Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujets : Affaires étrangères, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis - Le Canada doit impérativement être exclus de tarifs américains



TORONTO et MONTRÉAL, le 1er mars 2018 /CNW Telbec/ - L'acier et l'aluminium produit au Canada doivent absolument être exclus des tarifs annoncés aujourd'hui par le président américain Donald Trump, insistent les Métallos.

« Les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Canada ne font pas partie du problème que tente de résoudre l'administration américaine avec son enquête en vertu de l'article 232 sur la sécurité nationale. Ça saute aux yeux », fait valoir le directeur canadien du Syndicat des Métallos, Ken Neumann.

Le président américain Donald Trump a fait connaître aujourd'hui son intention d'imposer des tarifs douaniers de 10 % sur les importations d'aluminium et de 25 % sur les importations d'acier. Il n'a toutefois pas précisé les détails de cette mesure. On ne sait donc pas si des pays alliés comme le Canada seront exemptés de tels tarifs.

« Au cours de l'enquête du Département du commerce, il a été clairement démontré que le Canada est un allié névralgique des États-Unis, qui devrait être exclu de toute forme de tarif. Le Canada ne fait certainement pas partie des 'mauvais joueurs' aux pratiques commerciales déloyales qui font du dumping d'aluminium et d'acier sur le marché américain », a fait valoir Ken Neumann.

«Bien au contraire, les exportations d'acier font partie d'une chaine d'approvisionnement intégrée. Imposer des tarifs sur les exportations canadiennes risque de causer des dommages considérables à l'économie des deux côtés de la frontière. Des emplois sont en jeu aux États-Unis comme au Canada », ajoute Ken Neumann.

«À l'origine, l'enquête du gouvernement américain en vertu de l'article 232 se voulait une réplique aux pratiques commerciales de certains pays qui menacent la sécurité nationale américaine. De toute evidence, des tariffs et des actions punitives doivent être prises contre les "mauvais joueurs', ceux qui pratiquent le dumping comme la Chine, l'Égypte, l'Inde, la Malaisie, la Corée, la Russie, la Turquie et le Vietnam», poursuit-il.

Le président international des Métallos dont le siège social est à Pittsburgh, Leo W. Gerard renchérit : « Le Canada n'est pas le problème! » Il souligne que les deux pays partagent une industrie manufacturière bien intégrée. « Le Canada et les États-Unis entretiennent une relation de confiance unique en matière de défense et de renseignement. Cette relation est essentielle à la sécurité nationale. Peu importe la solution envisagée au sujet des importations d'acier et d'aluminium, elle devra épargner la production canadienne », a indiqué Leo W. Gerard.

Du même souffle, ce dernier demande au Canada « de s'engager à donner beaucoup plus de mordant à ses lois du commerce et à collaborer plus étroitement avec les États-Unis pour intervenir sur la surproduction mondiale d'acier et d'aluminium.»

Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, estime que le Canada doit impérativement être exclus d'éventuels tarifs ou quotas sur l'acier et l'aluminium. « Le Canada constitue une source d'approvisionnement stable, sécuritaire, à proximité des usines américaines et favorable sur le plan de l'environnement. Chaque fois qu'on augmente la production d'aluminium au Québec à partir de l'hydroélectricité, on diminue les gaz à effet de serre sur la planète. Il reste à espérer que les États-Unis exempteront bel et bien la production du Québec et du Canada de tarifs et de quotas sur l'acier et l'aluminium», a plaidé Alain Croteau.

Le Syndicat des Métallos réitère son appel au gouvernement du Canada pour qu'il prenne des mesures fermes afin de soutenir les industries et les emplois au Canada. « Les tarifs américains pourraient avoir pour effet d'augmenter le dumping d'acier étranger au Canada, certains producteurs cherchant de nouveaux débouchés pour le dumping de leur surproduction. Le gouvernement canadien doit absolument prendre les mesures qui s'imposent pour protéger l'économie et les emplois au Canada », conclut Ken Neumann

 

SOURCE Syndicat des Métallos (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:22
CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer le début d'un nouveau programme de 8 350 mètres de forage aux diamants sur sa propriété aurifère en propriété exclusive McKenzie Break, située à 25 kilomètres...

17 sep 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale pour le projet de mine d'or souterraine Red Mountain, situé au nord-est de Stewart, en Colombie-Britannique. Le projet est également...

13 sep 2018
RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (la « Compagnie» ou «Gespeg») annonce les résultats de son programme d'échantillonnage estival au lac Arsenault, qui a eu lieu en juillet. La priorité du programme était de confirmer autant des données historiques sur...

13 sep 2018
Exploration Azimut (« Azimut » ou « la Société ») a le plaisir d'annoncer l'acquisition récente de la Propriété Elmer où des travaux d'exploration antérieurs ont identifié plusieurs prospects à haute teneur en or, argent, cuivre et zinc. Azimut...

12 sep 2018
Forage Orbit Garant inc. (« Orbit Garant » ou « la Société ») a présenté aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice terminés le 30 juin 2018. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf si...

12 sep 2018
Rain Carbon Inc., producteur mondial de premier plan dans les composés à base de carbone, a aujourd'hui dévoilé sa prochaine ligne de résines hydrogénées, « NOVARES pure® », à l'occasion de la Conférence européenne sur les adhésifs et matériaux...




Communiqué envoyé le 1 mars 2018 à 16:55 et diffusé par :