Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Enfance

Les universités africaines unissent leurs forces pour développer davantage les effectifs en pédiatrie sur le continent



LE CAP, Afrique du Sud, 6 mars 2018 /CNW/ -- Depuis 2008, l'université du Cap a assuré la formation de 151 pédiatres, des surspécialistes en pédiatrie et des infirmières et infirmiers en pédiatrie partout en Afrique grâce au programme de bourses de l'African Paediatric Fellowship Programme (APFP). L'ajout de l'Université de Witwatersrand (« Wits ») et de l'université du Kwazulu-Natal (UZKN) au programme de l'APFP permettra de former 150 autres spécialistes en pédiatrie dans les trois prochaines années, ce qui double le nombre de docteurs et de personnel infirmier formés à ce jour.

Le programme de bourses de l'African Paediatric Fellowship Programme assure la formation des pédiatres, des surspécialistes en pédiatrie et des infirmières et infirmiers avec une maîtrise en soins pédiatriques en Afrique pour l'Afrique.

L'APFP est un important programme dédié à la formation des pédiatres et des infirmières et infirmiers diplômés. Le professeur, Ashraf Coovadia, chef de service de l'unité pédiatrique et santé de l'enfant à Wits, a déclaré comme suit : « L'Afrique souffre d'une sérieuse pénurie de prestataires de soins de santé pour enfants. Sans avoir un nombre suffisant d'experts formés, il est difficile de faire une différence significative dans la manière dont le système des soins de santé du pays peut répondre aux besoins des nourrissons et des enfants. »

Il y a moins d'un pédiatre par 100?000 enfants en Afrique, par rapport à environ 99 pédiatres par 100?000 enfants aux États-Unis. Grâce à l'appui de l'APFP, ces données ont changé de manière considérable. En 2009, l'on comptait quatre pédiatres au Malawi, et huit ans plus tard, l'on compte dorénavant 15 pédiatres, incluant le premier néonatologiste au pays et 94 spécialistes qualifiés en soins infirmiers pédiatriques.

L'APFP travaille en étroite collaboration avec les Ministères de la Santé et 33 universités partenaires provenant de 13 pays africains qui font la sélection des candidats pour le programme, versent leur salaire pendant leur formation et assurent qu'il existe des postes disponibles après avoir complété leur formation. Les membres de l'APFP reviennent pour la plupart dans le système de soins de santé, où le besoin de professionnels de la santé des enfants est le plus pressant. Grâce à cette collaboration, 98 % des diplômés sont restés dans leur pays d'origine et elle a favorisé la prestation de services de santé pédiatriques, de formation et de recherche de qualité supérieure.

Dr Joyce Balagadde-Kambugu de l'institut du cancer de l'Ouganda et membre de l'APFP, ajoute ceci : « Le programme de bourses de l'African Paediatric Fellowship Programme a transformé ma vie et a changé la perspective du cancer infantile en Ouganda. La formation que j'ai reçue par le biais de l'APFP m'a doté des connaissances et compétences qu'il me fallait pour lancer le premier service axé sur l'oncologie pédiatrique en Ouganda, où actuellement environ 450 enfants sont consultés par année. »

L'APFP est financé par des fonds versés par les donateurs pour couvrir les frais de scolarité, les honoraires professionnels et les frais de subsistance pour les membres tout au long de leur formation. À ce jour, parmi les bailleurs de fonds figurent : The ELMA Foundation, Harry Crossley Foundation, Vitol Foundation et Red Cross Children's Hospital Trust. Pour de plus amples renseignements ou pour appuyer l'APFP, veuillez consulter www.TheAPFP.org.  

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/648062/The_African_Paediatric_Fellowship_Programme.jpg

SOURCE African Paediatric Fellowship Programme


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:23
Le collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs est ravi  d'annoncer aux parents et futurs parents du territoire qu'après dix années de revendications, la responsable des services de sage-femme dans la Baie-des-Chaleurs a finalement fait son entrée...

à 13:38
ProblèmeLes Canadiens ne devraient ni acheter ni utiliser des produits de santé qui contiennent du 2,4-dinitrophénol (communément appelé DNP) parce qu'il est toxique peut être mortel. Les produits contenant du DNP sont surtout destinés aux...

à 10:56
À deux semaines du rendez-vous électoral québécois, l'Ordre des chiropraticiens du Québec demande formellement aux chefs des différents partis politiques ainsi qu'à tous leurs candidats de s'engager officiellement à moderniser la Loi sur la...

à 10:00
Il y a un an, PrescripTIonMC, le service d'ordonnances électroniques du Canada, était utilisé pour la toute première fois pour transmettre une ordonnance électronique entre un médecin et un pharmacien. Depuis cet...

à 09:33
Le 13 septembre, YOFOTO (Chine) Health Industry Co., Ltd. a organisé un voyage d'études de 7 jours au Canada pour plus de 200 de ses employés. Au moyen de ce voyage, YOFOTO (Chine) souhaitait mieux comprendre le marché canadien et relever des...

à 09:05
Le 20 septembre 2018, la Fondation Jacques Bouchard lancera sa 11e campagne de financement pour soutenir l'accès aux soins palliatifs à domicile. Un cocktail-bénéfice se tiendra dès 17 h 30 au Cabaret Lion d'or, au 1676, rue Ontario Est à Montréal....




Communiqué envoyé le 6 mars 2018 à 10:22 et diffusé par :