Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Victhom se voit attribuer la dénomination "Humanitarian Use Device" ou appareil à usage humanitaire, pour le traitement des patients victimes de lésions complètes, sur le plan clinique, de la moelle épinière



QUÉBEC, le 10 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 10 mai /CNW Telbec/ - Victhom Bionique Humaine "Victhom" (TSX : VHB) a annoncé aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis avait accordé la dénomination "Humanitarian Use Device (HUD)", ou appareil à usage humanitaire, à sa neuroprothèse médicale vésicale, utilisée dans le traitement de patients victimes de lésions complètes, sur le plan clinique, de la moelle épinière. Cet implant permet d'obtenir un contrôle sur commande des mictions et de réduire les volumes d'urine post-mictionnelle.

Les patients victimes de traumatismes de la moelle épinière survenus au-dessus de la région sacrée souffrent souvent d'une perte de contrôle de leur vessie qui engendre chez eux une variété de complications urologiques, dont un risque accru d'infection systémique. L'un des principaux aspects de la prise en charge clinique de ces patients consiste à rétablir l'efficacité des fonctions de la miction (évacuation de la vessie) et de la continence urinaire.

M. Guy Chamberland, Ph.D., vice-président des affaires cliniques et réglementaires, a réagi à cette dénomination en la qualifiant d'étape réglementaire importante pour Victhom, précisant que les produits désignés HUD obtiennent une approbation de commercialisation après présentation d'une demande de "Humanitarian Device Exemption (HDE)", ou exemption d'un appareil à des fins humanitaires. Après l'obtention d'une dénomination HUD, Victhom doit soumettre des données étayant l'innocuité et les bienfaits probables de l'implant pour la population de patients visée. Cette procédure diffère de la "Premarket Approval (PMA)", ou autorisation préalable à la mise en marché, exigeant qu'une Société soumette des données étayant l'innocuité et l'efficacité d'un traitement auprès d'une population de patients.

M. Chamberland a ajouté qu'une discussion se tiendra au sein de leur comité consultatif clinique concernant la méthodologie d'un essai clinique qui permettra à Victhom d'évaluer la neuroprothèse vésicale chez cette population de patients. Il a également mentionné que Victhom demandera de rencontrer les membres de la FDA des États-Unis pour discuter de la méthodologie du protocole clinique. À la fin de l'essai clinique, Victhom soumettra une demande de HDE à la FDA américaine. Si cette dernière juge que le matériel médical satisfait aux critères d'innocuité et de bienfaits probables, elle octroiera une HDE, permettant de ce fait à la Société de mettre le produit en marché à l'intention de la population de patients donnée.

À propos de Victhom

Victhom Bionique Humaine est spécialisée dans la recherche, le développement et la livraison de dispositifs bioniques qui traitent une variété de dysfonctions physiques. Avec ses 91 employés et ses trois unités de recherches (BioTronix, NeuroBionix et MetoBionix), cette entreprise de Québec (Canada) redéfinit les technologies de bionique et de neuromodulation.

Victhom gère un portefeuille de plus de 25 familles de brevets déposés dans plusieurs pays et de 12 marques de commerce enregistrées et déposées mondialement. La Société a établi un processus continu afin d'assurer la protection de sa propriété intellectuelle et pour déposer de nouvelles demandes de brevets et accroître ses ententes de partenariats commerciaux.

* Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse

comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres

facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le

rendement et les réalisations de l'entreprise par rapport aux résultats,

au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre de la Culture et des Communications,...

à 11:00
Suite à l'abolition des frais accessoires le 26 janvier 2017, le Comité de lutte en santé de la Clinique communautaire lançait son registre de surveillance des frais accessoires. Cet outil permet de démontrer l'ampleur des pratiques de facturation...

à 10:00
Les fumeurs sont jusqu'à dix fois plus à risque de souffrir d'un cancer de la bouchei et quatre fois plus à risque d'avoir une maladie du coeur que les non-fumeursii, alors que 85 % des cancers du poumon et 60 % des décès liés au cancer de la gorge...

à 08:00
Dans le cadre de la 41e édition de la Semaine pour un Québec sans tabac, qui se tient cette année du 21 au 27 janvier, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame...

à 07:00
Le Conseil québécois sur le tabac et la santé invite les médias au dévoilement de données récentes concernant les cancers tête cou, à l'occasion du premier jour de la Semaine pour un Québec sans tabac. En plus, les marques psychologiques causées par...

20 jan 2018
Ce matin, le secteur préhospitalier de la FSSS-CSN a conclu une entente de principe globale avec la Corporation des services d'ambulance du Québec. Au cours des prochains jours, cette entente sera soumise au vote des membres des syndicats CSN. Quant...




Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 11:14 et diffusé par :