Le Lézard
Classé dans : L'environnement

/R E P R I S E/ - Concours Je m'emBALle autrement - Un défilé de vêtements de bal de graduation... créés à partir de matières récupérées



MONTRÉAL, le 16 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 16 mai /CNW Telbec/ - Pour une deuxième année consécutive, des jeunes provenant de différentes régions du Québec participeront, le 18 mai à Montréal, au défilé organisé par le concours Je m'emBALle autrement, pour présenter leurs vêtements de bal de graduation qu'ils auront eux-mêmes créés, pour moins de 100 $, en utilisant 80 % de matières récupérées.

L'événement aura lieu au Centre des sciences de Montréal (Vieux-Port de Montréal) à compter de 13 h 30 en présence d'environ 200 jeunes.

Le concours Je m'emBALle autrement est organisé par ENvironnement JEUnesse, le CLUB 2/3, la friperie La Gaillarde, le Réseau des Ressourceries du Québec, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et son réseau des Établissements verts Brundtland (EVB).

Les organisateurs de l'événement profitent du traditionnel bal des finissants du secondaire pour lancer un défi aux jeunes de créer eux-mêmes leurs vêtements de bal à partir de matériaux récupérés. Il s'agit d'une façon originale de sensibiliser les élèves aux valeurs de surconsommation habituellement véhiculées à travers la préparation du bal des finissants.

Des choix plus responsables

Le concours Je m'emBALle autrement invite les jeunes à exercer leur jugement critique et à faire des choix plus responsables. Chaque participant au concours conçoit un vêtement de bal revalorisé au gré de leur inspiration, fait d'au moins 80 % de matières récupérées, en déboursant moins de 100 $. Il soumet également un dossier démontrant les étapes et les techniques de confection du vêtement ainsi que les matériaux utilisés. Le dossier doit, de plus, comporter une réflexion sur les enjeux sociaux et environnementaux du projet.

Les dossiers soumis sont évalués par un jury composé de designers professionnels de la mode et de la revalorisation de vêtements, de représentants du milieu scolaire ainsi que du secteur de l'environnement. Tous les jeunes inscrits au concours ont reçu de la documentation sur les enjeux sociaux et environnementaux reliés à l'industrie du textile et à la mode, ainsi qu'une liste de ressources pour la réalisation de leurs vêtements et de leur dossier.

Les prix suivants seront décernés aux gagnants du concours : une séance de photos professionnelles par la photographe écologique Cindy Diane Rheault et des chèques-cadeaux de la friperie La Gaillarde. Le participant ayant réalisé son projet dans le plus grand respect de l'éthique sociale et environnementale recevra un prix "éthiquette" : un sac des Ateliers Scrap.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
C'est avec beaucoup de fierté que l'organisme Héritage Saint-Bernard annonce avoir reçu une aide financière de 49 900 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement afin d'améliorer les infrastructures d'encadrement des visiteurs au centre...

à 09:03
Contrairement à un mythe répandu, la récolte forestière n'est pas synonyme de déforestation et ne menace pas la pérennité de nos forêts, et son potentiel est même sous-exploité. Grâce à l'innovation, l'industrie forestière est de plus en plus...

à 06:30
La pollution plastique est un grave problème mondial qui menace la santé de nos océans, de nos lacs et de nos rivières. Voilà pourquoi le premier ministre, Justin Trudeau, a lancé la charte internationale sur les plastiques dans les océans en juin...

à 05:00
Tenez-vous bien : si vous n'utilisez pas votre cafetière filtre de manière optimale, elle peut s'avérer pire pour l'environnement qu'un modèle à capsules. Par ailleurs, acheter des fraises de Californie, des tomates du Mexique et des concombres...

à 02:00
A Versailles, s'étend le Domaine de Madame Elisabeth, 8 hectares offerts par Louis XVI à sa soeur, la princesse Elisabeth de France, qui y cultivait son potager et en offrait le fruit aux défavorisés. Le Département des Yvelines et Simone Zanoni,...

17 sep 2018
La pollution plastique est un grave problème mondial qui menace la santé de nos océans, de nos lacs et de nos rivières. Voilà pourquoi le premier ministre, Justin Trudeau, a lancé la charte internationale sur les plastiques dans les océans en juin...




Communiqué envoyé le 18 mai 2006 à 08:00 et diffusé par :