Le Lézard
Sujet : Divers

L'IPFPC cherche à éliminer les obstacles auxquels font face les femmes en science publique fédérale



OTTAWA, 07 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- À l'approche de la Journée internationale de la femme, l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) publie un nouveau rapport qui analyse la sous-représentation des femmes dans la science publique et souligne les défis auxquels font face les femmes qui poursuivent une carrière scientifique dans la fonction publique fédérale.

Le rapport, intitulé Les femmes en science dans le secteur public : de l'analyse à l'action, met en lumière des préoccupations relatives au sexisme, à l'égalité, aux responsabilités en matière de garde de personnes à charge, au mentorat, au leadership et à une baisse de l'intérêt général pour les droits des femmes.Il repose sur les conclusions d'un sondage mené en 2017 auprès de scientifiques et d'ingénieurs fédéraux membres de l'IPFPC.

« Même si plus de femmes que jamais font carrière en science, il reste beaucoup à faire pour atténuer les préjugés sexistes et éliminer les obstacles à l'avancement professionnel des femmes », déclare Debi Daviau, présidente de l'IPFPC.

Ainsi, selon le sondage :

L'IPFPC fait ce qui suit pour susciter le changement pour les femmes en science. Il :

Une invitation à participer au sondage en ligne d'Environics Research a été envoyée dans plus de 40 ministères et organismes fédéraux à 16 377 scientifiques, chercheurs et ingénieurs exerçant des fonctions scientifiques. De ce nombre, 3025 (18 %) ont répondu entre le 29 mai et le 27 juin 2017.Lisez le rapport complet ici.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (@pipsc_ipfpc).

Pour de plus amples renseignements :

Johanne Fillion
613-228-6310, poste 4953, ou 613-883-4900 (cell.)
jfillion@pipsc.ca




Communiqué envoyé le 7 mars 2018 à 13:03 et diffusé par :