Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Enjeux environnementaux, Plaidoyer (politique)

Pesticides : deux professionnels valent mieux qu'un!



MONTRÉAL, le 20 févr. 2018 /CNW Telbec/ - En désignant les seuls agronomes habilités à signer une justification ou une prescription de pesticides, le MDDELCC crée une cascade d'effets secondaires indésirables. L'effet le plus important est la rupture de la chaîne de traçabilité. Le ministère retire carrément des champs un grand nombre de professionnels techniques qui conseillent les agriculteurs depuis des décennies : les technologues professionnels formés, entre autres, à l'Institut de technologie agroalimentaire de St-Hyacinthe et de La Pocatière. En évacuant du terrain ces professionnels, tout en s'en remettant aux bons soins des seuls agronomes pour la gestion des pesticides partout au Québec, il crée artificiellement une rareté de professionnels qui soient imputables de leurs gestes. Pis encore, il instaure une situation en apparence propice aux conflits d'intérêts. Il y a le risque bien réel de favoriser la signature de complaisance de la part des agronomes. Comment pourront-ils occuper tout ce terrain et vérifier de visu ce qu'il faut vérifier?  D'autant que la vente de pesticides et la protection de l'environnement exigent le maintien d'un équilibre fragile dans un secteur hautement sensible. La présence de plus d'un groupe de professionnels imputables assurent la traçabilité et renforce l'équilibre souhaité. La commission Charbonneau nous a démontré les effets de la concentration du pouvoir entre les mains d'un seul groupe de professionnels.

Logo : Ordre des technologues professionnels du Québec (Groupe CNW/Ordre des technologues professionnels du Québec)

D'ailleurs, l'entente entre le MDDELCC et l'OAQ confirme le malaise que provoque la problématique évoquée ci-haut. Force est de constater que les solutions proposées dans cette entente ne sont pas novatrices. L'OAQ et le MDDELCC n'arrivent pas à s'extirper des paradigmes propres aux années 1970. Ils font le choix d'une gestion verticale, hiérarchisée. Aujourd'hui la résolution des problèmes commande une gestion à l'horizontale qui est propre au 21e siècle impliquant tous les intervenants. Avec respect, la cause de l'environnement est mieux servie par la multiplicité des professionnels imputables sur le terrain.  Cette entente nous semble ni plus ni moins le résultat d'un réflexe primaire plutôt que d'une réflexion sérieuse.

Toutefois, l'Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ) est heureux de constater la poursuite de la mise en oeuvre de la Stratégie québécoise en matière de pesticides 2015-2018, par la modernisation des règlements encadrant l'utilisation et la vente des pesticides les plus à risque. Cette modernisation méritait une gestion novatrice assurée par une équipe de professionnels. Les technologues professionnels veulent en faire partie et être imputables. C'est avec un intérêt manifeste pour la protection du public et la protection de l'environnement que notre organisme suivra le déploiement sur le terrain de la stratégie en matière de pesticides.

      

SOURCE Ordre des technologues professionnels du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:43
Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) a annoncé aujourd'hui la conclusion d'un accord de financement de 1,45 million de dollars sur deux ans avec Ressources naturelles Canada. Les parties veulent ainsi aider les dirigeants...

à 10:00
C'est avec beaucoup de fierté que l'organisme Héritage Saint-Bernard annonce avoir reçu une aide financière de 49 900 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement afin d'améliorer les infrastructures d'encadrement des visiteurs au centre...

à 09:03
Contrairement à un mythe répandu, la récolte forestière n'est pas synonyme de déforestation et ne menace pas la pérennité de nos forêts, et son potentiel est même sous-exploité. Grâce à l'innovation, l'industrie forestière est de plus en plus...

à 06:30
La pollution plastique est un grave problème mondial qui menace la santé de nos océans, de nos lacs et de nos rivières. Voilà pourquoi le premier ministre, Justin Trudeau, a lancé la charte internationale sur les plastiques dans les océans en juin...

à 05:00
Tenez-vous bien : si vous n'utilisez pas votre cafetière filtre de manière optimale, elle peut s'avérer pire pour l'environnement qu'un modèle à capsules. Par ailleurs, acheter des fraises de Californie, des tomates du Mexique et des concombres...

à 02:00
A Versailles, s'étend le Domaine de Madame Elisabeth, 8 hectares offerts par Louis XVI à sa soeur, la princesse Elisabeth de France, qui y cultivait son potager et en offrait le fruit aux défavorisés. Le Département des Yvelines et Simone Zanoni,...




Communiqué envoyé le 20 février 2018 à 18:04 et diffusé par :