduire leurs émissions pour faire leur part dans la lutte contre les changements climatiques, proportionnellement à leur taille.

Forte d'années d'engagement avec l'industrie du boeuf, McDonald's a dévoilé ses buts de 2020 pour le développement durable du boeuf en 2017. Ces buts ont établi les prochaines étapes de collaboration avec les producteurs de boeuf et les partenaires de l'industrie pour identifier en amont, partager et étendre les pratiques de production de boeuf les plus durables. Déjà en 2018, McDonald's lançait ses nouveaux buts pour ses emballages et son recyclage et affermissait son engagement à soutenir les familles.

Déclaration officielle de McDonald's du Canada

Les changements climatiques sont une priorité environnementale pour nos clients tout comme pour nous. C'est la raison pour laquelle, McDonald's du Canada appuie les cibles fondées sur la science annoncées par McDonald's Corporation dans la lutte mondiale contre les changements climatiques.

À l'heure actuelle, nous collaborons avec nos franchisés et ciblant les partenaires de notre chaîne d'approvisionnement à l'élaboration de plans visant les segments les plus manqués de notre empreinte carbone pour mieux comprendre comment prioriser notre action. Mais nous avons déjà réalisé des progrès dans le marché canadien. Ainsi :

SOURCE McDonald's Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 avr 2018
Présenté par la Fondation Cowboys Fringants, le nouveau programme de plantations Demain la forêt, qui sera déployé à la grandeur du Québec, a été officiellement lancé vendredi en présence de ses trois partenaires de longue date, le Jour de la Terre,...

20 avr 2018
Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd'hui sa visite à Londres, au Royaume-Uni (R.-U.), où il a participé à la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (RCGC). Il a fait la promotion du commerce progressiste pour créer de la...

20 avr 2018
Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, soulignera la Journée de la Terre en faisant une annonce liée aux déchets de plastique et aux déchets marins au...

20 avr 2018
L'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles est fier d'annoncer que son projet « Les arbres sculptés du Bout-de-l'Île » a été nommé parmi les trois finalistes de la catégorie « Corps public » au Gala de reconnaissance en...

20 avr 2018
Les Canadiens reconnaissent la valeur d'un environnement propre et sécuritaire. Les agents de l'autorité d'Environnement et Changement climatique Canada travaillent sans relâche pour veiller à ce que les personnes et les entreprises respectent les...

20 avr 2018
Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) va réaliser les travaux de réhabilitation sur le site de l'ancienne usine de transformation d'aluminium Aleris de Trois-Rivières. En...




Communiqué envoyé le 20 mars 2018 à 04:00 et diffusé par :