Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Les Producteurs de grains invitent le gouvernement à participer à une première étude québécoise élargie sur les semences traitées aux insecticides



LONGUEUIL, QC, le 7 mars 2018 /CNW Telbec/ - Devant l'évidente distance qui les sépare des positions du gouvernement du Québec sur la question des pesticides, les Producteurs de grains du Québec font une tentative claire et transparente pour rétablir un dialogue constructif sur la question. Voici la déclaration de M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec :

« La principale étude scientifique réalisée en sol québécois sur la question des semences traitées aux néonicotinoïdes, commandée par le ministère de l'Agriculture, a mené à la création d'un outil devant contribuer à la prise de décision des producteurs dans l'utilisation, ou non, de ces produits. Or, les producteurs de grains qui ont testé les alternatives suggérées par l'utilisation de cet outil en sont arrivés à des conclusions significativement différentes et coûteuses. C'est pour ces raisons, entre autres, que nous avons toujours affirmé que les bases scientifiques de la nouvelle réglementation sur les pesticides étaient contestables.

Cela étant dit, il a toujours été clair que, si des alternatives économiquement et écologiquement avantageuses étaient disponibles, les producteurs de grains les adopteraient, comme ils ont su le faire par le passé pour les connaissances nouvelles, lorsqu'ils sont appuyés par des activités de transfert et des services-conseils de qualité.

Aujourd'hui, nous souhaitons affirmer notre désir d'oeuvrer constructivement pour le développement durable du secteur des grains en participant, conjointement avec le gouvernement du Québec, à une première étude québécoise élargie sur les semences traitées aux insecticides. L'étude envisagée serait financée conjointement, réalisée de manière indépendante et ses résultats rendus publics. C'est donc une invitation lancée au gouvernement du Québec. »

Producteurs de grains du Québec
Les Producteurs de grains du Québec représentent quelque 11?000 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils cultivent plus d'un million d'hectares de terre, pour un chiffre d'affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d'oléagineux (soya, canola).

 

SOURCE Producteurs de grains du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:56
Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais, fera part de la réaction et des commentaires de l'administration municipale à la suite du dépôt du rapport annuel 2017 de la vérificatrice générale de la Ville de Montréal.  ...

à 18:04
La ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, était à Londres dans le but de rencontrer des dirigeants du Royaume-Uni pour faire progresser des dossiers concernant des priorités environnementales communes,...

à 17:30
Corporation Fiera Capital (« Fiera Capital »), le gestionnaire de Fonds, a annoncé des distributions pour le Fonds revenu Plus convertible canadien, le Fonds June 2020 Corporate Bond Trust, le Fonds d'actions privilégiées nord-américaines, le Fonds...

à 17:13
La Stratégie de développement de l'industrie québécoise des produits forestiers, dévoilée aujourd'hui, propose une série de mesures qui doivent permettre au secteur forestier de relever les défis de la transformation de l'industrie. Pour des...

à 16:17
Placements Vanguard Canada Inc. a communiqué aujourd'hui les montants finaux de distributions au mois de juin 2018 concernant les FNB Vanguard énumérés ci-dessous inscrits à la Bourse de Toronto . Les détenteurs de parts inscrits au 25 juin 2018...

à 16:12
Reprise des négociations pour: Société : McLaren Resources Inc. Symbole CSE : MCL Reprise (HE) : 08 h 00 le 19 juin 2018 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre d'une...




Communiqué envoyé le 7 mars 2018 à 08:07 et diffusé par :