Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Plaidoyer (politique), CPG

Le gouvernement Couillard dit avoir l'argent pour améliorer la condition des aînés, l'AEPC l'invite à le dépenser dans des solutions éprouvées



MONTRÉAL, le 24 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Récemment, les médias rapportaient que le premier ministre Philippe Couillard a mentionné que le gouvernement disposait de marges financières pour améliorer la condition des aînés. Il s'agit d'une excellente nouvelle dont on peut tous se réjouir. Cela étant dit, l'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) soutient qu'il est primordial d'investir adroitement et de miser sur des valeurs sûres qui auront un impact direct et positif sur les résidents et le personnel des CHSLD.

Depuis 60 ans, les CHSLD privés conventionnés offrent des milieux de vie et des milieux de travail de qualité supérieure, et ce, sans «?faire de profit sur la maladie?», car l'enveloppe budgétaire réservée aux soins est à but non lucratif. Ainsi, les sommes non utilisées dans cette enveloppe sont retournées au ministère de la Santé et des Services sociaux. En tant que société, on paie donc le juste prix sur les soins et pas un sou de plus. C'est ce modèle qui devrait servir d'exemple quand on cherche des solutions qui ont fait leurs preuves.

Nous croyons sincèrement qu'un investissement dans les CHSLD privés conventionnés, c'est-à-dire les CHSLD qui disposent d'une enveloppe distincte pour les soins aux résidents, est une valeur sûre. Ces établissements offrent des emplois de qualité aux conditions salariales du réseau public, et en même temps, ils disposent de la flexibilité de gestion propre au privé.

Les établissements privés conventionnés (EPC) sont des valeurs sûres parce que :

  1. Ce modèle unique de CHSLD et de centres de réadaptation existe depuis 60 ans et il a fait ses preuves, année après année. L'agrément, les visites ministérielles, les pratiques exemplaires issues de ces établissements confirment la qualité supérieure des soins et des services offerts, l'expertise et la sécurité de ces milieux.

  2. Une convention avec le ministère de la Santé et des Services sociaux assure que l'argent dédié aux soins prodigués aux résidents est à but non lucratif.

  3. Les conventions collectives, les salaires et les avantages sociaux du personnel sont les mêmes que dans le réseau public.

  4. Ce sont des CHSLD et des centres de réadaptation à échelle humaine où la structure de gestion est minimale et où les gestionnaires sont facilement accessibles, ce qui permet la prise de décision rapide.

  5. La qualité des installations jumelée au professionnalisme du personnel et des bénévoles en place fait des EPC des milieux de vie de grande qualité où la sécurité et le bien-être des résidents sont la priorité de tous.

Citation

«?Le modèle privé conventionné est le seul et unique modèle de financement qui assure, contrôle et certifie que l'argent versé par le gouvernement pour les soins aux résidents est utilisé uniquement à ces fins. En d'autres mots, de l'argent est exclusivement dédié au mieux-être des plus vulnérables.?» -- Annick Lavoie, directrice générale de l'Association des établissements privés conventionnés.

À propos de l'Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

Le secret le mieux gardé du réseau de la santé depuis 60 ans - L'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 30 propriétaires-gestionnaires qui dirigent 59 installations (57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, incluant une unité de soins palliatifs) offrant un milieu de vie, un milieu de soins et un milieu de fin de vie de qualité supérieure à une clientèle en grande perte d'autonomie. Les établissements de son réseau répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7?000 résidents.

 

SOURCE Association des établissements privés conventionnés (AEPC)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:00
À ce moment de l'année où plusieurs résidents en médecine terminent leurs études universitaires, le Collège des médecins du Québec est fier d'annoncer qu'il a délivré 860 permis d'exercice de la médecine au cours de l'année, soit du 1er juillet 2017...

à 12:49
Les Canadiens sont fiers de leur régime de soins de santé public qui repose sur les besoins et non sur la capacité de payer. Cependant, les médicaments d'ordonnance ne sont pas couverts de façon uniforme partout au pays, et trop de Canadiens n'ont...

à 12:45
La publication d'un rapport du World Cancer Research Fund International réaffirme la pertinence d'implanter une taxe sur les boissons sucrées pour contribuer à la prévention de maladies non transmissibles, dont fait partie l'obésité. À l'approche des...

à 11:40
Il n'y a pas de mots pour décrire et souligner ce moment historique au Canada.  Nous tenons à féliciter les courageux défenseurs qui ont consacré des années à créer cet élan pour un changement. Les patients et les...

à 11:33
Le Sénat du Canada vient d'adopter le projet de loi C-45, portant sur la légalisation de la marijuana. L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa en profite pour se pencher sur les effets de la consommation de la marijuana sur le coeur. Les...

à 10:40
Au terme de plusieurs mois de négociations, le Syndicat des professionnelles en soins des Laurentides affilié à la FIQ a conclu une entente de principe avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides dans le cadre des...




Communiqué envoyé le 24 février 2018 à 07:00 et diffusé par :