Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

« Allo, y'a quelqu'un? » L'APTS fait entendre la voix de ses membres



LONGUEUIL, QC, le 28 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Le personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux est à bout de souffle. Épuisé. En détresse. Au bout du rouleau. Mais qui écoute? L'APTS comprend, entend et agit, mais elle n'a pas d'interlocuteur attentif. Autant du côté des directions d'établissements, occupées à temps plein à mettre en place une vaste réorganisation qui leur demande temps et énergie, que du côté du ministre Barrette, qui ne consulte personne. Devant un tel silence, on a envie de dire : « allo, y'a quelqu'un? » Y'a quelqu'un au gouvernement qui entend la détresse? Y'a quelqu'un qui écoute la colère? Y'a quelqu'un qui comprend que nous sommes au bout du rouleau?

Visuel de la campagne "Allo, y a quelqu'un?" de l'APTS http://alloyaquelquun.com (Groupe CNW/Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS))

C'est pourquoi l'APTS lance aujourd'hui la campagne « Allo, y'a quelqu'un? ». Celle-ci vise à faire connaître la souffrance vécue par les travailleurs sociaux, éducateurs spécialisés, physiothérapeutes, technologistes médicales, entre autres, qui doivent composer avec de la surcharge et des cas de plus en plus lourds, le tout dans un contexte de réorganisation-désorganisation dont on n'a pas fini de voir les conséquences négatives, malgré ce qu'en dit le ministre Barrette. « Non, la réforme n'est pas terminée, M. Barrette. Elle l'est peut-être pour vous, mais elle ne l'est pas pour nos membres, précise Carolle Dubé, présidente de l'APTS. Pas moins de 6 professionnels et techniciens sur 10 sont en détresse. M. le ministre, il est temps de poser des gestes concrets pour soutenir ceux qui aident. »

Dans le cadre des négociations des conventions collectives locales en cours, l'APTS a justement des propositions concrètes pour améliorer les conditions de travail de ses membres. « Nous demandons entre autres aux employeurs d'offrir des conditions de pratique qui respectent la capacité des personnes salariées à prendre et à ajouter de nouveaux cas à leur charge. On leur demande également de respecter l'intégrité physique et psychologique de nos membres. Ça ne peut plus durer comme ça, s'indigne la présidente. Nos membres vont craquer sous la pression. Le rythme est impossible à tenir. »

Nous revendiquons également pour nos membres davantage d'autonomie professionnelle. « Il n'est pas normal que des intervenants soient constamment pris entre le respect de leur code de déontologie et les commandes souvent irréalistes de leur employeur ou du ministère. Il faut protéger les professionnels qui refusent d'obtempérer à une directive ou un ordre direct d'une personne en autorité si cela entre en conflit avec le code de déontologie de sa profession. Ce sont nos membres qui sont au front, sur le terrain, au quotidien, souligne Carolle Dubé. Il faut leur redonner de l'oxygène. »

Au cours des prochaines semaines, l'APTS interpellera le ministre Barrette, les députés, les partis politiques et les ordres professionnels pour qu'ensemble, nous trouvions des solutions. Pour tout savoir sur la campagne et pour visionner la première capsule vidéo, rendez-vous au http://alloyaquelquun.com.

À propos de l'APTS
Avec 52 000 membres, l'APTS est un syndicat indispensable du réseau public de la santé et des services sociaux. Elle représente plus d'une centaine de titres d'emploi distincts parmi le personnel professionnel et technique dans les domaines du diagnostic, de la réadaptation, de la nutrition, de l'intervention psychosociale, du soutien clinique et de la prévention.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Les professionnelles en soins du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) marcheront symboliquement vers l'Ontario pour dénoncer le mépris de l'employeur dans le cadre des présentes négociations locales. Par cette...

21 sep 2018
S'il était approuvé, le mogamulizumab deviendrait le premier agent biologique ciblant le récepteur CCR4 à être offert aux patients en Europe  Kyowa Hakko Kirin Co., Ltd., (Kyowa Kirin) annonce aujourd'hui que le Comité des médicaments à usage humain...

21 sep 2018
L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé aujourd'hui qu'elle ouvre une enquête afin de déterminer si certaines capsules de nitisinone en provenance de Suède sont vendues à des prix inéquitables au Canada. L'enquête découle d'une...

21 sep 2018
Taconic Biosciences, un leader mondial dans la fourniture de solutions de modèles de rongeurs génétiquement modifiés, annonce une nouvelle relation avec Government Scientific Source (GSS). GSS est un important distributeur spécialisé d'équipements...

21 sep 2018
Après plusieurs mois de négociation, la FIQ-Syndicat interprofessionnel de la santé de Lanaudière (FIQ-SIL) et le CISSS de Lanaudière ont conclu une entente de principe dans le cadre des négociations locales concernant le renouvellement de la...

21 sep 2018
L'honorable Paul Merriman, ministre des Services sociaux et ministre responsable de la Saskatchewan Housing Corporation (SHC), ainsi que l'honorable Jim Reiter, ministre de la Santé, Katelyn Roberts, directrice générale du Sanctum Care Group, un...




Communiqué envoyé le 28 février 2018 à 08:00 et diffusé par :