Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujet : Conseil d'administration

Le PDG, Luc Jobin, quitte le CN et le Conseil nomme Jean-Jacques Ruest au poste de PDG par intérim



MONTRÉAL, 05 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Conseil d'administration du CN (TSX:CNR) (NYSE:CNI) a annoncé aujourd'hui que Luc Jobin quitte le CN avec prise d'effet immédiate.

Le Conseil a nommé Jean-Jacques Ruest au poste de président-directeur général par intérim jusqu'à ce qu'un successeur permanent entre en fonction. M. Ruest est au service de la Compagnie depuis vingt?deux ans et occupe le poste de vice-président exécutif et chef du marketing depuis huit ans.

« Le Conseil est d'avis que la Compagnie a besoin d'un dirigeant en mesure de dynamiser l'équipe, de concrétiser la vision d'entreprise du CN et de faire progresser la Compagnie avec la rapidité et la détermination propres au CN », a déclaré le président du Conseil, Robert Pace. « M. Ruest est bien connu des clients et des investisseurs, et bien placé pour amener la Compagnie et sa solide équipe de cheminots expérimentés à relever rapidement les défis opérationnels pendant la transition. »

Le Conseil est d'avis que dans un marché de plus en plus concurrentiel, le CN doit agir rapidement et faire preuve d'innovation pour conserver sa position de chef de file. Le Conseil reconnaît également que la Compagnie a été confronté à plusieurs défis immédiats sur le plan des opérations et du service à la clientèle depuis l'automne 2017, principalement en raison d'une forte demande et de la capacité insuffisante du réseau, auxquelles s'est ajouté un hiver rigoureux.

« Le CN doit accélérer la mise en oeuvre de la stratégie d'innovation présentée à notre journée des investisseurs en juin dernier », a déclaré M. Pace. « Le Conseil demeure convaincu que cette approche est la bonne pour rétablir et maintenir les normes parmi les meilleures de l'industrie et un service à la clientèle hors pair. »

Un processus international de recrutement est en cours pour trouver un nouveau président-directeur général.

La Compagnie réaffirme ses prévisions
Malgré un hiver des plus rigoureux et un début d'année très difficile, la Compagnie reste optimiste quant à ses perspectives d'avenir. Le CN réaffirme ses prévisions pour l'exercice 2018 quant à l'atteinte d'un bénéfice par action dilué rajusté s'établissant entre 5,25 $ CA et 5,40 $ CA et continuera d'investir dans la sécurité et l'efficacité de son réseau au moyen d'un programme de dépenses en immobilisations record de 3,2 milliards de dollars canadiens en 2018.

Mesures de calcul non conformes aux PCGR
Le CN présente ses résultats financiers selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis. Le CN utilise également dans le présent communiqué des mesures de calcul non conformes aux PCGR qui ne sont pas définies de façon normalisée en vertu des PCGR, tels que les mesures de la performance rajustées, la devise constante et les flux de trésorerie disponibles. Ces mesures de calcul non conformes aux PCGR peuvent ne pas être comparables aux mesures de calcul semblables présentées par d'autres sociétés.

Les perspectives financières relatives au BPA rajusté du CN pour l'ensemble de l'exercice excluent l'incidence prévue de certains éléments des produits et des charges. Toutefois, la direction ne peut pas quantifier individuellement de façon prospective l'incidence de ces éléments sur le BPA, car ces éléments, qui pourraient être importants, sont difficiles à prévoir et pourraient fluctuer considérablement. Par conséquent, le CN ne fournit pas de mesure de calcul conforme aux PCGR correspondante ni de rapprochement pour le BPA rajusté prévu dans ses perspectives financières.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et en vertu de la législation canadienne relative aux valeurs mobilières. De par leur caractère, les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie prévient que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l'emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s'attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d'autres termes semblables.

