Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Femme, Plaidoyer (politique)

Près de 30 000 étudiant.es et stagiaires répondent à l'appel de la Grève internationale des femmes



TIOHTIÀ:KE (MONTRÉAL), QC, le 8 mars 2018 /CNW Telbec/ - En réponse à l'appel à la Grève internationale des femmes, des associations, syndicats et groupes étudiants membres de la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages organisent une manifestation pour dénoncer les violences sexuelles et l'exploitation des femmes à l'école et en stage. Près de 30 000 étudiant.es et stagiaires font la grève dans différents cégeps et universités pour l'occasion.

Le mouvement de dénonciation #metoo a fait apparaître le caractère généralisé des violences sexuelles vécues par les femmes partout dans le monde. Dans le cadre de la formation au Québec, le rapport de recherche ESSIMU montre l'actuelle incapacité des mécanismes institutionnels, comités et campagnes de sensibilisation, à prévenir les situations d'agressions. 36,9 % des étudiantes à l'université ont rapporté avoir vécu une forme de violence sexuelle, dont le tiers se sont produites dans le cadre d'un rapport hiérarchique. Puisque les étudiant.es ne sont pas reconnu.es en tant que travailleur.ses, elles se retrouvent sans rapport de force devant les institutions scolaires et les mécanismes de gestion des violences sexuelles.

Le recours de plus en plus généralisé à l'embauche de stagiaires non rémunérées issues des programmes à forte concentration de femmes aggrave la vulnérabilité des étudiantes. L'absence de rémunération et de reconnaissance du travail des étudiant.es les rend encore plus vulnérables aux violences. En solidarité avec l'appel à la grève internationale des femmes, les étudiant.es en grève manifestent pour que les étudiantes et stagiaires aient un plus grand contrôle sur leurs conditions de vie : « Je suis en grève comme des milliers d'autres femmes du monde pour réclamer la fin du travail gratuit et de l'exploitation !", ajoute Francoise Hasty, étudiante sage-femme. À Montréal, plusieurs centaines de personnes sont attendues à 15h pour une manifestation contre la violence sexuelle.

La manifestation s'inscrit dans un mouvement plus large de solidarité et de lutte contre le travail impayé par les employeurs. La Coalition montréalaise pour la rémunération des stages a été créée par des associations, syndicats et groupes étudiants, dans le but d'obtenir notamment le plein salaire et des conditions de travail convenables pour tou.tes les étudiant.es en situation de stage à tout ordre d'enseignement.

 

SOURCE Coalition montréalaise pour la rémunération des stages


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
Global Sports Commerce (GSC), l'une des plus grandes entreprises au monde de sport, technologie et gestion grâce à sa filiale Techfront UK, a fait l'acquisition stratégique de l'entreprise BrightBoard, basée en Belgique, afin d'étendre sa présence en...

à 04:00
Novomed Group, leader français de vente à distance de dispositifs médicaux à usage unique annonce son partenariat de distribution exclusif pour la France de SANISNAP PRO, première solution révolutionnaire de désinfection et de protection sans alcool...

à 03:00
Une nouvelle plateforme numérise le modèle « Socios », fusionnant la gestion des foules avec la technologie blockchain pour créer une nouvelle ère d'engagement et de monétisation des supporteurs du football  Mediarex, la société technologique...

17 jun 2018
Hawksford a acquis People & Projects Ltd (P&P), une opération qui consolidera de façon notable sa présence à Hong Kong et à Singapour et étendra son empreinte dans les grandes villes de Chine. La transaction démontre l'attachement de Hawksford au...

17 jun 2018
Les conciliateurs du ministère du Travail ont présenté au Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal-Laval-CSN et à l'Association patronale nationale des CPE, représentant 61 CPE, une recommandation de règlement de leur convention...

17 jun 2018
Des professionnels de Revenu Québec, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la fonction publique -- membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) -- manifesteront à Chicoutimi dès midi, le...




Communiqué envoyé le 8 mars 2018 à 06:00 et diffusé par :