Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Exploitation minière
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Rupture des négociations chez IOC à Sept-Îles



SEPT-ÎLES, QC, le 16 mars 2018 /CNW Telbec/ - À peine une journée après la reprise des négociations en présence des conciliateurs, les négociations ont été rompues cet après-midi. En dépit d'un rejet de l'offre patronale et du vote de grève de 99,2 % pris la semaine dernière, l'employeur ne bouge pas d'un iota sur les demandes de concessions.

« On n'a senti aucune volonté de la part de l'employeur pour essayer de trouver des solutions constructives. Il s'entête à vouloir imposer un régime de retraite à deux vitesses moins avantageux pour les nouveaux travailleurs. Cela heurte de plein fouet un principe fondamental du syndicalisme, celui de la solidarité. Les membres actuels tiennent à laisser un bon régime de retraite à ceux qui suivent », fait valoir le représentant syndical Dany Maltais

Les négociations achoppent sur deux éléments : la volonté d'introduire un régime de retraite à deux vitesses (clause orphelin) désavantageux pour les nouveaux travailleurs et l'exigence qu'une portion des vacances puisse uniquement être payée plutôt que prise en journées de vacances.

« Nous nous sommes présentés hier à la table de négociation dans un esprit d'ouverture, prêts à travailler sur ce qui nous sépare pour éviter l'impasse. Malheureusement on ne peut en dire autant de l'employeur qui n'a rien changé à ses demandes de concessions. Nos membres sont prêts à mener la bataille s'il faut en arriver là, si rien ne bouge dans les prochains jours et les prochaines semaines », fait valoir le président de la section locale 9344, Eddy Wright.

La section locale 9344 représente les 305 travailleurs qui assument le transport du minerai provenant de la mine du Labrador vers le port de Sept-Îles. Au Labrador, 1300 personnes travaillent à la mine d'IOC et au concentrateur, ces derniers se sont aussi retirés de la table de négociations aujourd'hui.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

 

SOURCE Syndicat des Métallos (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

21 sep 2018
Alors que les États-Unis et le Canada poursuivent leurs discussions sur un ALÉNA modernisé, l'Association de l'aluminium du Canada (AAC) exhorte les gouvernements à utiliser ce processus de négociation pour supprimer les tarifs de l'aluminium pour le...

20 sep 2018
Dans un contexte de très forte demande pour des composants de gestion de l'énergie (MOSFET) sur les marchés en plein essor des voitures intelligentes, et face à la forte pénurie de ce segment dans la chaîne logistique, iST, leader en termes de...

19 sep 2018
Mines d'or Dynacor Inc. (Dynacor ou la Société) a le plaisir d'annoncer sa production d'or du mois d'août 2018. En août, l'usine Veta Dorada de la Société a produit 7 079 onces d'or (voir figure 1), à ce jour sa plus forte production mensuelle de...

19 sep 2018
L'Association minière du Québec (AMQ) profite du passage du premier ministre Philippe Couillard en Abitibi-Témiscamingue pour réitérer ses priorités et ses besoins afin de favoriser un développement minier responsable et créateur de richesses pour le...

18 sep 2018
CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer le début d'un nouveau programme de 8 350 mètres de forage aux diamants sur sa propriété aurifère en propriété exclusive McKenzie Break, située à 25 kilomètres...

17 sep 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale pour le projet de mine d'or souterraine Red Mountain, situé au nord-est de Stewart, en Colombie-Britannique. Le projet est également...




Communiqué envoyé le 16 mars 2018 à 14:53 et diffusé par :