Principales hypothèses de 2018
Le CN a formulé un certain nombre d'hypothèses relatives à l'économie et au marché au moment d'établir ses perspectives pour 2018. La Compagnie prévoit que la production industrielle nord-américaine de cette année connaîtra une augmentation se situant entre 2 % et 3 % et s'attend à ce que le nombre de mises en chantier d'unités résidentielles soit de l'ordre de 1,25 million d'unités aux États-Unis et à ce qu'approximativement 17 millions de véhicules automobiles soient vendus aux États-Unis. Pour la campagne agricole 2017-2018, les récoltes céréalières au Canada et aux États-Unis ont été supérieures à leurs moyennes triennales respectives. La Compagnie présume que les récoltes céréalières 2018-2019 au Canada et aux États-Unis correspondront à leurs moyennes triennales respectives. Le CN présume qu'en 2018, le total des TMC augmentera de 3 % à 5 % par rapport à 2017. Le CN prévoit également que les prix continueront d'être supérieurs à l'inflation. Le CN présume que la valeur du dollar CA en devise américaine se situera à environ 0,80 $ en 2018 et que le prix moyen du baril de pétrole brut (West Texas Intermediate) s'établira entre 60 $ US et 70 $ US par baril. En 2018, le CN prévoit investir environ 3,2 G$ CA dans son programme de dépenses en immobilisations, dont 1,6 G$ CA seront affectés à l'entretien de l'infrastructure des voies.

Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les facteurs de risque importants qui pourraient influer sur les énoncés prospectifs comprennent, sans en exclure d'autres : les impacts de la conjoncture économique et commerciale en général; la concurrence dans le secteur; la variabilité des taux d'inflation, de change et d'intérêt; les variations de prix du carburant; les nouvelles dispositions législatives et (ou) réglementaires; la conformité aux lois et règlements sur l'environnement; les mesures prises par les organismes de réglementation; l'augmentation des charges relatives à l'entretien et à l'exploitation; les menaces à la sécurité; la dépendance à l'égard de la technologie et les risques de cybersécurité connexes; les restrictions au commerce ou les modifications aux ententes de commerce international; le transport de matières dangereuses; les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les incendies, les inondations et les tremblements de terre; les changements climatiques; les négociations syndicales et les interruptions de travail; les réclamations liées à l'environnement; les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges; les risques et obligations résultant de déraillements; l'échéancier et la réalisation des programmes de dépenses en immobilisations; de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver une description des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur l'information disponible à la date où ils sont formulés. Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois applicables sur les valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure que le CN fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Ce communiqué est accessible sur le site Web de la Compagnie à http://www.cn.ca/resultats-financiers, sur le site SEDAR à www.sedar.com et sur le site de la Securities and Exchange Commission (SEC) par EDGAR à www.sec.gov.

Véritable pilier de l'économie, le CN compte sur une équipe d'environ 24 000 cheminots qui transporte annuellement des marchandises d'une valeur de plus de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire de quelque 20 000 milles de parcours couvrant le Canada et le centre des États-Unis. Le CN ? la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives ? dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

Sources :
MédiasInvestisseurs
Paul Deegan
Vice-président
Affaires publiques et gouvernementales
paul.deegan@cn.ca 
Paul Butcher
Vice-président
Relations avec les investisseurs
514 399?0052

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:31
Aujourd'hui, à Hanovre (Allemagne), au cours du salon IAA dédié aux véhicules utilitaires, TRATON AG (« TRATON ») et Solera Holdings (« Solera ») ont annoncé leur partenariat stratégique, visant à façonner le paysage numérique mondial des secteurs du...

à 14:30
L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé aujourd'hui les nominations et les renouvellements de mandat ci-après. Les personnes nommées proviennent de divers milieux, possèdent de l'expérience dans de nombreux domaines et sont des...

à 13:34
« À titre de ministre responsable de la Société Les ponts Jacques Cartier et Champlain inc. (PJCCI), j'ai accepté la démission de monsieur Glen P. Carlin du poste de Premier dirigeant de la Société. Celle-ci sera effective en date du 19 octobre 2018....

à 13:22
GeoSure, leader mondial dans le domaine de la fourniture d'informations de sécurité ultra-locales en temps réel pour les voyageurs d'affaires et de loisirs, a officiellement lancé la toute première catégorie de notation de sécurité LGBTQ à l'échelle...

à 12:41
L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et l'honorable Amarjeet Sohi, ministre des Ressources...

à 12:17
Afin de protéger les Canadiens qui vivent le long de nos corridors ferroviaires, le transport des liquides inflammables par chemin de fer doit être effectué de la façon la plus sécuritaire possible. Aujourd'hui, l'honorable Marc Garneau, ministre...




Communiqué envoyé le 5 mars 2018 à 07:33 et diffusé par :